BRIBES EN LIGNE
      b&acir       ruelle ouverture d’une       &agrav       nuage je ne sais pas si premier essai c’est les plus vieilles   né le 7 pour robert       allong pas de pluie pour venir je crie la rue mue douleur carcassonne, le 06 les routes de ce pays sont       la la prédication faite le lourd travail des meules seul dans la rue je ris la à bernadette dernier vers aoi       marche les dernières dernier vers aoi  si, du nouveau diaphane est le mot (ou ce texte se présente       au antoine simon 28       montag tu le sais bien. luc ne il ne sait rien qui ne va les lettres ou les chiffres l’éclair me dure, bribes en ligne a très malheureux... leonardo rosa hans freibach : que d’heures "tu sais ce que c’est     les fleurs du deuxième essai le dernier vers aoi À la loupe, il observa de tantes herbes el pre noble folie de josué, carissimo ulisse,torna a à la bonne antoine simon 30     depuis faisant dialoguer dans les carnets seins isabelle boizard 2005       la le samedi 26 mars, à 15 on croit souvent que le but ce va et vient entre       dans le corps encaisse comme il d’ eurydice ou bien de tout le problème antoine simon 20  epître aux "si elle est et que dire de la grâce l’appel tonitruant du monde imaginal,   on n’est premier vers aoi dernier c’est vrai a la fin il ne resta que   adagio   je cet article est paru dans le station 1 : judas il semble possible très saintes litanies ce texte m’a été   six formes de la le "patriote",    courant     du faucon n’ayant pas janvier 2002 .traverse pure forme, belle muette, montagnesde merle noir  pour la route de la soie, à pied, j’ai travaillé carles li reis en ad prise sa dernier vers doel i avrat,  jésus quand vous serez tout eurydice toujours nue à raphaël morz est rollant, deus en ad onze sous les cercles "je me tais. pour taire.    tu sais       quand normal 0 21 false fal  marcel migozzi vient de   jn 2,1-12 :    il       pass&e       après la lecture de madame chrysalide fileuse religion de josué il de la iloec endreit remeint li os sables mes parolesvous station 4 : judas  j’oublie souvent et ici. les oiseaux y ont fait     chant de apaches : elle disposait d’une passent .x. portes, la pureté de la survie. nul dernier vers s’il   saint paul trois si grant dol ai que ne autre citation"voui agnus dei qui tollis peccata le franchissement des   si vous souhaitez ….omme virginia par la       fleure       la dans le respect du cahier des 1 la confusion des ils avaient si longtemps, si  pour jean le journée de  monde rassemblé cliquetis obscène des de soie les draps, de soie antoine simon 18 réponse de michel diaphane est le la liberté s’imprime à « voici dernier vers aoi si j’avais de son de profondes glaouis c’est seulement au       longte     &nbs       p&eacu percey priest lakesur les il tente de déchiffrer, si elle est belle ? je pour pierre theunissen la patrick joquel vient de     vers le soir siglent a fort e nagent e la communication est halt sunt li pui e mult halt moi cocon moi momie fuseau       le il ne s’agit pas de  pour le dernier jour tant pis pour eux.   la production douce est la terre aux yeux sept (forces cachées qui   est-ce que quando me ne so itu pe comme c’est j’arrivais dans les me en ceste tere ad estet ja  “s’ouvre quelques textes antoine simon 27       gentil la deuxième édition du Être tout entier la flamme références : xavier chercher une sorte de pour raphaël       en nous avons affaire à de       tourne troisième essai et la mort, l’ultime port, des quatre archanges que avant dernier vers aoi etait-ce le souvenir (de)lecta lucta         un ainsi fut pétrarque dans       la quand nous rejoignons, en ce paysage que tu contemplais pour martine mais non, mais non, tu merci à la toile de toute une faune timide veille il avait accepté mise en ligne pour helmut       baie   la baie des anges mille fardeaux, mille max charvolen, martin miguel assise par accroc au bord de pas une année sans évoquer quatrième essai de sa langue se cabre devant le les dessins de martine orsoni le géographe sait tout lorsque martine orsoni   nous sommes je dors d’un sommeil de rare moment de bonheur, huit c’est encore à       je viallat © le château de la terre nous mult ben i fierent franceis e “le pinceau glisse sur que reste-t-il de la trois (mon souffle au matin elle ose à peine 0 false 21 18 chaque automne les printemps breton, printemps       le présentation du dans ce pays ma mère juste un mot pour annoncer je désire un vedo la luna vedo le       et avez-vous vu du fond des cours et des  dernier salut au       une sainte marie,    regardant les parents, l’ultime       entre j’ai relu daniel biga,       embarq pluies et bruines, je suis celle qui trompe le nécessaire non     un mois sans le 26 août 1887, depuis quand il voit s’ouvrir, 1. il se trouve que je suis macles et roulis photo 6 sors de mon territoire. fais un verre de vin pour tacher et la peur, présente       " écoute, josué,       apparu       apr&eg on a cru à pas facile d’ajuster le 1) la plupart de ces     de rigoles en   je n’ai jamais m1       "ces deux là se pour jean marie raphaËl ma mémoire ne peut me i mes doigts se sont ouverts la littérature de immense est le théâtre et travail de tissage, dans non... non... je vous assure, l’ami michel face aux bronzes de miodrag tendresses ô mes envols i.- avaler l’art par pour egidio fiorin des mots le scribe ne retient je reviens sur des   ces sec erv vre ile ce 28 février 2002.       m&eacu de sorte que bientôt       dans       la mort d’un oiseau.       o       "       sur le ki mult est las, il se dort       j̵ jouer sur tous les tableaux       &agrav « h&eacu un homme dans la rue se prend errer est notre lot, madame, dernier vers aoi pas sur coussin d’air mais glaciation entre le 28 novembre, mise en ligne dernier vers aoi À max charvolen et martin (À l’église dans les horizons de boue, de "pour tes merci à marc alpozzo   tout est toujours en ce monde est semé o tendresses ô mes       je me je meurs de soif       le       " il faut aller voir et il fallait aller debout cher bernard les étourneaux ! lorsqu’on connaît une les petites fleurs des et combien       jardin il en est des meurtrières. f qu’il vienne, le feu pour m.b. quand je me heurte station 5 : comment       pourqu s’égarer on se reprendre. creuser son rossignolet tu la       une le tissu d’acier       le et si tu dois apprendre à giovanni rubino dit c’est extrêmement rm : nous sommes en clers fut li jurz e li       bien en 1958 ben ouvre à     une abeille de bribes en ligne a pour jean-marie simon et sa la chaude caresse de dernier vers aoi  tu ne renonceras pas. aucun hasard si se je découvre avant toi     [1]   référencem dernier vers aoi la cité de la musique envoi du bulletin de bribes antoine simon 12 rêve, cauchemar, jusqu’à il y a lu le choeur des femmes de est-ce parce que, petit, on  l’exposition  l’impression la plus macles et roulis photo j’ai parlé passet li jurz, la noit est à sylvie       l̵ il pleut. j’ai vu la 1.- les rêves de et encore  dits branches lianes ronces       la       vaches une errance de  le "musée       juin je n’hésiterai le 2 juillet iv.- du livre d’artiste dernier vers aoi       fourmi antoine simon 6       le vous dites : "un pour andré villers 1)       ( vous deux, c’est joie et dans l’effilé de la légende fleurie est ajout de fichiers sons dans langues de plomba la   pour olivier dans le monde de cette les grands la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES EN CHANTIER > VOLUME VIII
<- CCLIX | CCLXI ->
CCLX

Clefs : Dieu , Josué , lutte

Carles respunt : « Mult grant viltet me sembl[e] ;
Pais ne amor ne dei a paien rendre.
Receif la lei que Deus nos apresentet,
Christientet, e pui te amerai sempres ;
Puis serf e crei le rei omnipotente ! »
Dist Baligant : « Malvais sermun cumences ! »
Puis vunt ferir des espees qu’unt ceintes

AOI

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette