BRIBES EN LIGNE
et il fallait aller debout d’un bout à madame dans l’ombre des  née à       marche la galerie chave qui de toutes les       apparu À l’occasion de approche d’une pour nicolas lavarenne ma dernier vers aoi       sur carles li reis en ad prise sa un nouvel espace est ouvert madame, c’est notre en 1958 ben ouvre à il y a dans ce pays des voies lentement, josué ne faut-il pas vivre comme et voici maintenant quelques sur la toile de renoir, les la tentation du survol, à la bouche pure souffrance pour michèle gazier 1 (dans mon ventre pousse une c’est la peur qui fait j’ai ajouté pour andrée descendre à pigalle, se toutes ces pages de nos       six   saint paul trois   un dont les secrets… à quoi trois tentatives desesperees les doigts d’ombre de neige il pleut. j’ai vu la  “ne pas ainsi va le travail de qui    nous       je me       voyage     surgi avant propos la peinture est ce n’est pas aux choses nous viendrons nous masser la vie est dans la vie. se       au une fois entré dans la madame a des odeurs sauvages cliquetis obscène des   encore une générations pour maxime godard 1 haute       dans       la       coude   se vue à la villa tamaris "le renard connaît mille fardeaux, mille martin miguel art et station 5 : comment       sur j’ai parlé aux george(s) (s est la ici, les choses les plus moisissures mousses lichens dernier vers aoi macles et roulis photo 6 napolì napolì       bien  un livre écrit li emperere par sa grant       la  au travers de toi je     m2 &nbs pour le prochain basilic, (la deuxième il y a tant de saints sur immense est le théâtre et rien n’est plus ardu    seule au antoine simon 23 entr’els nen at ne pui   marcel la route de la soie, à pied, diaphane est le dimanche 18 avril 2010 nous       au       m̵ pour martine les plus vieilles comme une suite de printemps breton, printemps ma voix n’est plus que halt sunt li pui e mult halt a dix sept ans, je ne savais pour jean marie la terre nous       pav&ea antoine simon 28       et tu le géographe sait tout la communication est "je me tais. pour taire. le franchissement des max charvolen, martin miguel jouer sur tous les tableaux première bribes en ligne a mesdames, messieurs, veuillez cinquième citationne       sur le viallat © le château de       au attention beau ce monde est semé « voici madame porte à  le livre, avec des conserves ! le bulletin de "bribes  “ce travail qui suite du blasphème de hans freibach : mon travail est une béatrice machet vient de pour helmut etait-ce le souvenir dernier vers aoi       retour       le carles respunt : ce va et vient entre    il     du faucon juste un mot pour annoncer       sous dernier vers aoi       &agrav la question du récit l’art c’est la tout en vérifiant ce paysage que tu contemplais ma mémoire ne peut me sous la pression des Ç’avait été la tu le sais bien. luc ne    si tout au long la lecture de sainte       dans la réserve des bribes marie-hélène le tissu d’acier ecrire les couleurs du monde avant dernier vers aoi le corps encaisse comme il cinquième essai tout ce qu’un paysage peut       " réponse de michel madame, on ne la voit jamais bientôt, aucune amarre a ma mère, femme parmi 0 false 21 18 les dieux s’effacent     rien les dessins de martine orsoni pour jacqueline moretti,       un il s’appelait  les trois ensembles l’art n’existe       les chercher une sorte de       le gardien de phare à vie, au normal 0 21 false fal d’ eurydice ou bien de trois (mon souffle au matin d’abord l’échange des       dans       &eacut la littérature de huit c’est encore à       &agrav       en   la baie des anges ce pays que je dis est très saintes litanies     longtemps sur merci au printemps des       juin       le je t’enfourche ma et nous n’avons rien elle disposait d’une effleurer le ciel du bout des imagine que, dans la ainsi fut pétrarque dans         or ecrire sur antoine simon 6 dans le pays dont je vous       descen guetter cette chose pour max charvolen 1) mais jamais on ne et…  dits de légendes de michel cet article est paru je meurs de soif la deuxième édition du de proche en proche tous       pourqu       reine   iv    vers  “s’ouvre       st al matin, quant primes pert madame est une on croit souvent que le but     [1]  les oiseaux s’ouvrent pour michèle tout le problème le 28 novembre, mise en ligne dernier vers aoi       que abu zayd me déplait. pas tromper le néant quand les eaux et les terres le lent tricotage du paysage  le grand brassage des       " dernier vers aoi dessiner les choses banales la fraîcheur et la du fond des cours et des traquer       dans quand sur vos visages les granz est li calz, si se temps de pierres genre des motsmauvais genre dans les horizons de boue, de pour qui veut se faire une deuxième essai le bernard dejonghe... depuis c’est une sorte de madame est la reine des       (   je n’ai jamais journée de       m&eacu cinq madame aux yeux le temps passe dans la   le texte suivant a deuxième essai       reine toujours les lettres : station 4 : judas  dentelle : il avait au labyrinthe des pleursils sauvage et fuyant comme samuelchapitre 16, versets 1     oued coulant un jour, vous m’avez un titre : il infuse sa sur l’erbe verte si est on cheval carissimo ulisse,torna a  zones gardées de ço dist li reis : voudrais je vous dernier vers aoi   jn 2,1-12 : je ne peins pas avec quoi, pour philippe comme ce mur blanc       vu le nécessaire non       allong je reviens sur des       montag jusqu’à il y a pluies et bruines,  jésus   1) cette   j’ai souvent difficile alliage de pierre ciel 1. il se trouve que je suis au commencement était le coquillage contre       il décembre 2001. portrait. 1255 :       deux   tout est toujours en petit matin frais. je te s’égarer on   pour théa et ses branches lianes ronces       soleil 0 false 21 18 rm : d’accord sur     au couchant le 19 novembre 2013, à la       pass&e janvier 2002 .traverse « amis rollant, de  ce qui importe pour       pass&e dernier vers doel i avrat, pour dernier vers aoi karles se dort cum hume la bouche pleine de bulles (ma gorge est une la fonction,       sur dernier vers aoi maintenant il connaît le agnus dei qui tollis peccata allons fouiller ce triangle antoine simon 11 quelque chose dernier vers aoi a la fin il ne resta que   si vous souhaitez si tu es étudiant en neuf j’implore en vain autres litanies du saint nom la liberté de l’être dernier vers aoi moi cocon moi momie fuseau exacerbé d’air     tout autour dorothée vint au monde que reste-t-il de la  hors du corps pas quand il voit s’ouvrir, attelage ii est une œuvre carmelo arden quin est une un homme dans la rue se prend       le  “... parler une antoine simon 30       su 1.- les rêves de pas facile d’ajuster le aucun hasard si se le recueil de textes nu(e), comme son nom temps où le sang se références : xavier pour frédéric       (       embarq       le coupé en deux quand a claude b.   comme onzième antoine simon 7  pour jean le présentation du quand c’est le vent qui   dits de « e ! malvais antoine simon 5 paien sunt morz, alquant quand vous serez tout 1) la plupart de ces dernier vers aoi 10 vers la laisse ccxxxii   l’oeuvre vit son le ciel de ce pays est tout       le       quand les mots j’ai relu daniel biga, heureuse ruine, pensait je crie la rue mue douleur       au       ce régine robin, pour lee peinture de rimes. le texte     un mois sans percey priest lakesur les  monde rassemblé la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Oeuvres croisées > Avec Monique Thibaudin et Gilbert Trem

RAPHAËL MONTICELLI

|
Les banalités de nos conversations
Artiste(s) : Thibaudin (site) , Trem

 L’exposition : « Les banalités de nos conversations » présentait une série d’anti-bustes, sculptures de Monique Thibaudin, à la galerie d’art de la Miséricorde, à Vallauris, en 1997. Au centre de la galerie, quatre bandes numériques émettaient des textes musicalisés ; la matière textuelle étant fournie par R. Monticelli et la mise en musique assurée par Gilbert Trem. Les séquences musicales duraient une dizaine de minutes chacune et étaient reprises en boucle. Le décalage entre chaque séquence produisait un assemblage différent à chaque reprise. C’est l’un de ces assemblage qui est mis en ligne au format MP3.
MP3 - 16.6 Mo

 

Matière textuelle :

1.- Bruits de bouche, de Gilbert Trem

2.- Bavardages des sexes, une interprétation des Bijoux Indiscrets de D. Diderot par R. Monticelli

3.- Dialogues des bijoux , expansion des Bijoux indiscrets

4.- Les bijoux des cantatrices

5.- Bribes de conversations d’amateurs d’art , piquées dans les notes pour les Bribes de R. Monticelli

6.- 8 Conversations de public de spectacle, tirées des études pour les Bribes

7.- Est-ce toi Boniface ? Une interprétation du chant XIX de l’Enfer de Dante, où apparaissent des... anti-bustes.

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 

info portfolio

M. Thibaudin, antibuste M. Thibaudin, antibuste
Publication en ligne : 20 juillet 2008
Première publication : avril 1997

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette