BRIBES EN LIGNE
un temps hors du le recueil de textes madame chrysalide fileuse       et le temps passe si vite,         or mesdames, messieurs, veuillez la deuxième édition du passet li jurz, si turnet a le ciel est clair au travers cinq madame aux yeux une il faut dire les le lent tricotage du paysage le franchissement des preambule – ut pictura villa arson, nice, du 17 mult ben i fierent franceis e temps de cendre de deuil de     après toute une faune timide veille rita est trois fois humble. j’ai longtemps       sur le quel ennui, mortel pour       s̵       &n antoine simon 25 pour martine, coline et laure j’oublie souvent et la lecture de sainte le grand combat : la prédication faite       &agrav aux barrières des octrois dernier vers aoi ce n’est pas aux choses une autre approche de (de)lecta lucta   mon travail est une station 4 : judas  je suis       &n pour angelo       allong   ces notes madame a des odeurs sauvages dernier vers aoi       longte « e ! malvais paysage de ta tombe  et       j̵       sur la liberté de l’être pour mon épouse nicole dernier vers s’il deux mille ans nous quatre si la mer s’est       pass&e autre petite voix c’est pour moi le premier a propos de quatre oeuvres de pour max charvolen 1) passent .x. portes,       le les installations souvent, f les marques de la mort sur vous êtes dont les secrets… à quoi       il quand sur vos visages les béatrice machet vient de pour andré granz est li calz, si se quand il voit s’ouvrir,   se "la musique, c’est le pour nicolas lavarenne ma la tentation du survol, à     pourquoi dans le train premier vue à la villa tamaris (À l’église la mort, l’ultime port, (elle entretenait   on a cru à laure et pétrarque comme tandis que dans la grande je serai toujours attentif à antoine simon 30 le proche et le lointain avez-vous vu nous savons tous, ici, que able comme capable de donner       &agrav       la       magnol       la       glouss carles respunt :       enfant (josué avait       sur (josué avait lentement il semble possible lorsque martine orsoni li emperere s’est pourquoi yves klein a-t-il     oued coulant des voix percent, racontent (vois-tu, sancho, je suis la légende fleurie est     "       pav&ea deuxième apparition de f le feu m’a jouer sur tous les tableaux “dans le dessin carmelo arden quin est une li emperere par sa grant l’éclair me dure, quatrième essai rares les premières « h&eacu frères et     nous ce 28 février 2002.       quand antoine simon 17 et nous n’avons rien       au À perte de vue, la houle des antoine simon 10   anatomie du m et introibo ad altare       p&eacu       au mille fardeaux, mille où l’on revient comment entrer dans une antoine simon 3 de mes deux mains   voici donc la de soie les draps, de soie troisième essai c’est la peur qui fait a l’aube des apaches, pour yves et pierre poher et       dans pas facile d’ajuster le percey priest lakesur les ainsi alfred… morz est rollant, deus en ad la littérature de le vieux qui elle réalise des ço dist li reis : en 1958 ben ouvre à la poésie, à la un jour nous avons titrer "claude viallat,       dans       &eacut       &n epuisement de la salle, voici des œuvres qui, le 1 au retour au moment pour raphaël j’ai donc dernier vers aoi       juin seins isabelle boizard 2005 quatrième essai de la mastication des antoine simon 29       la la rencontre d’une macles et roulis photo 3 j’ai perdu mon pour andrée    regardant outre la poursuite de la mise montagnesde je meurs de soif     double c’est la chair pourtant c’est la distance entre il souffle sur les collines la liberté s’imprime à nos voix raphaËl pure forme, belle muette, dernier vers aoi le passé n’est siglent a fort e nagent e       coude fin première quand c’est le vent qui grant est la plaigne e large  avec « a la iloec endreit remeint li os dernier vers aoi je crie la rue mue douleur comme ce mur blanc       dans rêve, cauchemar,       é dernier vers aoi journée de jusqu’à il y a r.m.a toi le don des cris qui       au     les provisions et c’était dans       l̵ pour andré villers 1) le corps encaisse comme il il en est des noms comme du temps où les coeurs   on n’est       ruelle   nous sommes ki mult est las, il se dort je me souviens de       au les oiseaux s’ouvrent tant pis pour eux. c’est le grand coupé le sonà 5) triptyque marocain m1       pour michèle aueret  au travers de toi je       un ma voix n’est plus que       &agrav tout le problème ce poème est tiré du merle noir  pour première autre essai d’un       voyage ma mémoire ne peut me       en un       sur ma chair n’est chercher une sorte de raphaël    il  “la signification dans les hautes herbes il avait accepté poème pour       les pour maxime godard 1 haute mais jamais on ne    en attention beau dernier vers doel i avrat, antoine simon 27 dernier vers aoi   vous deux, c’est joie et l’impression la plus       nuage       st présentation du je dors d’un sommeil de on dit qu’agathe af : j’entends la terre nous archipel shopping, la pas sur coussin d’air mais pour robert attendre. mot terrible.  pour jean le  pour de la vie est ce bruissement   adagio   je       vu la fraîcheur et la carcassonne, le 06   pour le prochain pour qui veut se faire une pour jacqueline moretti, beaucoup de merveilles art jonction semble enfin dans ma gorge       jardin pas même je t’enfourche ma juste un mot pour annoncer un tunnel sans fin et, à au programme des actions aux george(s) (s est la un titre : il infuse sa d’abord l’échange des vous avez le galop du poème me pour frédéric       banlie nous dirons donc   au milieu de (ô fleur de courge... carissimo ulisse,torna a je ne sais pas si       ( tout en vérifiant en ceste tere ad estet ja avec marc, nous avons madame dans l’ombre des clquez sur errer est notre lot, madame,       la la question du récit le géographe sait tout     rien traquer       midi     quand   la production les plus vieilles je t’enlace gargouille histoire de signes . le nécessaire non si j’étais un comme un préliminaire la elle ose à peine       marche ce paysage que tu contemplais (la numérotation des halt sunt li pui e mult halt les lettres ou les chiffres pour philippe "si elle est dernier vers que mort 1-nous sommes dehors. entr’els nen at ne pui       le pour marcel régine robin, l’attente, le fruit je suis occupé ces dernier vers aoi       cerisi l’illusion d’une allons fouiller ce triangle       nuage réponse de michel je rêve aux gorges       sur al matin, quant primes pert s’égarer on jamais je n’aurais       à les dieux s’effacent bribes en ligne a à antoine simon 28 tout à fleur d’eaula danse le glacis de la mort juste un     chambre l’ami michel ouverture d’une       ...mai       gentil j’ai parlé la vie est dans la vie. se       pass&e  référencem mon cher pétrarque, ses mains aussi étaient       dans hans freibach :    tu sais troisième essai et coupé en deux quand se placer sous le signe de encore la couleur, mais cette       " ce qui aide à pénétrer le f le feu s’est   dits de dorothée vint au monde au commencement était  zones gardées de       je me       grimpa a la fin il ne resta que ajout de fichiers sons dans       le il n’est pire enfer que la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Oeuvres croisées > Avec Henri Maccheroni > Christs 1

Temps où le sang se teint de la pulvérulence des os
Sur le tam-tam de nos ventres à grands coups de talon la douleur chante j’engage des cérémonies solennelles devant la face de Dieu ainsi mon crâne s’émiette j’arrache des accords que je voudrais harmonieux aux cordes incandescentes


*


Même au fond de l’hiver
Agenouille-toi devant l’homme
Au corps nu cloué sur le bois
Aux os rompus
Au cœur transpercé par nos armes
Qui porta tout le poids du monde
Tout le monde
Toute l’offense
Parce qu’il incarna l’amour
Et que seul peut-être il fut Dieu.


*



Dans la désolation de l’hiver
Il est juste que je m’agenouille
Devant le Corps meurtri de l’homme
Aux os rompus
La beauté de choses tremble
Sous les mensonges de la mort
Comme sa mort au Golgotha
Son amour nous écartèle
Publication en ligne : 8 janvier 2009
/ Bibliophilie

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette