BRIBES EN LIGNE
      cette fontelucco, 6 juillet 2000 un besoin de couper comme de ço dist li reis : antoine simon 25       apparu       tourne rare moment de bonheur, et si tu dois apprendre à la terre nous prenez vos casseroles et tu le saiset je le vois il existe au moins deux je t’enfourche ma ils avaient si longtemps, si " je suis un écorché vif. le corps encaisse comme il toute trace fait sens. que nos voix 10 vers la laisse ccxxxii ouverture de l’espace pour helmut       dans antoine simon 3 moi cocon moi momie fuseau antoine simon 13 (vois-tu, sancho, je suis dont les secrets… à quoi bernard dejonghe... depuis     quand       le cette machine entre mes pas de pluie pour venir vertige. une distance       grappe une fois entré dans la bientôt, aucune amarre encore la couleur, mais cette     à après la lecture de station 1 : judas un jour, vous m’avez passet li jurz, la noit est dire que le livre est une est-ce parce que, petit, on       il de mes deux mains       embarq je t’enlace gargouille pour michèle la chaude caresse de     m2 &nbs dans la caverne primordiale une il faut dire les       un  “ce travail qui ne faut-il pas vivre comme le recueil de textes le bulletin de "bribes a l’aube des apaches, a la libération, les       b&acir le 2 juillet       " dernier vers aoi les dessins de martine orsoni dernier vers aoi dimanche 18 avril 2010 nous deuxième essai dernier vers aoi       fleur j’ai perdu mon "nice, nouvel éloge de la au labyrinthe des pleursils     pourquoi tout en travaillant sur les ce jour là, je pouvais   le texte suivant a de pa(i)smeisuns en est venuz violette cachéeton grant est la plaigne e large "pour tes charogne sur le seuilce qui granz fut li colps, li dux en viallat © le château de dernier vers aoi sa langue se cabre devant le temps où les coeurs assise par accroc au bord de macles et roulis photo 1 l’ami michel traquer  martin miguel vient (elle entretenait il en est des noms comme du antoine simon 31     le cygne sur la vie est dans la vie. se attelage ii est une œuvre       il f les marques de la mort sur autre citation ainsi fut pétrarque dans sixième   pour le prochain dernier vers aoi À perte de vue, la houle des f le feu s’est buttati ! guarda&nbs  pour le dernier jour il semble possible  “... parler une ma mémoire ne peut me       et les textes mis en ligne dernier vers aoi jamais si entêtanteeurydice   est-ce que quant carles oït la nous dirons donc l’une des dernières depuis ce jour, le site rêve, cauchemar,       dans       crabe-     sur la le tissu d’acier       va le nécessaire non carcassonne, le 06 de la et c’était dans sept (forces cachées qui nous avancions en bas de les routes de ce pays sont mult ben i fierent franceis e guetter cette chose normal 0 21 false fal régine robin,  “la signification 0 false 21 18 comme une suite de "si elle est à ce 28 février 2002. je t’ai admiré, et te voici humanité  si, du nouveau et si au premier jour il antoine simon 17 et encore  dits     nous station 3 encore il parle   adagio   je je suis celle qui trompe elle disposait d’une marché ou souk ou pas une année sans évoquer pour michèle gazier 1 c’est ici, me et  riche de mes al matin, quant primes pert toutefois je m’estimais pour jean-louis cantin 1.- cet article est paru  on peut passer une vie béatrice machet vient de le 23 février 1988, il ….omme virginia par la "l’art est-il la mastication des toutes ces pages de nos ce texte se présente  c’était     tout autour allons fouiller ce triangle pour andré villers 1) carmelo arden quin est une       dans       saluer d’abord les plus   tout est toujours en       voyage voile de nuità la       sur antoine simon 19 de tantes herbes el pre       sur rien n’est plus ardu paroles de chamantu antoine simon 15 dernier vers aoi « 8° de       le   (dans le iloec endreit remeint li os rm : nous sommes en onze sous les cercles pour jean marie sables mes parolesvous avant dernier vers aoi       à     cet arbre que il ne s’agit pas de   d’un coté, chaque jour est un appel, une neuf j’implore en vain sur la toile de renoir, les là, c’est le sable et pour les petites fleurs des preambule – ut pictura passet li jurz, si turnet a  “s’ouvre seul dans la rue je ris la dernier vers aoi j’ai parlé    courant "ah ! mon doux pays, deuxième apparition carissimo ulisse,torna a vi.- les amicales aventures mon cher pétrarque, quelques textes       bonheu dernier vers aoi dans un coin de nice,  hors du corps pas 1 la confusion des chaque automne les c’est la distance entre pour maguy giraud et halt sunt li pui e mult halt le temps passe dans la         &n le glacis de la mort glaciation entre deux nouveauté, "je me tais. pour taire. 1) la plupart de ces mougins. décembre o tendresses ô mes attendre. mot terrible.       les cyclades, iii°       retour     après journée de     [1]        apr&eg pierre ciel       d&eacu       sous  il y a le aux barrières des octrois       j̵       journ&  le "musée dernier vers aoi errer est notre lot, madame, à propos “la antoine simon 14 quatre si la mer s’est poussées par les vagues c’est un peu comme si, merci à marc alpozzo marie-hélène zacinto dove giacque il mio       dans       sur siglent a fort e nagent e     " heureuse ruine, pensait pour le prochain basilic, (la pas facile d’ajuster le mille fardeaux, mille souvent je ne sais rien de et voici maintenant quelques un jour nous avons mult est vassal carles de lentement, josué vous avez reprise du site avec la pour michèle gazier 1) ils s’étaient quatrième essai rares diaphane est le le soleil n’est pas la route de la soie, à pied,       &n       fourr& je rêve aux gorges bel équilibre et sa livre grand format en trois bal kanique c’est le 15 mai, à 1) notre-dame au mur violet       dans j’ai donc je suis occupé ces  le livre, avec     extraire madame des forêts de l’instant criblé  avec « a la attendre. mot terrible. (ma gorge est une ensevelie de silence, chercher une sorte de       &n   (à un temps hors du  le grand brassage des 0 false 21 18 pour mes enfants laure et cinquième citationne station 4 : judas        en un troisième essai       l̵ que reste-t-il de la je m’étonne toujours de la     son mieux valait découper    regardant dorothée vint au monde À max charvolen et (en regardant un dessin de abstraction voir figuration             deux pour gilbert     hélas, vous n’avez à propos des grands ajout de fichiers sons dans si j’étais un descendre à pigalle, se quatrième essai de dernier vers aoi  dernières mises pas même l’impression la plus       je pour martine « e ! malvais       l̵  hier, 17 branches lianes ronces genre des motsmauvais genre j’entends sonner les que d’heures approche d’une  la toile couvre les       en af : j’entends quai des chargeurs de       longte le lourd travail des meules       apr&eg comme c’est je ne sais pas si pour mireille et philippe sculpter l’air : « h&eacu nous avons affaire à de  l’écriture raphaËl       pass&e des voix percent, racontent   si vous souhaitez 5) triptyque marocain j’ai changé le dernier vers aoi tous ces charlatans qui quel étonnant ainsi alfred… exacerbé d’air je suis tandis que dans la grande (dans mon ventre pousse une on croit souvent que le but le 19 novembre 2013, à la  les premières       la sixième huit c’est encore à tout le problème macles et roulis photo 4 un homme dans la rue se prend les plus terribles       avant à cri et à la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES EN CHANTIER > VOLUME VII
<- CCIV | CCVI ->
CCV

Clefs : Roland , mort , lieux

De tantes herbes el pre truvat les flors,
Ki sunt vermeilz del sanc de noz barons !

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette