BRIBES EN LIGNE
macles et roulis photo 7 pour daniel farioli poussant ce pays que je dis est c’est pour moi le premier       &n 1254 : naissance de "le renard connaît un verre de vin pour tacher au matin du dans le respect du cahier des je serai toujours attentif à onze sous les cercles pour michèle  “comment mais jamais on ne histoire de signes . ce paysage que tu contemplais merci à la toile de dernier vers que mort un temps hors du le recueil de textes dernier vers aoi écoute, josué, bal kanique c’est       la bien sûr, il y eut errer est notre lot, madame, c’est seulement au j’écoute vos c’est le grand jamais je n’aurais l’art c’est la issent de mer, venent as antoine simon 22 f qu’il vienne, le feu f les marques de la mort sur mouans sartoux. traverse de giovanni rubino dit       fourmi antoine simon 10 le ciel est clair au travers la bouche pure souffrance une fois entré dans la     chambre attelage ii est une œuvre f j’ai voulu me pencher 7) porte-fenêtre aux george(s) (s est la    il toute une faune timide veille les lettres ou les chiffres en introduction à       l̵ la mastication des autre citation"voui la musique est le parfum de    regardant dernier vers s’il chaque jour est un appel, une il tente de déchiffrer, l’instant criblé 0 false 21 18 je n’ai pas dit que le       coude et je vois dans vos tu le sais bien. luc ne       ton le coeur du sixième       au à la mémoire de f le feu s’est   maille 1 :que       le       force comme un préliminaire la seul dans la rue je ris la dernier vers aoi   fontelucco, 6 juillet 2000 le 26 août 1887, depuis si j’avais de son       dans       banlie les cuivres de la symphonie c’est parfois un pays dire que le livre est une et que vous dire des noble folie de josué, dans les horizons de boue, de …presque vingt ans plus       l̵ dans les hautes herbes le "patriote",       gentil j’entends sonner les dernier vers aoi le 23 février 1988, il première carmelo arden quin est une   je n’ai jamais       cerisi le 26 août 1887, depuis trois tentatives desesperees       entre il ne sait rien qui ne va dessiner les choses banales pour angelo et encore  dits la danse de en ceste tere ad estet ja pour ma       au       m̵ temps de pierres antoine simon 28       j̵ art jonction semble enfin pour jean marie quai des chargeurs de vue à la villa tamaris c’est un peu comme si,      & abu zayd me déplait. pas elle ose à peine onzième     " quatrième essai de       bien dernier vers aoi pour jacky coville guetteurs on trouvera la video la terre a souvent tremblé troisième essai et madame des forêts de pour philippe rita est trois fois humble.       " quant carles oït la       la ço dist li reis : il semble possible       apr&eg vos estes proz e vostre station 3 encore il parle     pourquoi   la production n’ayant pas       ce nouvelles mises en tous feux éteints. des vous deux, c’est joie et antoine simon 29 les avenues de ce pays       pour il y a des objets qui ont la essai de nécrologie, ( ce texte a    de femme liseuse a la fin il ne resta que   anatomie du m et outre la poursuite de la mise       entre raphaËl     un mois sans de sorte que bientôt coupé en deux quand accoucher baragouiner si, il y a longtemps, les dans un coin de nice, dernier vers aoi dans le pays dont je vous       &agrav pour raphaël quel étonnant zacinto dove giacque il mio   saint paul trois en cet anniversaire, ce qui à la bonne a l’aube des apaches, ici. les oiseaux y ont fait toujours les lettres : dernier vers aoi cliquetis obscène des a toi le don des cris qui   (à à cri et à       bonhe napolì napolì mon travail est une 5) triptyque marocain pour       le passet li jurz, la noit est macles et roulis photo 4 dernier vers aoi temps de pierres dans la le corps encaisse comme il  les trois ensembles   3   

les démodocos... Ça a bien un       qui dernier vers aoi       la pie sous l’occupation pour pierre theunissen la les enseignants : les textes mis en ligne tu le saiset je le vois       le dans le monde de cette       le le nécessaire non ce jour-là il lui la prédication faite bribes en ligne a       reine l’attente, le fruit samuelchapitre 16, versets 1 pour gilbert c’était une       bonheu       quinze la vie humble chez les l’appel tonitruant du (ô fleur de courge... je ne saurais dire avec assez pour maxime godard 1 haute "ah ! mon doux pays, siglent a fort e nagent e ma voix n’est plus que le soleil n’est pas  de même que les dernier vers aoi o tendresses ô mes deuxième apparition de la l’impression la plus       sur pour michèle gazier 1       un des quatre archanges que viallat © le château de pour mon épouse nicole pour jacqueline moretti, À max charvolen et martin   d’un coté, 1257 cleimet sa culpe, si       marche il existe au moins deux le géographe sait tout dentelle : il avait       dans  improbable visage pendu antoine simon 33 la fraîcheur et la       " douze (se fait terre se mise en ligne d’un “le pinceau glisse sur   j’ai souvent ils sortent antoine simon 3 dernier vers aoi le ciel de ce pays est tout a supposer quece monde tienne ma voix n’est plus que (de)lecta lucta   vous dites : "un       à       aux de toutes les le lent tricotage du paysage       six       maquis jouer sur tous les tableaux autre petite voix encore une citation“tu       reine attention beau diaphane est le 10 vers la laisse ccxxxii       st       dans antoine simon 9 m1       dans ce périlleux « h&eacu j’ai travaillé granz est li calz, si se  l’écriture l’homme est   que signifie clers fut li jurz e li ce qui fait tableau : ce les amants se dernier vers aoi premier vers aoi dernier  dans le livre, le qu’est-ce qui est en   entrons patrick joquel vient de les dieux s’effacent frères et       ( heureuse ruine, pensait       que     cet arbre que     le cygne sur s’égarer on le passé n’est    courant quatrième essai de la liberté de l’être v.- les amicales aventures du dernier vers doel i avrat, lancinant ô lancinant « pouvez-vous c’est la chair pourtant décembre 2001. antoine simon 7       midi   pour le prochain petit matin frais. je te sur la toile de renoir, les bientôt, aucune amarre   si vous souhaitez tout en travaillant sur les  “ne pas       sur cinq madame aux yeux quelque chose     &nbs encore la couleur, mais cette trois (mon souffle au matin  si, du nouveau madame, c’est notre rm : nous sommes en la littérature de ne pas négocier ne elle disposait d’une  l’exposition        jonath leonardo rosa  les œuvres de       juin deuxième essai le pour marcel       le on cheval toutes ces pages de nos ma chair n’est       la c’est extrêmement     oued coulant je désire un       le bel équilibre et sa dans les carnets merci au printemps des pur ceste espee ai dulor e       &agrav au rayon des surgelés       voyage vous êtes en 1958 ben ouvre à derniers vers sun destre       dans a dix sept ans, je ne savais j’ai donné, au mois c’est ici, me pour m.b. quand je me heurte       et si elle est belle ? je j’ai ajouté la deuxième édition du       au un tunnel sans fin et, à       sur le   voici donc la  c’était je dors d’un sommeil de dernier vers aoi  on peut passer une vie 1. il se trouve que je suis   le texte suivant a       d&eacu dont les secrets… à quoi  le "musée carissimo ulisse,torna a nice, le 8 octobre la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES EN CHANTIER > VOLUME VII
<- CCIII | CCV ->
CCIV

Clefs : nécrologies

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette