BRIBES EN LIGNE
villa arson, nice, du 17   marcel le temps passe si vite, ils s’étaient voile de nuità la branches lianes ronces antoine simon 12 (dans mon ventre pousse une  le "musée aucun hasard si se 1 au retour au moment le bulletin de "bribes  le grand brassage des la rencontre d’une les dieux s’effacent     sur la pente c’est la chair pourtant "ah ! mon doux pays,  dans le livre, le la vie humble chez les  il y a le       au tout en travaillant sur les quelque chose pour jean marie quando me ne so itu pe cet article est paru se reprendre. creuser son 1) la plupart de ces       un       il 1254 : naissance de “le pinceau glisse sur le temps passe dans la les doigts d’ombre de neige on dit qu’agathe       allong 1-nous sommes dehors.    il j’ai en réserve clers est li jurz et li       dans antoine simon 27 macles et roulis photo 3  martin miguel vient et il fallait aller debout il n’est pire enfer que un jour, vous m’avez il semble possible 1- c’est dans au commencement était antoine simon 9 je t’enlace gargouille macao grise dans l’effilé de à la mémoire de l’instant criblé  hors du corps pas  “la signification     oued coulant en cet anniversaire, ce qui       sur dans ma gorge ses mains aussi étaient napolì napolì dernier vers aoi le texte qui suit est, bien même si a l’aube des apaches, normal 0 21 false fal 0 false 21 18 elle réalise des antoine simon 17 la fraîcheur et la ce jour-là il lui   un       mouett carissimo ulisse,torna a  “ce travail qui encore la couleur, mais cette in the country l’évidence   3   

les tandis que dans la grande l’appel tonitruant du       la     tout autour mon travail est une equitable un besoin sonnerait antoine simon 30       cette dans le monde de cette halt sunt li pui e mult halt cinquième essai tout et si tu dois apprendre à mais jamais on ne je sais, un monde se toulon, samedi 9 c’est ici, me dernier vers aoi très saintes litanies et te voici humanité nous viendrons nous masser       deux  “comment   maille 1 :que les étourneaux !       bonheu       &agrav       vaches temps de bitume en fusion sur pour yves et pierre poher et g. duchêne, écriture le dans ce périlleux dernier vers aoi nouvelles mises en nu(e), comme son nom     surgi outre la poursuite de la mise       en antoine simon 33 que reste-t-il de la pour daniel farioli poussant le 19 novembre 2013, à la (elle entretenait f les marques de la mort sur       (       dans la vie est ce bruissement coupé en deux quand       pour       &n f le feu s’est attention beau pour m.b. quand je me heurte       midi dix l’espace ouvert au polenta et que vous dire des   est-ce que (ô fleur de courge... rare moment de bonheur, aux barrières des octrois au matin du "si elle est       deux       l̵       m̵ mougins. décembre madame déchirée   né le 7  l’exposition  derniers vers sun destre       ...mai tout le problème antoine simon 3         &n i en voyant la masse aux recleimet deu mult   je n’ai jamais    tu sais démodocos... Ça a bien un tu le sais bien. luc ne un trait gris sur la je ne sais pas si premier essai c’est       ce mon cher pétrarque, troisième essai je crie la rue mue douleur lu le choeur des femmes de     " 1257 cleimet sa culpe, si chercher une sorte de “dans le dessin   au milieu de sous l’occupation temps de pierres dans la paysage de ta tombe  et dans l’innocence des       le 7) porte-fenêtre     depuis À peine jetés dans le béatrice machet vient de vos estes proz e vostre       su trois tentatives desesperees les oiseaux s’ouvrent       va rm : d’accord sur dernier vers aoi agnus dei qui tollis peccata antoine simon 10 il ne reste plus que le la danse de "l’art est-il marie-hélène iloec endreit remeint li os folie de josuétout est a dix sept ans, je ne savais a grant dulur tendrai puis quatre si la mer s’est avez-vous vu j’ai donc       le karles se dort cum hume d’abord l’échange des       " (ma gorge est une à apaches : pour helmut       parfoi quand c’est le vent qui voudrais je vous   adagio   je  epître aux encore une citation“tu elle ose à peine on cheval       vu à sylvie si grant dol ai que ne pour andrée  le livre, avec pluies et bruines, l’illusion d’une pure forme, belle muette, d’un bout à la cité de la musique       grimpa seins isabelle boizard 2005 bruno mendonça la pureté de la survie. nul accoucher baragouiner 0 false 21 18       dans je découvre avant toi Être tout entier la flamme       apr&eg jamais je n’aurais (josué avait dernier vers aoi la liberté s’imprime à pour egidio fiorin des mots s’égarer on siglent a fort e nagent e mille fardeaux, mille dieu faisait silence, mais     pourquoi       ruelle la deuxième édition du pour philippe références : xavier ainsi alfred… art jonction semble enfin si elle est belle ? je descendre à pigalle, se       dans       le pour de soie les draps, de soie il faut laisser venir madame       les le 26 août 1887, depuis merci à marc alpozzo a propos d’une tout est possible pour qui la bouche pleine de bulles quelques autres       neige très malheureux...       &eacut il existe deux saints portant les plus vieilles la fraîcheur et la non, björg, dernier vers aoi f toutes mes À l’occasion de madame est la reine des et  riche de mes les premières dans un coin de nice,   la production j’ai relu daniel biga, paroles de chamantu viallat © le château de       dans percey priest lakesur les la bouche pure souffrance     chant de sculpter l’air : montagnesde dans les écroulements le galop du poème me "ces deux là se antoine simon 13 les dernières c’est le grand       dans       la le geste de l’ancienne,       je a toi le don des cris qui   voici donc la       crabe- nous dirons donc ne pas négocier ne       deux allons fouiller ce triangle ce qui fascine chez dernier vers aoi       que granz est li calz, si se sequence 6   le j’ai longtemps la route de la soie, à pied, li quens oger cuardise ] heureux l’homme f le feu est venu,ardeur des sables mes parolesvous       &n ma voix n’est plus que       quai des chargeurs de imagine que, dans la entr’els nen at ne pui quant carles oït la     à cet univers sans le proche et le lointain       devant       chaque la question du récit sur l’erbe verte si est "et bien, voilà..." dit       bruyan cette machine entre mes et je vois dans vos     faisant la premier vers aoi dernier couleur qui ne masque pas de proche en proche tous       embarq derniers je me souviens de antoine simon 6 pour jacqueline moretti, dans le train premier à bernadette vous avez ainsi va le travail de qui  les premières la force du corps, introibo ad altare à la bonne le 2 juillet dernier vers aoi il est le jongleur de lui le lent tricotage du paysage comme c’est "la musique, c’est le  si, du nouveau j’ai changé le     pluie du       l̵ essai de nécrologie, i mes doigts se sont ouverts   jn 2,1-12 :   pour adèle et est-ce parce que, petit, on effleurer le ciel du bout des     &nbs le ciel est clair au travers dernier vers doel i avrat, écrirecomme on se  dernier salut au       une passet li jurz, la noit est       au   le texte suivant a nice, le 30 juin 2000 et la peur, présente  la toile couvre les c’est seulement au je n’ai pas dit que le j’ai perdu mon       sur  au travers de toi je ce pays que je dis est la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES EN CHANTIER > VOLUME VI
<- CXCVI | CXCVIII ->
CXCVII


dernier vers

AOI

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette