BRIBES EN LIGNE
    chambre "moi, esclave" a rita est trois fois humble. dans le respect du cahier des dernier vers aoi       la       la    de femme liseuse un jour nous avons in the country       sabots je t’enlace gargouille à propos des grands si elle est belle ? je pour helmut rm : d’accord sur i en voyant la masse aux il pleut. j’ai vu la tous feux éteints. des j’ai en réserve références : xavier       fleure       &ccedi il semble possible       une       &agrav       " toujours les lettres : (la numérotation des dernier vers aoi       le printemps breton, printemps       la dans un coin de nice, un titre : il infuse sa       je et encore  dits en 1958 ben ouvre à il ne sait rien qui ne va  epître aux il en est des meurtrières. les installations souvent, art jonction semble enfin       &n deux mille ans nous       l̵ dimanche 18 avril 2010 nous errer est notre lot, madame, béatrice machet vient de  l’exposition  langues de plomba la     pourquoi       l̵   iv    vers dernier vers aoi       la cyclades, iii° napolì napolì première raphaël le ciel de ce pays est tout derniers madame porte à       l̵ madame chrysalide fileuse agnus dei qui tollis peccata ce qui importe pour la communication est dernier vers aoi la deuxième édition du antoine simon 14 encore une citation“tu deux ce travail vous est       embarq nos voix onze sous les cercles tout est possible pour qui dix l’espace ouvert au       fleur dans les hautes herbes rêve, cauchemar, je suis bien dans f les feux m’ont pour egidio fiorin des mots madame, c’est notre cher bernard       six  “ce travail qui heureuse ruine, pensait la lecture de sainte a la femme au       pourqu des conserves !   pour le prochain et il parlait ainsi dans la rien n’est plus ardu souvent je ne sais rien de lorsque martine orsoni       sur le ici. les oiseaux y ont fait juste un mot pour annoncer       alla tu le sais bien. luc ne alocco en patchworck ©  tu ne renonceras pas. cliquetis obscène des       coude un trait gris sur la au seuil de l’atelier r.m.a toi le don des cris qui pour philippe       les carles respunt : equitable un besoin sonnerait       aujour pour jean-marie simon et sa tes chaussures au bas de douze (se fait terre se li quens oger cuardise       (   je ne comprends plus sixième iloec endreit remeint li os quai des chargeurs de       sur pour michèle spectacle de josué dit       voyage quand nous rejoignons, en    courant il aurait voulu être la musique est le parfum de les dernières pour jean marie     sur la       la buttati ! guarda&nbs j’écoute vos c’est vrai carmelo arden quin est une ] heureux l’homme a supposer quece monde tienne   (dans le la mort d’un oiseau. 10 vers la laisse ccxxxii de l’autre       &agrav en introduction à granz est li calz, si se merci au printemps des dieu faisait silence, mais trois tentatives desesperees mes pensées restent « e ! malvais ce qu’un paysage peut martin miguel art et mult est vassal carles de able comme capable de donner s’ouvre la si, il y a longtemps, les Éléments - voudrais je vous       au l’existence n’est le 19 novembre 2013, à la     depuis vous n’avez dernier vers aoi envoi du bulletin de bribes dernier vers aoi autres litanies du saint nom il souffle sur les collines saluer d’abord les plus i.- avaler l’art par la cité de la musique (À l’église à propos “la       sur le pierre ciel pour daniel farioli poussant on cheval tandis que dans la grande madame a des odeurs sauvages epuisement de la salle,       baie       magnol quando me ne so itu pe dans le pain brisé son       (       dans  pour le dernier jour avant propos la peinture est       vaches bernard dejonghe... depuis dernier vers aoi       les pour mon épouse nicole  zones gardées de      &         or   né le 7  les trois ensembles les oiseaux s’ouvrent       juin       m̵ on croit souvent que le but       le est-ce parce que, petit, on     les fleurs du quatrième essai rares et la peur, présente là, c’est le sable et beaucoup de merveilles       va monde imaginal,       dans le corps encaisse comme il « h&eacu dernier vers aoi vos estes proz e vostre l’impression la plus le samedi 26 mars, à 15    tu sais pour alain borer le 26 vedo la luna vedo le deuxième essai le "patriote", il y a tant de saints sur mieux valait découper les petites fleurs des   tout est toujours en des voiles de longs cheveux introibo ad altare   jn 2,1-12 :       en un ici, les choses les plus je sais, un monde se bruno mendonça sur l’erbe verte si est dernier vers aoi       ce "si elle est sa langue se cabre devant le vous avez d’abord l’échange des li emperere par sa grant f j’ai voulu me pencher libre de lever la tête pour julius baltazar 1 le       " c’est la peur qui fait antoine simon 20 il y a dans ce pays des voies     nous       deux hans freibach :  “ne pas       tourne nous dirons donc       reine générations       ce je suis occupé ces f tous les feux se sont dernier vers aoi pour m.b. quand je me heurte     sur la pente des voix percent, racontent       grappe une errance de dans ma gorge     au couchant       f les marques de la mort sur des quatre archanges que a l’aube des apaches,       é ce qui fait tableau : ce 1) notre-dame au mur violet dernier vers aoi de la toute une faune timide veille       dans polenta  née à       les       le quant carles oït la montagnesde tous ces charlatans qui   un vendredi c’était une guetter cette chose       bruyan les lettres ou les chiffres station 7 : as-tu vu judas se   l’oeuvre vit son toute trace fait sens. que dernier vers aoi antoine simon 6   voici donc la ce qui aide à pénétrer le antoine simon 10 je n’hésiterai lancinant ô lancinant sous la pression des huit c’est encore à onzième et combien dernier vers aoi depuis ce jour, le site karles se dort cum hume antoine simon 27 dans les carnets janvier 2002 .traverse station 4 : judas  une fois entré dans la       ...mai je serai toujours attentif à franchement, pensait le chef, il en est des noms comme du fin première    il madame est une       cette li emperere s’est pour jean-louis cantin 1.-   six formes de la et il fallait aller debout " je suis un écorché vif. j’ai perdu mon       m̵ il existe au moins deux (elle entretenait à cri et à un temps hors du station 3 encore il parle   je n’ai jamais antoine simon 7 quand sur vos visages les où l’on revient pour maxime godard 1 haute 1 la confusion des il n’y a pas de plus en ceste tere ad estet ja mise en ligne À max charvolen et martin quand les mots seins isabelle boizard 2005 branches lianes ronces       dans autre citation v.- les amicales aventures du       &n "le renard connaît deuxième suite pour le prochain basilic, (la antoine simon 18    au balcon grant est la plaigne e large   pour olivier max charvolen, martin miguel       il je suis normalement, la rubrique j’ai travaillé   marcel un nouvel espace est ouvert  avec « a la  au travers de toi je     du faucon vous dites : "un d’un côté  “... parler une « voici  le "musée 1254 : naissance de la vie est ce bruissement folie de josuétout est  la toile couvre les les plus terribles       nuage À max charvolen et on a cru à c’est seulement au deux ajouts ces derniers les parents, l’ultime antoine simon 26       j̵ la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES EN CHANTIER > VOLUME VI

« E ! malvais deus, por quei nus fais tel hunte ?
Cest nostre rei por quei lessas cunfundre ?
Ki mult te sert, malvais luer l’en dunes ! »
Puis si li tolent se sceptre e sa curune.
Par les mains le pendent sur une culumbe,
Entre lur piez a tere le tresturnent,
A granz bastuns le batent e defruisent.
E Tervagan tolent sun escarbuncle,
E Mahumet enz en un fosset butent,
E porc e chen le mordent e defulent.

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette