BRIBES EN LIGNE
pour max charvolen 1) à la mémoire de tendresse du mondesi peu de       un antoine simon 23 cette machine entre mes l’existence n’est  dans le livre, le la deuxième édition du dernier vers aoi ce texte se présente   adagio   je     surgi dans ce périlleux dernier vers aoi l’attente, le fruit fragilité humaine. toutes sortes de papiers, sur dernier vers aoi "et bien, voilà..." dit rêve, cauchemar, lorsqu’on connaît une     après a la libération, les errer est notre lot, madame,   d’un coté, antoine simon 9 etait-ce le souvenir carles respunt : et que vous dire des  c’était dans les rêves de la  née à lu le choeur des femmes de cinquième citationne rare moment de bonheur, si j’étais un spectacle de josué dit 13) polynésie  tu vois im font chier     un mois sans clers est li jurz et li       dans  pour le dernier jour antoine simon 33 archipel shopping, la la lecture de sainte g. duchêne, écriture le de l’autre toute une faune timide veille si elle est belle ? je  tous ces chardonnerets         &n   ciel !!!! dernier vers aoi " je suis un écorché vif. le coeur du f toutes mes       " ] heureux l’homme la bouche pure souffrance nous viendrons nous masser j’oublie souvent et antoine simon 26 jamais je n’aurais deux mille ans nous    il       le pour helmut petit matin frais. je te dans les horizons de boue, de 1257 cleimet sa culpe, si       sur le pour martine, coline et laure ( ce texte a station 4 : judas        entre poussées par les vagues quelque chose on trouvera la video les installations souvent, antoine simon 15 a propos d’une attendre. mot terrible.  “s’ouvre  hors du corps pas       m&eacu de pa(i)smeisuns en est venuz c’est pour moi le premier       retour accoucher baragouiner premier vers aoi dernier références : xavier "ces deux là se       aujour (elle entretenait immense est le théâtre et sa langue se cabre devant le       fourr& dernier vers aoi nous lirons deux extraits de     de rigoles en       au  référencem "tu sais ce que c’est décembre 2001. carcassonne, le 06 pour michèle gazier 1       je   six formes de la une fois entré dans la en 1958 ben ouvre à       grappe  tu ne renonceras pas. pour jean gautheronle cosmos voici des œuvres qui, le madame est une première       vu paroles de chamantu folie de josuétout est neuf j’implore en vain l’ami michel       les pour jean-louis cantin 1.- titrer "claude viallat, inoubliables, les et je vois dans vos  je signerai mon j’entends sonner les antoine simon 17 (josué avait lentement je m’étonne toujours de la antoine simon 14 dans les hautes herbes   la production       dans  au mois de mars, 1166 difficile alliage de rita est trois fois humble.       pourqu les dieux s’effacent je suis bien dans au commencement était     une abeille de faisant dialoguer  il est des objets sur le geste de l’ancienne, coupé en deux quand       il     le pur ceste espee ai dulor e       su       o livre grand format en trois jouer sur tous les tableaux me il était question non prenez vos casseroles et       dans       sur       la effleurer le ciel du bout des ainsi fut pétrarque dans etudiant à       d&eacu un jour, vous m’avez 0 false 21 18       et       gentil il en est des meurtrières. Éléments - madame, c’est notre et il fallait aller debout ses mains aussi étaient station 5 : comment       pour bientôt, aucune amarre dans l’effilé de   au milieu de des conserves ! carles li reis en ad prise sa entr’els nen at ne pui ici. les oiseaux y ont fait l’impression la plus morz est rollant, deus en ad       quand pour jean-marie simon et sa       la passent .x. portes,       l̵ 0 false 21 18 un homme dans la rue se prend essai de nécrologie, chaque automne les sur l’erbe verte si est introibo ad altare merci à la toile de là, c’est le sable et antoine simon 20 se reprendre. creuser son voudrais je vous       la  mise en ligne du texte macles et roulis photo 6       les les dernières mougins. décembre   j’ai souvent la liberté de l’être ma mémoire ne peut me       quinze de la l’art c’est la halt sunt li pui e mult halt gardien de phare à vie, au dernier vers aoi pour alain borer le 26       allong que d’heures   maille 1 :que autre essai d’un 1254 : naissance de     chant de       le elle disposait d’une allons fouiller ce triangle se placer sous le signe de la terre nous régine robin, je suis on a cru à Être tout entier la flamme je suis celle qui trompe       sous « e ! malvais f dans le sourd chatoiement les doigts d’ombre de neige rm : nous sommes en able comme capable de donner  “... parler une ….omme virginia par la vos estes proz e vostre de toutes les pourquoi yves klein a-t-il quatre si la mer s’est la réserve des bribes le nécessaire non dernier vers doel i avrat,   encore une mon cher pétrarque, les parents, l’ultime  l’écriture     rien patrick joquel vient de     sur la pente même si nous avons affaire à de au programme des actions ainsi va le travail de qui     hélas, pour andré (de)lecta lucta   tant pis pour eux.       bonhe   nous sommes il n’est pire enfer que       la madame est une torche. elle antoine simon 21 quai des chargeurs de josué avait un rythme       fourr& station 7 : as-tu vu judas se deuxième essai dimanche 18 avril 2010 nous       à  zones gardées de dernier vers aoi       &n merle noir  pour les durand : une dernier vers aoi comme ce mur blanc de profondes glaouis       six macles et roulis photo 3 pas une année sans évoquer dernier vers s’il ne pas négocier ne certains prétendent d’un bout à (la numérotation des f le feu s’est       le   jn 2,1-12 :       soleil 1) notre-dame au mur violet marie-hélène le pendu la vie humble chez les i.- avaler l’art par cinq madame aux yeux     extraire  la lancinante clere est la noit e la       fourmi a dix sept ans, je ne savais 1. il se trouve que je suis le lourd travail des meules très malheureux... edmond, sa grande  “la signification dernier vers aoi madame aux rumeurs     vers le soir troisième essai et       le       ce ecrire sur deuxième suite vous êtes   l’oeuvre vit son madame est toute a la fin il ne resta que  dernier salut au derniers pour mon épouse nicole deuxième essai le si j’avais de son douce est la terre aux yeux       au soudain un blanc fauche le       sur et si au premier jour il raphaël    de femme liseuse qu’est-ce qui est en huit c’est encore à il arriva que dernier vers aoi la force du corps, voile de nuità la "nice, nouvel éloge de la la fraîcheur et la       marche       &agrav les petites fleurs des clquez sur au labyrinthe des pleursils dernier vers aoi       bien la communication est la langue est intarissable dans les carnets on peut croire que martine il faut aller voir un trait gris sur la  marcel migozzi vient de 1.- les rêves de     tout autour       ma Ç’avait été la pour frédéric       &agrav au rayon des surgelés autres litanies du saint nom j’aime chez pierre c’est la chair pourtant  il y a le "pour tes générations le galop du poème me nécrologie à bernadette 1) la plupart de ces         or       deux aux george(s) (s est la dernier vers aoi juste un mot pour annoncer tandis que dans la grande a claude b.   comme       ton carmelo arden quin est une issent de mer, venent as       le juste un la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES EN CHANTIER > VOLUME VI
<- CLXX | CLXXII ->
CLXXI


sainte Marie, aiue !
E ! Durendal, bone, si mare fustes !
Quant jo mei perd, de vos n’en ai mais cure.
Tantes batailles en camp en ai vencues.
E tantes teres larges escumbatues,
Que Carles tient, ki la barbe ad canue !
Ne vos ait hume ki pur altre fuiet !

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette