BRIBES EN LIGNE
à propos “la       sur     pourquoi       le quelques autres li emperere s’est       grappe       dans       la le grand combat : c’est un peu comme si, il n’y a pas de plus ainsi fut pétrarque dans vous deux, c’est joie et vous êtes la deuxième édition du la fraîcheur et la       aujour       l̵ raphaËl saluer d’abord les plus ce 28 février 2002. un besoin de couper comme de lu le choeur des femmes de même si dieu faisait silence, mais     tout autour       vu le vieux qui dernier vers aoi siglent a fort e nagent e d’un côté deuxième       o la cité de la musique  “comment ma voix n’est plus que  je signerai mon     au couchant je n’ai pas dit que le cliquetis obscène des       sur iloec endreit remeint li os quelques textes le corps encaisse comme il une il faut dire les j’ai perdu mon trois tentatives desesperees temps de bitume en fusion sur je n’hésiterai ce n’est pas aux choses agnus dei qui tollis peccata autre petite voix     extraire  on peut passer une vie je serai toujours attentif à pour yves et pierre poher et       vu       mouett la pureté de la survie. nul libre de lever la tête "nice, nouvel éloge de la nous avons affaire à de si j’étais un des voix percent, racontent       le cet article est paru       dans       au antoine simon 18       sur bribes en ligne a j’arrivais dans les     chambre       &agrav comme ce mur blanc     son       montag le temps passe dans la       &n au matin du       la a l’aube des apaches, i mes doigts se sont ouverts mieux valait découper villa arson, nice, du 17 nous lirons deux extraits de encore une citation“tu soudain un blanc fauche le a ma mère, femme parmi exode, 16, 1-5 toute ils sortent “le pinceau glisse sur       il la réserve des bribes chercher une sorte de     les fleurs du     rien       sur et voici maintenant quelques       au rare moment de bonheur, sculpter l’air : art jonction semble enfin tout est possible pour qui  les trois ensembles ce texte m’a été le nécessaire non f j’ai voulu me pencher deuxième essai pour gilbert     &nbs       &n moisissures mousses lichens marie-hélène en ceste tere ad estet ja on préparait pour jean-marie simon et sa les dernières violette cachéeton  les éditions de la vie est dans la vie. se j’ai ajouté il en est des noms comme du ma voix n’est plus que dernier vers aoi pour egidio fiorin des mots deux ajouts ces derniers cet univers sans       jardin histoire de signes . ...et poème pour l’appel tonitruant du       soleil suite du blasphème de certains soirs, quand je dernier vers aoi       arauca      &       banlie dernier vers aoi vous avez       la attendre. mot terrible.  née à cette machine entre mes en cet anniversaire, ce qui dernier vers aoi je t’enfourche ma       la  pour le dernier jour nous serons toujours ces À perte de vue, la houle des       dans  “ce travail qui       enfant j’entends sonner les un homme dans la rue se prend paien sunt morz, alquant c’est parfois un pays ouverture de l’espace comme c’est quai des chargeurs de   saint paul trois beaucoup de merveilles de pareïs li seit la nécrologie « pouvez-vous je meurs de soif le soleil n’est pas les plus terribles  si, du nouveau       é il s’appelait arbre épanoui au ciel mult est vassal carles de le "patriote",   est-ce que quatre si la mer s’est       p&eacu et…  dits de voici des œuvres qui, le je déambule et suis peinture de rimes. le texte       le 13) polynésie leonardo rosa tous feux éteints. des il en est des meurtrières.       fourmi mult ben i fierent franceis e pour michèle gazier 1       ce       ( je suis occupé ces   je ne comprends plus références : xavier l’impression la plus temps de pierres tromper le néant i.- avaler l’art par       quand dernier vers aoi autre citation pour anne slacik ecrire est   marcel       sur le aux barrières des octrois pour qui veut se faire une pourquoi yves klein a-t-il dernier vers aoi les durand : une dire que le livre est une  c’était       un carissimo ulisse,torna a 0 false 21 18 cyclades, iii° de sorte que bientôt macles et roulis photo 6 archipel shopping, la pour nicolas lavarenne ma accoucher baragouiner on a cru à pour jacky coville guetteurs les parents, l’ultime       et       dans il tente de déchiffrer,         or station 1 : judas ils avaient si longtemps, si antoine simon 11  il est des objets sur faisant dialoguer toute une faune timide veille mon cher pétrarque,     pluie du torna a sorrento ulisse torna       reine    nous quelque chose au labyrinthe des pleursils la bouche pleine de bulles la liberté de l’être je t’enlace gargouille la brume. nuages   un sept (forces cachées qui frères et station 3 encore il parle  ce qui importe pour       les f les rêves de c’est la peur qui fait karles se dort cum hume macles et roulis photo 4 f le feu s’est avez-vous vu pour jean gautheronle cosmos   un vendredi   pour adèle et pour mireille et philippe     hélas, (ma gorge est une et si tu dois apprendre à  la lancinante     une abeille de le franchissement des Éléments - macles et roulis photo     faisant la et combien “dans le dessin madame porte à Ç’avait été la       deux l’art n’existe  pour jean le écrirecomme on se       entre les premières et si au premier jour il la langue est intarissable       droite imagine que, dans la dentelle : il avait derniers vers sun destre avant dernier vers aoi attelage ii est une œuvre patrick joquel vient de madame est toute martin miguel art et       fleur pour helmut       assis r.m.a toi le don des cris qui       magnol       l̵       sous tout en travaillant sur les       dans quand c’est le vent qui antoine simon 24 ici, les choses les plus pour mon épouse nicole dans ce pays ma mère       cette antoine simon 15 des voiles de longs cheveux    seule au    tu sais       m̵ printemps breton, printemps diaphane est le mot (ou au seuil de l’atelier       cerisi le 26 août 1887, depuis dernier vers aoi al matin, quant primes pert ainsi va le travail de qui je crie la rue mue douleur ce qui aide à pénétrer le pour marcel si elle est belle ? je "moi, esclave" a       &ccedi au lecteur voici le premier       voyage       " a toi le don des cris qui accorde ton désir à ta       voyage pour raphaël macles et roulis photo 7  improbable visage pendu dans le pays dont je vous les grands antoine simon 28   anatomie du m et pluies et bruines, (en regardant un dessin de voudrais je vous       embarq  ce mois ci : sub pour le prochain basilic, (la autre citation"voui je désire un equitable un besoin sonnerait eurydice toujours nue à je t’ai admiré, il faut aller voir antoine simon 26 et ma foi, le géographe sait tout madame est la reine des       le viallat © le château de       aux dans l’innocence des la vie est ce bruissement antoine simon 17 sixième face aux bronzes de miodrag  le livre, avec   voici donc la       je 1) notre-dame au mur violet certains prétendent ce monde est semé "tu sais ce que c’est dans le monde de cette       la pie là, c’est le sable et quand vous serez tout       sabots le samedi 26 mars, à 15 maintenant il connaît le dernier vers aoi   encore la couleur, mais cette je rêve aux gorges ne faut-il pas vivre comme tes chaussures au bas de j’ai parlé temps de cendre de deuil de ici. les oiseaux y ont fait pour ma    en       pour lentement, josué descendre à pigalle, se chaque automne les et encore  dits la terre nous un tunnel sans fin et, à la parol

Accueil > Agenda
<- Exposition Leonardo Rosa | Les Bribes en danse ->
Lecture de R. Monticelli, R. Durand, G. Renouf

Médiathèque de Cavalaire (Var)


Le 10 octobre, à la médiathèque de Cavalaire (Var), Lectures de R. Monticelli, R. Durand et G. Renouf.


Agrandir le plan

Publication en ligne : 10 octobre 2011

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette