BRIBES EN LIGNE
l’erbe del camp, ki bribes en ligne a la mastication des au labyrinthe des pleursils les installations souvent,  pour le dernier jour cyclades, iii°     &nbs je serai toujours attentif à dernier vers aoi en ceste tere ad estet ja glaciation entre vous dites : "un un nouvel espace est ouvert exode, 16, 1-5 toute la danse de comme un préliminaire la pour a dix sept ans, je ne savais j’ai changé le leonardo rosa beaucoup de merveilles  l’exposition  je crie la rue mue douleur     au couchant quel ennui, mortel pour       la quatre si la mer s’est mise en ligne d’un       qui     sur la pente il n’était qu’un alocco en patchworck ©       voyage 1257 cleimet sa culpe, si je n’ai pas dit que le    tu sais       ce dix l’espace ouvert au attention beau mais jamais on ne les enseignants :       neige le geste de l’ancienne, difficile alliage de je désire un ce texte m’a été sors de mon territoire. fais un homme dans la rue se prend cinquième essai tout du fond des cours et des     cet arbre que là, c’est le sable et et nous n’avons rien 1254 : naissance de l’instant criblé       dans livre grand format en trois quant carles oït la o tendresses ô mes madame a des odeurs sauvages macles et roulis photo 3 dernier vers aoi nice, le 8 octobre  il y a le les amants se la mort, l’ultime port,       " dans les écroulements al matin, quant primes pert       la       b&acir pour maxime godard 1 haute ne faut-il pas vivre comme la poésie, à la giovanni rubino dit "ah ! mon doux pays, sous l’occupation pour qui veut se faire une douce est la terre aux yeux le travail de bernard le ciel est clair au travers  marcel migozzi vient de les lettres ou les chiffres  je signerai mon i en voyant la masse aux       tourne écoute, josué, 5) triptyque marocain    il       dans diaphane est le mot (ou ( ce texte a       le       les passet li jurz, si turnet a depuis ce jour, le site pluies et bruines, toulon, samedi 9       sur à la mémoire de carmelo arden quin est une       un       entre dans la caverne primordiale entr’els nen at ne pui     dans la ruela       ( voile de nuità la références : xavier       mouett les parents, l’ultime troisième essai rêves de josué, f le feu m’a nouvelles mises en       " toutefois je m’estimais quand vous serez tout       embarq effleurer le ciel du bout des bernadette griot vient de le bulletin de "bribes avant dernier vers aoi       sur un verre de vin pour tacher       la       gentil lorsqu’on connaît une       pav&ea f les marques de la mort sur       &agrav essai de nécrologie,     pourquoi       m̵ si grant dol ai que ne madame porte à       quand tes chaussures au bas de       au il était question non    de femme liseuse       le je suis celle qui trompe antoine simon 2 pour nicolas lavarenne ma       dans       le pour max charvolen 1) merle noir  pour ainsi va le travail de qui je ne peins pas avec quoi, langues de plomba la a propos d’une  le "musée       le il ne s’agit pas de patrick joquel vient de   est-ce que l’illusion d’une    regardant deuxième approche de rare moment de bonheur, pour philippe l’homme est en cet anniversaire, ce qui en 1958 ben ouvre à je me souviens de les avenues de ce pays Être tout entier la flamme douze (se fait terre se le nécessaire non zacinto dove giacque il mio   la production branches lianes ronces     le       grimpa intendo... intendo ! cette machine entre mes mult est vassal carles de tout est possible pour qui f les feux m’ont       fourr& six de l’espace urbain, laure et pétrarque comme temps de pierres "je me tais. pour taire. pour frédéric juste un mot pour annoncer li quens oger cuardise dernier vers s’il derniers il tente de déchiffrer, quand nous rejoignons, en le 28 novembre, mise en ligne il faut laisser venir madame cliquetis obscène des ajout de fichiers sons dans il y a des objets qui ont la eurydice toujours nue à introibo ad altare c’est la peur qui fait       su       la c’est seulement au marcel alocco a trois (mon souffle au matin "ces deux là se au rayon des surgelés merci au printemps des       au  au travers de toi je les doigts d’ombre de neige       voyage   que signifie      & faisant dialoguer je t’enlace gargouille descendre à pigalle, se pour mireille et philippe à cri et à premier essai c’est « amis rollant, de c’est la chair pourtant "tu sais ce que c’est torna a sorrento ulisse torna première je meurs de soif pour robert nous dirons donc pour daniel farioli poussant je m’étonne toujours de la  les premières antoine simon 25 antoine simon 23       vu je sais, un monde se       entre et…  dits de grande lune pourpre dont les jamais je n’aurais À max charvolen et martin mesdames, messieurs, veuillez dernier vers aoi dernier vers aoi dernier vers aoi       o j’ai relu daniel biga, pour martine approche d’une toute une faune timide veille si j’avais de son pour martine, coline et laure (dans mon ventre pousse une  dans toutes les rues lentement, josué  si, du nouveau quand il voit s’ouvrir, allons fouiller ce triangle dans les horizons de boue, de dernier vers aoi       jardin quelque temps plus tard, de quand les eaux et les terres réponse de michel les durand : une tu le sais bien. luc ne nécrologie il en est des meurtrières. on trouvera la video comme une suite de  référencem prenez vos casseroles et       dans on préparait     longtemps sur   j’ai souvent pour jean marie de pareïs li seit la       la cet univers sans ne pas négocier ne station 1 : judas vous deux, c’est joie et       grappe les cuivres de la symphonie (ma gorge est une 1- c’est dans n’ayant pas dernier vers aoi temps où les coeurs nu(e), comme son nom (josué avait lentement       les le géographe sait tout printemps breton, printemps       j̵   tout est toujours en les plus vieilles f dans le sourd chatoiement jusqu’à il y a ici. les oiseaux y ont fait     les provisions dernier vers aoi       au   d’un coté, au lecteur voici le premier antoine simon 24    nous clere est la noit e la le grand combat : et si tu dois apprendre à  la lancinante   ces notes   la baie des anges deux nouveauté, il y a tant de saints sur       ma certains soirs, quand je la cité de la musique me a ma mère, femme parmi pour alain borer le 26       en un       le antoine simon 20   le texte suivant a histoire de signes .  tu ne renonceras pas. de toutes les     extraire la fraîcheur et la pour michèle pas sur coussin d’air mais 0 false 21 18       sur pour egidio fiorin des mots       quinze a supposer quece monde tienne onze sous les cercles sa langue se cabre devant le       &agrav titrer "claude viallat, et si au premier jour il       soleil un jour nous avons ce texte se présente monde imaginal, la bouche pure souffrance preambule – ut pictura  dans le livre, le tout est prêt en moi pour les premières normalement, la rubrique où l’on revient f tous les feux se sont tendresse du mondesi peu de le 2 juillet l’impression la plus seul dans la rue je ris la  un livre écrit montagnesde dernier vers aoi les dessins de martine orsoni macao grise madame aux rumeurs nous avancions en bas de       descen       &agrav (À l’église errer est notre lot, madame, janvier 2002 .traverse     à raphaël morz est rollant, deus en ad le 26 août 1887, depuis la deuxième édition du la légende fleurie est       dans le vieux qui dernier vers aoi chaque jour est un appel, une       il dernier vers aoi aucun hasard si se station 3 encore il parle je découvre avant toi un besoin de couper comme de pas facile d’ajuster le accorde ton désir à ta  les œuvres de fin première       pourqu la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EXPANSIONS

 

 

 

 

La géométrie est un plaisir fasciste et le dénombrement est concentrationnaire. Garde-toi, Josué, d’explorer d’inutiles possibles, d’user du chiffre et du
compas : quand tu croiras avoir saisi le monde, c’est que tu le considèreras derrière tes grilles... Croirais-tu maîtriser le feu en le couvrant d’un voile ?

LUIGI

LAURA

ERSILIA

GENOVEFFA

GIOVANNI

MARIA-LUISA

RAFFAELLE

MARIO

TERESA

ALBERTO

MARIA

GINA

MASSIMO

MARIANNINA

ALFONSO

MIMMA

DANTE

SANTINA

ROBERTO

RENZO

VANNI

IVANA

JEAN-LOUIS

GENEVIEVE

TONI

PIER LUIGI

MASSIMINO

GINA

LAURA

LOUIS

LAURA

MARIANNE

Aurais-je voulu vous tromper ? L’aurais-je pu ?

POPAUL

BEBERT

GILOU

ALAIN ET MIMILE

CLOCLO

GERARD

HUGUETTE

YVON

ALFREDO

IRMA

MINGHINA

MARC

ERCOLE

PIERROT

DOMINIQUE

DOMINIQUE

JEAN-PIERRE

JEAN-LOUIS

RENE

SERGE

JEAN-CLAUDE

PIERRE

ENZA

PHILIPPE

MICHEL

RENEE

CHRISTIAN

MARIE-FRANCE

MIREILLE

HELENE

JEAN-LOUP

JEAN- MARIE

ARMELLE

CHARLINE

MAX

MARCEL

NOEL

CLAUDE

MARTIN

SERGE

LOUIS

VIVIEN

CARMELO

PATRICK

ALBERT

BERNARD

FRANÇOIS

GUILLAUME

SIMONE


Mes bras brisés mes bras tendus tu te retiens mon peuple tu te retiens

JEAN-PIERRE

CLAUDE

JACQUELINE

CLAUDIE

MAURICE

LAURENCE

MARC

GEORGES

HENRI

JEAN-LUC

CHRISTIANE

GENEVIEVE

PATRICK

PATRICK

SERGE

MARIANNE

HENRI

CHARLES

RAYMOND

 

 

mon lit seul à ma terre m’attache et de ma terre je fais mon lit, mât et ancre en mon voyage

BEATRICE

MARTINE

ANNE

LAURENCE

PASCALE 

VALERIE

STEPHANE

MARIELLE

CHRISTOPHE

LOUIS

JACQUES

DANIELE

BRUNO

ELSA

MARCEL

MARTIN

MAX

NOEL 

HELENE

TITA -

MICHELE

CLAUDE

PATRICK

DANIEL

CLAUDE

PIERRE

ALEX

OMAR

ALBERTO

JEAN-FRANÇOIS

MARIE-DOMINIQUE

JEAN

GENEVIEVE

MANUEL

MICHEL

Qui êtes-vous qui êtes

ROBERT

PIERRE

JEAN-MARC

JEAN-MARIE

CLAUDINE

REGINE

MATHIEU

MARIE-CLAUDE

MONIQUE

GEORGES

PIERRE

MARIE

CELESTINE

JEAN

FRANÇOIS

ANNIE

NICOLE

CHRISTIAN

NADIA

IDA

JOSIANE

JACQUES

KELLI

JACQUES

 

Ainsi nous naviguions ainsi nous approchant de contrées in connues in terdites quand la montagne la m

SYLVAIN

ROSELINE

ROGER

ROGER

SEBASTIEN

FRANCINE

HENRI

ANNICK

FRANÇOIS

KARIM

SONIA

ROMAIN

GERARD

AZIZ

VIVIEN

ODETTE

NICOLAS -

FRANÇOISE

RICHARD

MURIELLE

JOHANNE 

BRUNO

ESTELLE

ZAKIA

YANN

DENISE -

PASCAL

PAUL

THIERRY

MARINA

SYLVIE 

AHMED

LAURENT

ERIC

EMMANUELLE

SABINE

CECILE

LUCIEN

GERARD -

JEAN-JACQUES

GUILLAUME

ARTHUR

MARCEL

JEAN

SEVERINE

FLORENT

CORINNE

JEAN-MARC

LYANE

SYLVIE

MICHAELA

MICHEL

MYRIAM

 

 

 

 

 

Tu es le rêve d’une ombre, dit Dieu, en s’estompant.

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette