BRIBES EN LIGNE
ils avaient si longtemps, si page suivante ► page pas une année sans évoquer la bouche pleine de bulles      &       voyage quai des chargeurs de  la lancinante seins isabelle boizard très malheureux... intendo... intendo !       le  pour de le slam ? une ruse de je découvre avant toi une fois entré dans la antoine simon 29       deux grande digue est dispersée       la errer est notre lot, madame, aller à la bribe suivante quando me ne so itu pe on préparait aller au texte nous sommes c’était une le grand combat : c’est la peur qui fait   1) cette a christiane       la a ma mère, femme parmi       é textes mis en ligne en bruno mendonça les premières madame est une des conserves ! À propos de fata en traversé le lieu-dit de antoine simon 5 le 26 août 1887, depuis monde imaginal, accorde ton désir à ta je serai le pilote aux yeux   la baie des anges antoine simon 24 j’pense à toi bruno       & (ô fleur de courge... mise en ligne page précédente ► page ils sortent de la halt sunt li pui e mult halt janvier 2002 .traverse un temps hors du   pour théa et ses un homme dans la rue se prend il en est des noms comme du       dans présentation du projet voir l’essai sur aller à la bribe suivante 1 2  "école de       ( quand on arrive de new-york qu’est-ce qui est en des voix percent, racontent sommaire ► page suivante elle réalise des la mastication des sommaire ► page suivante rêve, cauchemar, sors de mon territoire. fais  martin miguel vient antoine simon 3 « e ! malvais page suivante ► page     du faucon madame porte à la galerie chave qui à bernadette  pour jean le il existe au moins deux préparation des corps     après chercher une sorte de je rêve aux gorges À la loupe, il observa j’oublie souvent et 1 2        deuxième suite       va ton page suivante ► page textes mis en ligne en rafale n° 5 un page suivante page textes mis en ligne en  le grand brassage des un besoin de couper comme de on trouvera la video “dans le dessin       sous attention beau le glacis de la mort dimanche 18 avril 2010 nous dernier vers aoi violette cachée ton laure et pétrarque comme page suivante ► page "pour tes cover-oleti_artin_ri un survol de l’annÉe       nuage si elle est belle ? je les plus vieilles  née à 1 2 3       l’ textes mis en ligne en nous lirons deux extraits de carles respunt : dernier vers aoi   l’erbe del camp, ki j’arrivais dans les pour gilbert en 1958 ben ouvre à deux ce travail vous est       ç il n’y a pas de plus « ah ! mon tout le temps est là sièges clers fut li jurz e li le temps passe dans la des voiles de longs cheveux aux barrières des octrois iloec endreit remeint li os la brume. nuages ma mémoire ne peut me aller vers le musicien nègre pour accéder à madame aux rumeurs tu le sais bien. luc ne en cet anniversaire, ce qui page suivante page   les     sur la pente   tout est toujours en       fourr&ea je n’aime pas les gens       sur les   ces notes préparer le ciel i 1) notre-dame au mur violet       les 1 2        l’ soudain un blanc fauche le le flot pâle des maisons si c’est ça, d’ eurydice ou bien de biboon. plus qu’une saison. cet univers sans       il       sur le dernier vers aoi antoine simon 25       le ne pas négocier ne       crabe-ta   un vendredi imagine que, dans la exode, 16, 1-5 toute les dernières siglent a fort e nagent e je déambule et suis le peintre manuel casimiro la liberté de l’être         (vois-tu, sancho, je suis encore la couleur, mais cette et il fallait aller debout réponse de michel de toutes les dernier vers aoi         baie « voici aller à la bribe suivante  de la trajectoire de ce comme c’est 1 2  sa langue se cabre devant le recleimet deu mult tu le sais et je le vois       bien antoine simon 22 a propos de quatre oeuvres de       la pie i mes doigts se sont ouverts       la au matin du ce ecrire les couleurs du monde 1 2        entre quelque temps plus tard, de       les haut var ► brec textes mis en ligne en     vers le soir la fonction,       mouette je me souviens qu’à propos       au dernier vers aoi dans le pain brisé son et c’était dans aucun hasard si se rafale n° 4 on le       vu les aller à la bribe suivante merci au printemps des dernier vers doel i avrat,       dans la madame est la reine des dernier vers aoi la chaude caresse de antoine simon 28 béatrice machet vient de station 1 : judas ce qu’un paysage peut préparer le ciel i attendre. mot terrible. dans ce périlleux       journ&ea page suivante ► page et si tu dois apprendre à aller à la bribe suivante entr’els nen at ne pui       pass&eac       dans le et que vous dire des toute une faune timide veille page suivante ► page ce 28 février 2002. ce texte m’a été nice, le 8 octobre textes mis en ligne en août bernard dejonghe... depuis sixième     au couchant préparer le ciel i neuf j’implore en vain nouvelles mises en 1 2  marcel alocco a  si, du nouveau il y a des mots, mais comme station 4 : judas  dans le monde de cette page suivante ► macles et mon cher pétrarque, rien n’est plus ardu textes mis en ligne en antoine simon 12      & "nice, nouvel éloge de la dans la caverne primordiale je serai toujours attentif à je me souviens de si j’avais de son       un l’attente, le fruit       sur toutes sortes de papiers, sur granz est li calz, si se       le       pé page suivante page 1 2  page suivante ► page la chaise, le châssis, le aller à la bribe i au pour raphaël page suivante ► page lire chronogaphie (bribe 133 1 2  page suivante fragilité humaine. page précédente retour à dire que le livre est une un texte que j’ai 1 2  textes mis en ligne en août  marcel migozzi vient de   voici donc la samuel chapitre 16, versets 1 dans les hautes herbes pour michèle gazier 1)     les provisions vous, dont l’âme, le   au milieu de rossignolet tu la  hors du corps pas posté sur facebook sorti de page suivante ► page dernier vers aoi dernier vers aoi Être tout entier la flamme 1 2  ce jour-là il lui 1 2  3 

les lieux aussi sont sommaire ► page suivante macao grise présentation du projet cet article est paru dans le toujours les lettres : douce est la terre aux yeux       je fais 0- souviens-toi. sa le pendu « ces deux là pour andré chère florence travail de tissage, dans       fleur antoine simon 31 madame, c’est notre       bonheur       page suivante ► page rafale n° 10 ici les installations souvent, rafale l’instant criblé la poésie, à la histoire de signes .   ces sec erv vre ile cliquetis obscène des sequence « je me tais.       pass&eac nous serons toujours ces pour michèle de mes deux mains je n’hésiterai ce qui fascine chez quant carles oït la l’impossible       une les grands       enfant il souffle sur les collines sommaire ► page suivante vos estes proz e vostre deux mille ans nous     double quand les mots       assis 1- c’est dans 1 2 3       alla 1 2  page suivante ► page madame déchirée       les       maquis sur la toile de renoir, les la danse de tout en vérifiant pour andré villers 1) nous serons toujours ces apaches :       au langues de plomb a la page suivante ► page l’ami michel le vieux qui       pour   dits de pour lee     extraire sommaire ► page suivante rafale ce poème est tiré du au programme des actions    courant       le bal kanique c’est pour jacky coville guetteurs       dans le la parol

Retour à l'accueil
Article présent dans les rubriques : EXPOSITIONS DE COLLECTIFS /

RAPHAËL MONTICELLI

D’abord la crise du sujet
Publication en ligne : 22 janvier 2020
/ catalogue d’exposition
Artiste(s) : Dolla (site)

Ce texte présentait une exposition collective, à l’APIAW (Association pour le Progrès Intellectuel et Artistique de la Wallonie) en 1974. Les artistes présentés étaient : Alocco, Chacallis, Charvolen, Isnard, Maccaferri, Massot, Miguel


D’ABORD LA CRISE DU SUJET

La production picturale est. marquée, depuis le début de ce siècle, par la contestation de la représentation ; et il est indéniable que le travail des cubistes en France, des futuristes en Italie, des suprématistes et des constructivistes en Russie, n’a pu être réalisé qu’à cette seule condition ; il est également traditionnel de faire remonter cette attitude à Cézanne... Sans doute est-il prématuré et déplacé de faire l’analyse des raisons de cette contestation

Dès lors, les peintres ne tendent plus vers (ou ne se servent plus de...) une représentation ressemblante, mais vont porter leur attention sur la présentation du matériau pictural : au lieu de chercher la ressemblance (considérée comme illusion) on insiste sur la réalité de la peinture.

Chacun connaît les avatars de cette prise de position : en Union Soviétique, dès 1924, le Réalisme Socialiste devenait expression artistique officielle (et il convient sans doute de ne pas porter de hâtifs jugements de valeur sur une telle forme d’art) ; dans les pays occidentaux l’art abstrait se constituait peu à peu... En somme, et dans les deux cas, les grandes orientations des mouvements d’avant-garde des années 1910-1920 étaient aussi délaissées que possible.

Il est bon de rappeler également que la mise en question du sujet (en d’autres termes du tableau comme lieu d’une représentation - sorte de “fenêtre ouverte sur le monde... de l’art”-) avait aussi bien conduit à l’abandon du tableau pour l’objet : c’est ainsi qu’apparaissent les Ready Made de M. Duchamp, et il faudra attendre les années 60 et les peintres du Nouveau Réalisme pour que l’objet surgisse à nouveau avec force, même si ce sont les outils du peintre qu’Arman piège parfois dans du plexiglas, même si Klein présente ses monochromes.

La nouvelle génération de peintres d’avant-garde, celle qui s’est fait connaître après 1966, se pose apparemment dans une attitude critique aussi bien à l’égard des Nouveaux Réalistes que des abstraits : dans et par la pratique picturale elle entend contester la nécessité du sujet, la valeur du tableau.

 Adoptant une attitude proche, sommes toutes, de celle des constructivistes, ces peintres entendent produire une analyse systématique des constituants immédiats de la peinture ; par constituants immédiats on désigne les matériaux dont dispose traditionnellement le peintre : châssis, toile, couleur (pigment, liant), différents ustensiles d’accrochage.

Ainsi semble se situer dans l’histoire de la peinture - mais l’essentiel reste à en dire - une avant-garde dont l’activité ça et là surgit, et dont il vous est présenté quelques exemples dans le cadre de cette exposition. Encore faudrait-il rendre compte des raisons pour lesquelles l’avant-garde française, si elle continue à devoir “monter à Paris” pour se faire connaître et exposer, se produit le plus souvent et produit d’abord en province, ainsi que des conditions qui ont fait du Sud de la France un impressionnant fournisseur de peintres d’avant-garde : depuis les Niçois du groupe “Nouveau-Réalisme”, jusqu’aux peintres, parmi tant d’autres, qui présentent leurs travaux dans la présente exposition, le catalogue serait des plus fournis.

Sans doute pourrait-on découvrir que ces raisons sont d’abord politiques, et ces conditions économiques ; les enseignements tirés d’une analyse rigoureusement conduite ne manqueraient pas de faire notablement avancer notre compréhension de l’art dans ses rapports avec la société à un moment précis de son évolution. Mais sur ce point, et malgré le travail accompli, la critique doit à l’honnêteté de reconnaître ses hésitations.

Toujours est-il qu’à Nice, au hasard des rencontres et de l’information, s’est organisée une activité que certains poursuivent dans une relative solitude, et que d’autres, se reconnaissant des objectifs communs et une prati que semblable, produisent en groupe.

Le choix des organisateurs s’est porté sur un groupe (Groupe 70) et deux individus (Alocco, Massot) [1] , sans doute eût-il pu être autre. L’important n’est pas, en fait, dans l’identité des artistes, mais dans l’approche qu’ils ont de l’activité du peintre. En cela, ils ont valeur d’exemples. Et il suffit, pour présenter l’ensemble de ces travaux, de reprendre l’orientation initialement définie :

un sujet : la matérialité de la peinture
un projet : l’analyse de ses constituants immédiats.

 

Notes

[1NDLR de deux démissions intervenues le 15 décembre 1973 (entre la rédaction du texte et la présente exposition), il s’agira du Groupe 70 (CHARVOLEN, MACCAFERRI, MIGUEL) et de 4 individus (ALOCCO, CHACALLIS, ISNARD, MASSOT).

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP