BRIBES EN LIGNE
      soleil il y a tant de saints sur pas une année sans évoquer     longtemps sur il existe au moins deux pour martin       &agrav madame aux rumeurs       dans deuxième apparition toute trace fait sens. que pour max charvolen 1) vous dites : "un chaises, tables, verres, 13) polynésie difficile alliage de madame, c’est notre branches lianes ronces mouans sartoux. traverse de       sur autre citation le passé n’est les plus terribles inoubliables, les antoine simon 16 écoute, josué, errer est notre lot, madame,       vu « pouvez-vous     chant de cette machine entre mes   d’un coté, je ne peins pas avec quoi, dernier vers aoi que d’heures dernier vers aoi de profondes glaouis       les la fonction,       st (de)lecta lucta   pour egidio fiorin des mots       dans j’ai ajouté le 23 février 1988, il bribes en ligne a approche d’une pas de pluie pour venir       dans a dix sept ans, je ne savais     hélas, pour le prochain basilic, (la   maille 1 :que tout en vérifiant ] heureux l’homme j’ai en réserve mais non, mais non, tu quand vous serez tout la galerie chave qui violette cachéeton f le feu m’a 5) triptyque marocain à la bonne la danse de  l’exposition        &agrav station 3 encore il parle al matin, quant primes pert    tu sais l’heure de la 0 false 21 18 1 au retour au moment premier vers aoi dernier       au ce qu’un paysage peut sixième       sur dans le respect du cahier des c’est vrai antoine simon 17       sous    au balcon il existe deux saints portant       sur une il faut dire les poussées par les vagues des quatre archanges que sors de mon territoire. fais dernier vers aoi n’ayant pas (josué avait je n’hésiterai ecrire sur après la lecture de  “ne pas antoine simon 22       la l’art n’existe f tous les feux se sont   (à la poésie, à la  dernières mises le lent déferlement chaque jour est un appel, une quel étonnant ce qui fascine chez envoi du bulletin de bribes madame porte à pour julius baltazar 1 le eurydice toujours nue à ma voix n’est plus que et combien equitable un besoin sonnerait nécrologie les plus vieilles le tissu d’acier on croit souvent que le but avec marc, nous avons à cri et à       longte   né le 7 carles li reis en ad prise sa  on peut passer une vie le 19 novembre 2013, à la ( ce texte a mougins. décembre « e ! malvais in the country pour andré villers 1) ecrire les couleurs du monde d’abord l’échange des       baie madame déchirée s’égarer on et voici maintenant quelques reprise du site avec la       sur le dernier vers aoi ce pays que je dis est il en est des meurtrières. la liberté s’imprime à je meurs de soif raphaël dans le train premier exacerbé d’air       neige       l̵ religion de josué il c’est une sorte de le lourd travail des meules deuxième suite j’ai travaillé exode, 16, 1-5 toute l’existence n’est deuxième apparition de le ciel de ce pays est tout Être tout entier la flamme un soir à paris au quand il voit s’ouvrir,     son     un mois sans cinquième citationne       banlie       la       l̵ i.- avaler l’art par passet li jurz, la noit est les textes mis en ligne sainte marie, la mastication des laure et pétrarque comme viallat © le château de tout mon petit univers en toutefois je m’estimais coupé en deux quand       le la question du récit antoine simon 23 antoine simon 14   pour le prochain traquer "si elle est  les œuvres de bernadette griot vient de pour frédéric dont les secrets… à quoi ouverture de l’espace       dans  tu vois im font chier le temps passe dans la première macles et roulis photo 7 pour gilbert la légende fleurie est       alla vi.- les amicales aventures troisième essai je t’enfourche ma       ce la force du corps,       nuage       " à bernadette       bonheu percey priest lakesur les   saint paul trois quatrième essai de   si vous souhaitez       dans ajout de fichiers sons dans si j’avais de son antoine simon 31 un verre de vin pour tacher la rencontre d’une dernier vers aoi   faisant dialoguer et ma foi, josué avait un rythme les petites fleurs des       &ccedi max charvolen, martin miguel je serai toujours attentif à livre grand format en trois dernier vers aoi le nécessaire non dernier vers aoi station 4 : judas  quant carles oït la la communication est nous savons tous, ici, que   3   

les je désire un macles et roulis photo 4 deux ajouts ces derniers le scribe ne retient il est le jongleur de lui abstraction voir figuration f dans le sourd chatoiement fragilité humaine. l’attente, le fruit les oiseaux s’ouvrent ce qui aide à pénétrer le       sur le 1 la confusion des     extraire deux nouveauté, (la numérotation des travail de tissage, dans tu le sais bien. luc ne napolì napolì (vois-tu, sancho, je suis nice, le 30 juin 2000       le des conserves ! antoine simon 11 le 26 août 1887, depuis béatrice machet vient de etudiant à   (dans le       sur la vie est ce bruissement  référencem ma mémoire ne peut me       " la terre nous se placer sous le signe de je me souviens de a la fin il ne resta que le 15 mai, à et nous n’avons rien     depuis derniers antoine simon 27   sous l’occupation antoine simon 21 où l’on revient et il fallait aller debout temps de bitume en fusion sur pour andré macles et roulis photo 3     les fleurs du pour qui veut se faire une dernier vers que mort se reprendre. creuser son     [1]   née à lentement, josué vedo la luna vedo le neuf j’implore en vain     les provisions lancinant ô lancinant     sur la       la petites proses sur terre       voyage le vieux qui rêves de josué, antoine simon 3 ce va et vient entre abu zayd me déplait. pas les enseignants : dans les carnets  jésus       que l’impossible ouverture d’une introibo ad altare maintenant il connaît le premier essai c’est dernier vers aoi pour mon épouse nicole vous êtes tandis que dans la grande       dans       &agrav le ciel est clair au travers granz est li calz, si se un jour nous avons quatrième essai de       quinze " je suis un écorché vif. autres litanies du saint nom  “s’ouvre dernier vers aoi       fleur a propos de quatre oeuvres de pluies et bruines,     ton   au milieu de comme un préliminaire la en ceste tere ad estet ja       la       le       gentil a christiane normal 0 21 false fal tout le problème comme une suite de  le "musée antoine simon 18       les je déambule et suis les lettres ou les chiffres       cette       une     &nbs   l’oeuvre vit son       aux nos voix bernard dejonghe... depuis sequence 6   le avant dernier vers aoi bien sûr, il y eut       l̵       le à la mémoire de       au       dans       la i en voyant la masse aux « voici et tout avait 1- c’est dans des quatre archanges que       rampan       apparu o tendresses ô mes la fraîcheur et la       sur un tunnel sans fin et, à il arriva que deux mille ans nous tout en travaillant sur les       la langue est intarissable bruno mendonça a la libération, les libre de lever la tête   un on cheval  il est des objets sur       object reflets et echosla salle et la peur, présente très saintes litanies   en grec, morías       voyage       vu pour mes enfants laure et       ( marie-hélène les routes de ce pays sont générations le coeur du la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches littéraires > Carmen Boccù

RAPHAEL MONTICELLI

<- Je vois la digitale... | Je vois la digitale... ->
Je vois la digitale...
Artiste(s) : Boccù


Les dieux s’effacent lentement
ne restent
au bout de nos doigts
que les couleurs de leurs ombres
ambres liquéfiés
flottant entre bleu et bleu parmi l’écume
et dans l’écume confondus


Un parterre de boutons d’or ruisselle d’une nuée de sources
eaux drainées des fontes proches
par les filets de rhizomes
de minces poignards d’agate
glissent dans les futaies
parmi roches et éboulis
épanouis
griffant le ciel


 


Tu as fait des merveilles
ton nom est sanctifié

Publication en ligne : 16 décembre 2015

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette