BRIBES EN LIGNE
les amants se       nuage c’est la distance entre quel étonnant n’ayant pas raphaël le scribe ne retient bel équilibre et sa m1       i.- avaler l’art par     pourquoi exacerbé d’air     les fleurs du      &       les cinquième essai tout   le texte suivant a     les provisions       fourr& les dessins de martine orsoni c’était une     sur la pente morz est rollant, deus en ad vous deux, c’est joie et juste un fragilité humaine.  les œuvres de aux george(s) (s est la       é  tu vois im font chier beaucoup de merveilles autre petite voix 0 false 21 18 si elle est belle ? je l’évidence face aux bronzes de miodrag couleur qui ne masque pas       m̵ lu le choeur des femmes de dans l’innocence des le corps encaisse comme il antoine simon 22 guetter cette chose   la production dorothée vint au monde normal 0 21 false fal recleimet deu mult       au effleurer le ciel du bout des dernier vers aoi légendes de michel lorsque martine orsoni sequence 6   le Être tout entier la flamme c’est le grand       dans ce jour-là il lui souvent je ne sais rien de les oiseaux s’ouvrent   né le 7 vi.- les amicales aventures à propos “la il semble possible immense est le théâtre et 1257 cleimet sa culpe, si derniers la mort d’un oiseau.   pour le prochain       bien f le feu s’est ce paysage que tu contemplais les installations souvent, la liberté de l’être rm : d’accord sur       au     ton si tu es étudiant en dans le monde de cette et que dire de la grâce       va       rampan l’art n’existe pour michèle gazier 1   un et  riche de mes il aurait voulu être premier essai c’est arbre épanoui au ciel on dit qu’agathe   je ne comprends plus première       la       ce aucun hasard si se travail de tissage, dans et ces buttati ! guarda&nbs   le 10 décembre       sous les routes de ce pays sont dans les carnets     du faucon ce qui aide à pénétrer le deuxième sur la toile de renoir, les rêves de josué,       pass&e       sur à cri et à       object       dans macles et roulis photo 1 quand sur vos visages les quatrième essai de et tout avait nous lirons deux extraits de il ne s’agit pas de dernier vers aoi la vie est ce bruissement  “s’ouvre j’ai longtemps  mise en ligne du texte bien sûrla       le ce va et vient entre temps où les coeurs tandis que dans la grande deuxième apparition de autre citation"voui antoine simon 13 raphaËl non... non... je vous assure,     m2 &nbs dernier vers aoi   grande lune pourpre dont les  tous ces chardonnerets petites proses sur terre il faut aller voir essai de nécrologie,       object max charvolen, martin miguel il tente de déchiffrer, paroles de chamantu    si tout au long g. duchêne, écriture le       descen bruno mendonça iloec endreit remeint li os viallat © le château de pour pierre theunissen la "l’art est-il antoine simon 30 exode, 16, 1-5 toute branches lianes ronces       assis quelques textes sors de mon territoire. fais    courant tout en travaillant sur les (en regardant un dessin de coupé le sonà  au travers de toi je       coude madame est la reine des je me souviens de       allong madame, c’est notre percey priest lakesur les a la fin il ne resta que       reine carcassonne, le 06 bernadette griot vient de pour andrée pour robert s’ouvre la traquer accoucher baragouiner       d&eacu les grands madame a des odeurs sauvages comment entrer dans une antoine simon 15 je dors d’un sommeil de quant carles oït la Ç’avait été la reflets et echosla salle antoine simon 33   on n’est antoine simon 3       fleure   1) cette       &eacut six de l’espace urbain, 1. il se trouve que je suis très saintes litanies non, björg, la fonction, « pouvez-vous quelques autres a la libération, les outre la poursuite de la mise je t’ai admiré, livre grand format en trois au rayon des surgelés   un vendredi vous dites : "un j’ai travaillé imagine que, dans la de mes deux mains  “la signification       l̵ la musique est le parfum de janvier 2002 .traverse antoine simon 11 le lourd travail des meules la galerie chave qui  c’était je crie la rue mue douleur       je       six entr’els nen at ne pui dernier vers aoi je ne sais pas si pour ainsi fut pétrarque dans       le des quatre archanges que ( ce texte a       au ce texte se présente errer est notre lot, madame, station 3 encore il parle pour martine, coline et laure il n’y a pas de plus maintenant il connaît le la mort, l’ultime port, macles et roulis photo       sur     hélas,         or dernier vers aoi antoine simon 32 jouer sur tous les tableaux  monde rassemblé josué avait un rythme ils sortent       la (josué avait lentement générations moi cocon moi momie fuseau pour martine dieu faisait silence, mais pour mon épouse nicole quelque temps plus tard, de nu(e), comme son nom    en jamais si entêtanteeurydice  “ne pas       les quand c’est le vent qui cette machine entre mes mais non, mais non, tu pour daniel farioli poussant en cet anniversaire, ce qui une il faut dire les laure et pétrarque comme dernier vers aoi du bibelot au babilencore une pur ceste espee ai dulor e intendo... intendo !       enfant macles et roulis photo 7 des voix percent, racontent       grimpa l’illusion d’une suite du blasphème de "et bien, voilà..." dit       p&eacu       deux pour le prochain basilic, (la ce qu’un paysage peut       il a claude b.   comme dont les secrets… à quoi prenez vos casseroles et antoine simon 18 dans ma gorge   que signifie mesdames, messieurs, veuillez polenta deux ajouts ces derniers accorde ton désir à ta       le   j’ai souvent carles li reis en ad prise sa autre essai d’un       neige dernier vers aoi le ciel est clair au travers   (à preambule – ut pictura passent .x. portes,       neige marie-hélène et que vous dire des de tantes herbes el pre marché ou souk ou tout à fleur d’eaula danse   six formes de la       j̵ fin première gardien de phare à vie, au ce qui fait tableau : ce le soleil n’est pas  de la trajectoire de ce si j’avais de son peinture de rimes. le texte (dans mon ventre pousse une trois (mon souffle au matin la pureté de la survie. nul un titre : il infuse sa dernier vers aoi dans l’innocence des ici, les choses les plus spectacle de josué dit  ce qui importe pour ne pas négocier ne jamais je n’aurais sur l’erbe verte si est villa arson, nice, du 17 assise par accroc au bord de un soir à paris au huit c’est encore à voile de nuità la À perte de vue, la houle des toi, mésange à 13) polynésie (ô fleur de courge... dernier vers aoi c’est parfois un pays la cité de la musique   nous sommes l’une des dernières     au couchant et nous n’avons rien     nous charogne sur le seuilce qui antoine simon 6 « e ! malvais au programme des actions de soie les draps, de soie       apr&eg  hors du corps pas voudrais je vous “le pinceau glisse sur       "       " lorsqu’on connaît une "la musique, c’est le de pa(i)smeisuns en est venuz    nous  de même que les cet article est paru  marcel migozzi vient de rossignolet tu la    au balcon mon travail est une antoine simon 2 paysage de ta tombe  et       quand la danse de  le livre, avec l’art c’est la dernier vers aoi petit matin frais. je te rêve, cauchemar, on a cru à       &agrav voici des œuvres qui, le j’ai relu daniel biga,     oued coulant langues de plomba la     une abeille de il y a des objets qui ont la deuxième apparition la question du récit etait-ce le souvenir dernier vers aoi toulon, samedi 9     cet arbre que la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES DANS LE NID DE L’AIGLE > VOLUME 5


Tout en vérifiant l’installation, Josué revoit les situations, les gens, les spectacles présentés le long des années. Monte dans sa mémoire un vieux projet, né avec ce peintre qui avait troqué la toile pour des serpillères, les pinceaux pour des lessiveuses, qui rêvait de faire de la gravure avec un rouleau compresseur en guise de presse... Josué avait dit : “Pièce de théâtre dont l’action se déroule entièrement en coulisses"... Ajouté : “Ne serait donné à voir et à entendre aux spectateurs, que les spectateurs eux-mêmes.” Il sourit. "La première phrase d’un roman contient son programme d’écriture, dit-on... C’était ça ma première phrase... Et la danse aux gestes de vagues, il y a des années, dans la tournée interrompue. Il y avait ce personnage, Démodocos. Le poète. Dans l’Odyssée, il fait se lever de la salle la voix d’Ulysse. "Je suis cet Ulysse dont tu parles, dit Ulysse à Démodocos... Et je vais te raconter l’histoire d’Ulysse...". Démodocos... "Démo", on dirait “peuple”... Démodocos. Qui donne voix au peuple des Ulysses... Derrière le fond de scène, des échafaudages en aluminium brossé noir. Solides. Légers. Peu de prise au regard, à la lumière. Présente, aucunement masquée, la structure demeure discrète, neutre ou neutralisée : aussi peu signifiante que possible : fonctionnelle. Derrière le théatre, au dos des spectateurs, les Resplendissantes. On sent leur masse dans la nuit.. Face à eux, au delà de la structure, en contrebas, les ruines du temple d’Apollon. Plus bas, le site d’Athéna, la circulaire énigme du Tholos, tout près du trésor des Marseillais. Creusant encore, la mer des oliviers remonte la vallée du Pleistos, bornée par le Kirphis bleuissant dans l’air de la fin de journée...Depuis la structure du fond, les câbles d’acier bleu nuit fixés aux pylônes implantés tout autour de l’amphithéâtre. Sur les câbles, les éclairages, les micros, les enceintes acoustiques, les caméras. Tout en haut, l’équipe technique que Josué coordonne : preneurs de son et d’image, mixers, DJ, spécialistes des lumières. Ce soir le cercle s’élargira dans la nuit. Nous troublerons son faux silence. L’emplirons d’images et de lumières qui se mêleront dans la fausse noirceur au bavardage des étoiles, à la masse odorantes des forêts d’olivier... Il se tient là, pierre parmi les pierres, position zazen, laisse de sa bouche couler les mots comme sang clair, brise le temple de son cerveau, l’ensemence des échos accumulés. Lève les rêves Delphes lèvres de terre Ivre se dresse se livre dans l’or de sa voix Libre Pythie de sa bouche s’évade la voix de sa terre. Autres rêves. AOI

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette