BRIBES EN LIGNE
dentelle : il avait “dans le dessin accorde ton désir à ta  ce qui importe pour buttati ! guarda&nbs les durand : une quand nous rejoignons, en       montag       ce ici. les oiseaux y ont fait quai des chargeurs de seul dans la rue je ris la c’est la distance entre chercher une sorte de antoine simon 12 laure et pétrarque comme bien sûrla       le carissimo ulisse,torna a    courant (de)lecta lucta   qu’est-ce qui est en comme une suite de je déambule et suis ecrire les couleurs du monde prenez vos casseroles et zacinto dove giacque il mio     le tandis que dans la grande en ceste tere ad estet ja     chambre       entre "l’art est-il constellations et le scribe ne retient ainsi alfred… nos voix d’ eurydice ou bien de       la   saint paul trois madame est la reine des       bruyan charogne sur le seuilce qui c’est une sorte de a supposer quece monde tienne tant pis pour eux. il souffle sur les collines vue à la villa tamaris le géographe sait tout   1) cette je ne saurais dire avec assez le coquillage contre       é       &agrav l’une des dernières dernier vers aoi béatrice machet vient de       o 1) la plupart de ces         se comment entrer dans une "moi, esclave" a     sur la       deux les petites fleurs des   que signifie    regardant du fond des cours et des huit c’est encore à ço dist li reis : attendre. mot terrible. af : j’entends « 8° de petites proses sur terre v.- les amicales aventures du (ô fleur de courge...       ( normalement, la rubrique r.m.a toi le don des cris qui un temps hors du       va dans les carnets       vaches  epître aux martin miguel art et il était question non station 3 encore il parle c’était une       marche il y a des objets qui ont la les oiseaux s’ouvrent Être tout entier la flamme dans les carnets pour jean-louis cantin 1.- ma chair n’est je suis très malheureux...   j’ai souvent antoine simon 15       le le travail de bernard dans les écroulements accoucher baragouiner       neige       dans « voici       le       la a dix sept ans, je ne savais il arriva que marcel alocco a   d’un coté, le 28 novembre, mise en ligne 5) triptyque marocain     nous   ciel !!!! rien n’est a grant dulur tendrai puis pour robert en 1958 ben ouvre à les plus terribles bien sûr, il y eut       mouett ce va et vient entre dans l’innocence des de pareïs li seit la f le feu s’est al matin, quant primes pert dans ce pays ma mère       le et si au premier jour il polenta antoine simon 25     au couchant essai de nécrologie, chaque jour est un appel, une  de la trajectoire de ce dernier vers aoi   le nécessaire non madame aux rumeurs travail de tissage, dans pour mes enfants laure et ( ce texte a cinq madame aux yeux dans un coin de nice, la mort d’un oiseau.       un       la       journ&     rien franchement, pensait le chef,  de même que les grant est la plaigne e large pour alain borer le 26 la mastication des le 19 novembre 2013, à la (la numérotation des nice, le 18 novembre 2004 marie-hélène       &n hans freibach :       le chaises, tables, verres, on trouvera la video Éléments -       alla sables mes parolesvous macles et roulis photo 6 eurydice toujours nue à pour le soleil n’est pas       les la route de la soie, à pied,  “la signification bernard dejonghe... depuis dernier vers aoi pour michèle gazier 1)       je peinture de rimes. le texte antoine simon 11 dans le train premier 7) porte-fenêtre la fraîcheur et la   maille 1 :que f toutes mes       la pie pluies et bruines, dernier vers aoi  le livre, avec       &eacut c’est extrêmement inoubliables, les antoine simon 16 je meurs de soif passet li jurz, si turnet a nouvelles mises en lorsque martine orsoni mult est vassal carles de  les œuvres de « pouvez-vous couleur qui ne masque pas si j’avais de son il n’est pire enfer que voici des œuvres qui, le et…  dits de journée de autre petite voix l’erbe del camp, ki raphaël ce jour-là il lui antoine simon 6 mon travail est une       baie la question du récit premier essai c’est la vie humble chez les spectacle de josué dit  tu vois im font chier la mort, l’ultime port,       apparu       la   le 10 décembre       aucun hasard si se un trait gris sur la toutes ces pages de nos la cité de la musique josué avait un rythme iloec endreit remeint li os la lecture de sainte la littérature de l’éclair me dure, autre citation il faut laisser venir madame à cri et à       longte (dans mon ventre pousse une décembre 2001.     extraire l’attente, le fruit des quatre archanges que pour mon épouse nicole macao grise et la peur, présente  jésus les parents, l’ultime mais non, mais non, tu mille fardeaux, mille envoi du bulletin de bribes       sabots l’appel tonitruant du dernier vers aoi villa arson, nice, du 17       l̵  un livre écrit l’illusion d’une à la bonne carmelo arden quin est une carcassonne, le 06 ne pas négocier ne 1. il se trouve que je suis on préparait les dessins de martine orsoni antoine simon 22  ce mois ci : sub       voyage la bouche pleine de bulles    au balcon macles et roulis photo 7 le lourd travail des meules f tous les feux se sont je rêve aux gorges reflets et echosla salle j’ai donc et je vois dans vos juste un nous savons tous, ici, que  dernières mises       fourmi    si tout au long quand c’est le vent qui arbre épanoui au ciel dorothée vint au monde ce merci au printemps des histoire de signes . autre essai d’un       au     les fleurs du  “... parler une       pav&ea     sur la pente n’ayant pas ce 28 février 2002. quatrième essai rares       dans     vers le soir madame, vous débusquez les textes mis en ligne le passé n’est la terre a souvent tremblé edmond, sa grande       sur elle réalise des je dors d’un sommeil de et tout avait cher bernard       la       j̵  on peut passer une vie   le texte suivant a merle noir  pour la terre nous pour pierre theunissen la       il très saintes litanies ce qui fait tableau : ce seins isabelle boizard 2005 marché ou souk ou dans le pain brisé son madame des forêts de       (       parfoi pour julius baltazar 1 le dernier vers aoi dans l’innocence des   un vendredi dernier vers aoi attelage ii est une œuvre       banlie passent .x. portes,       fourr& dernier vers aoi       six  si, du nouveau     faisant la dernier vers aoi langues de plomba la face aux bronzes de miodrag       au  dernier salut au de prime abord, il a ma mère, femme parmi …presque vingt ans plus me pour helmut       l̵ Ç’avait été la       maquis a la femme au dernier vers aoi    en poussées par les vagues   au milieu de tous ces charlatans qui immense est le théâtre et       qui       dans   je n’ai jamais le 26 août 1887, depuis (À l’église je suis bien dans la prédication faite pour daniel farioli poussant       il rare moment de bonheur, tu le sais bien. luc ne  marcel migozzi vient de frères et il ne reste plus que le c’est un peu comme si,       pass&e       fleur ajout de fichiers sons dans       sur       force ce qu’un paysage peut présentation du tendresse du mondesi peu de i en voyant la masse aux  référencem       rampan "tu sais ce que c’est antoine simon 14 o tendresses ô mes antoine simon 18 ce n’est pas aux choses antoine simon 17 dernier vers aoi non... non... je vous assure, j’arrivais dans les antoine simon 33 la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > RÉVERSIONS

Arbre épanoui au ciel marin
ouvert
fleur droite au flanc des eaux
poing tendu vers la mer et le ciel et la terre comme
un arbre une fleur une main
respirant de la respiration des vagues et du vent
te nourrissant de l’élément qui t’isole
village de l’amour des hommes de la terre du ciel et de la mer
village nuage village pêcheur
doublement protégé par les eaux et les pierres par la mer et les hommes
Sveti Stephan village de l’amour de toutes les vie
voilà que tu es mort vidé seuls parfois
d’éphémères passants sans retard font sonner tes pierres si raisonnables
seul le bruit glapissant étranger de danses sans amour pour la mouvance de tes vagues
adieu villageotel mort figé dans ta grâce momie
sarcophage enchâssé dans la mer non pas lugubre non radieux mais mort
au travail des hommes à la nuance des rapports


En même temps qu’il était né le 14 février 1906 au coeur du continent africain, on avait placé des serrures sur les placards les plus anodins.

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette