BRIBES EN LIGNE
tu le saiset je le vois je crie la rue mue douleur un besoin de couper comme de se placer sous le signe de derniers vers sun destre temps de pierres lancinant ô lancinant antoine simon 12 mult est vassal carles de juste un mot pour annoncer viallat © le château de antoine simon 26 j’ai perdu mon envoi du bulletin de bribes franchement, pensait le chef, "moi, esclave" a mouans sartoux. traverse de s’égarer on toi, mésange à tous ces charlatans qui antoine simon 9 pur ceste espee ai dulor e À la loupe, il observa je sais, un monde se       " et la peur, présente ce texte m’a été diaphane est le mot (ou fragilité humaine. voile de nuità la introibo ad altare af : j’entends   iv    vers       jonath antoine simon 21 i en voyant la masse aux livre grand format en trois       coude je me souviens de premier vers aoi dernier     cet arbre que voici des œuvres qui, le hans freibach : effleurer le ciel du bout des la lecture de sainte pour robert ses mains aussi étaient       l̵ charogne sur le seuilce qui (elle entretenait       bien  le "musée ouverture d’une aucun hasard si se pour michèle aueret       enfant dans ce périlleux f dans le sourd chatoiement ...et poème pour       object d’abord l’échange des   nous sommes le 15 mai, à du fond des cours et des quand sur vos visages les mon cher pétrarque, 1 au retour au moment 5) triptyque marocain je déambule et suis   ces notes rimbaud a donc neuf j’implore en vain la pureté de la survie. nul bien sûr, il y eut m1        la toile couvre les       pass&e antoine simon 11     du faucon ….omme virginia par la quant carles oït la  un livre écrit les installations souvent,       quinze     sur la pente macles et roulis photo 3     pourquoi elle réalise des encore une citation“tu nous dirons donc tendresse du mondesi peu de du bibelot au babilencore une un jour, vous m’avez le temps passe si vite, epuisement de la salle,       retour de soie les draps, de soie références : xavier antoine simon 15  l’écriture c’était une heureuse ruine, pensait 13) polynésie       avant aux barrières des octrois       tourne certains prétendent "ces deux là se il n’était qu’un   pour adèle et janvier 2002 .traverse pour anne slacik ecrire est       ma a dix sept ans, je ne savais agnus dei qui tollis peccata un verre de vin pour tacher pour angelo que d’heures à la bonne     un mois sans mes pensées restent pour martine, coline et laure station 3 encore il parle     le souvent je ne sais rien de dernier vers aoi dans le monde de cette le temps passe dans la dernier vers aoi     pluie du c’est ici, me l’impossible r.m.a toi le don des cris qui quelque chose c’est la peur qui fait       ( toutes ces pages de nos  tu vois im font chier pour jacky coville guetteurs       voyage nice, le 18 novembre 2004 pour pierre theunissen la très saintes litanies pour andré   la baie des anges toujours les lettres : pour maguy giraud et  jésus       au dernier vers aoi preambule – ut pictura halt sunt li pui e mult halt la bouche pleine de bulles troisième essai et 0 false 21 18 ici. les oiseaux y ont fait  les éditions de equitable un besoin sonnerait quatre si la mer s’est coupé le sonà    seule au la prédication faite depuis le 20 juillet, bribes le lourd travail des meules antoine simon 14 tu le sais bien. luc ne ce monde est semé       soleil pour andrée   d’un coté,  mise en ligne du texte des voix percent, racontent     longtemps sur derniers       su madame déchirée ce va et vient entre mult ben i fierent franceis e elle ose à peine les grands  au mois de mars, 1166       voyage       ce seul dans la rue je ris la dernier vers aoi antoine simon 20   on n’est  ce mois ci : sub sainte marie, temps où le sang se le 26 août 1887, depuis       il       au antoine simon 28 fin première       le "tu sais ce que c’est ma voix n’est plus que à religion de josué il madame, vous débusquez macles et roulis photo 1 pure forme, belle muette, i.- avaler l’art par pas une année sans évoquer et que vous dire des petit matin frais. je te dernier vers aoi la musique est le parfum de 1-nous sommes dehors. il est le jongleur de lui antoine simon 17       pav&ea et il parlait ainsi dans la et si au premier jour il (de)lecta lucta   si j’étais un       le il souffle sur les collines dernier vers aoi         &n       cette printemps breton, printemps       que o tendresses ô mes   pour olivier huit c’est encore à  pour de  ce qui importe pour beaucoup de merveilles me antoine simon 5 cinq madame aux yeux       le mais non, mais non, tu dernier vers aoi Éléments -     rien l’art n’existe       pour       gentil démodocos... Ça a bien un       je me ce paysage que tu contemplais les durand : une pour gilbert pour qui veut se faire une attendre. mot terrible. générations préparation des autre citation et nous n’avons rien deuxième essai si elle est belle ? je le proche et le lointain f les marques de la mort sur quai des chargeurs de mise en ligne d’un c’est la chair pourtant 0 false 21 18 a claude b.   comme carissimo ulisse,torna a       l̵ ce jour là, je pouvais   1) cette le texte qui suit est, bien douze (se fait terre se antoine simon 24       la « h&eacu pour ma le plus insupportable chez il ne s’agit pas de granz fut li colps, li dux en  “s’ouvre       les leonardo rosa madame chrysalide fileuse dans les rêves de la j’ai longtemps ainsi va le travail de qui il faut aller voir a supposer quece monde tienne  zones gardées de 1) notre-dame au mur violet       deux juste un     m2 &nbs tes chaussures au bas de       et f j’ai voulu me pencher   voici donc la vous êtes   si vous souhaitez je dors d’un sommeil de il semble possible       fourmi elle disposait d’une deuxième apparition de à la mémoire de       soleil art jonction semble enfin       sur temps de cendre de deuil de       sur temps où les coeurs       arauca ils sortent attention beau passet li jurz, si turnet a dernier vers aoi pour martine li emperere par sa grant pour raphaël       aujour   maille 1 :que madame est une       la     double     sur la bal kanique c’est pour jean marie raphaËl dernier vers aoi dimanche 18 avril 2010 nous ce 28 février 2002. j’entends sonner les bernard dejonghe... depuis  monde rassemblé laure et pétrarque comme   dits de sous la pression des un tunnel sans fin et, à faisant dialoguer on peut croire que martine       dans c’est seulement au chaque jour est un appel, une  pour jean le rien n’est       sabots (la numérotation des glaciation entre   encore une ce qui fascine chez écrirecomme on se       marche approche d’une       dans ce n’est pas aux choses max charvolen, martin miguel la littérature de les dieux s’effacent la bouche pure souffrance je meurs de soif chairs à vif paumes     &nbs et…  dits de    regardant Ç’avait été la Être tout entier la flamme et te voici humanité       sur À max charvolen et       la non, björg, guetter cette chose c’est une sorte de madame aux rumeurs (josué avait les avenues de ce pays comme ce mur blanc antoine simon 33 à propos “la ici, les choses les plus pour daniel farioli poussant et que dire de la grâce toutefois je m’estimais       pav&ea pour alain borer le 26   pour le prochain       la pie pour jean-louis cantin 1.- dernier vers aoi    tu sais     à une errance de       " pour moi cocon moi momie fuseau       crabe-  les œuvres de montagnesde jouer sur tous les tableaux la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Migozzi, Marcel > Cinq oiseaux pour une main

MARCEL MIGOZZI

<- Sur la vitre de la cuisine | Toi, mésange à précision ->
Dernier salut au rouge-gorge
© Marcel Migozzi
Ecrivain(s) : Migozzi
Clefs : poésie

 dernier salut au rouge-gorge
 
le jardin où bleuit la nuit
sent les tomates à l’invisble
chair
si proche
 
jardin, bonheur au confluent, destin
 
 
 

 

Publication en ligne : 2 juin 2010

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette