BRIBES EN LIGNE
madame déchirée À max charvolen et cet article est paru dernier vers aoi j’aime chez pierre toute trace fait sens. que granz fut li colps, li dux en   six formes de la il semble possible martin miguel art et       droite les étourneaux ! ce pays que je dis est rossignolet tu la apaches : polenta une fois entré dans la ce qu’un paysage peut m1       la mastication des       tourne la question du récit ço dist li reis : morz est rollant, deus en ad       juin réponse de michel avant propos la peinture est passet li jurz, si turnet a démodocos... Ça a bien un dernier vers aoi     nous     &nbs ma chair n’est les enseignants : voile de nuità la dernier vers aoi macles et roulis photo 3 equitable un besoin sonnerait       é       sur le spectacle de josué dit la gaucherie à vivre,       en un je suis celle qui trompe de soie les draps, de soie station 4 : judas  mieux valait découper patrick joquel vient de et ma foi,       pour maxime godard 1 haute derniers vers sun destre ce qui fait tableau : ce d’un côté « voici nous viendrons nous masser le 15 mai, à       voyage "la musique, c’est le nice, le 8 octobre soudain un blanc fauche le "je me tais. pour taire.       le dans les horizons de boue, de À la loupe, il observa ensevelie de silence, antoine simon 33       l̵ on a cru à pour marcel les dernières jouer sur tous les tableaux dernier vers doel i avrat,       l̵ je déambule et suis     sur la pente et si au premier jour il sa langue se cabre devant le   envoi du bulletin de bribes dieu faisait silence, mais tout mon petit univers en paien sunt morz, alquant     chant de d’un bout à   iv    vers madame, on ne la voit jamais     après pour gilbert vous avez dernier vers aoi hans freibach : (elle entretenait       m̵ buttati ! guarda&nbs c’est la peur qui fait       m&eacu  il y a le       dans la tentation du survol, à       b&acir     le cygne sur vi.- les amicales aventures deux ajouts ces derniers mesdames, messieurs, veuillez       voyage sors de mon territoire. fais la rencontre d’une la mort, l’ultime port,       crabe-  de même que les jusqu’à il y a et la peur, présente souvent je ne sais rien de     double béatrice machet vient de des quatre archanges que sur la toile de renoir, les le travail de bernard en 1958 ben ouvre à Être tout entier la flamme   je n’ai jamais le lent déferlement       au lecteur voici le premier       le comme une suite de antoine simon 13  référencem le nécessaire non v.- les amicales aventures du 1257 cleimet sa culpe, si onzième       il dernier vers aoi de mes deux mains l’ami michel pas facile d’ajuster le f les feux m’ont ki mult est las, il se dort tout à fleur d’eaula danse je ne peins pas avec quoi,       ma rm : nous sommes en au commencement était   pour théa et ses quatrième essai de dans ma gorge  les éditions de travail de tissage, dans vous deux, c’est joie et carles respunt : f les marques de la mort sur l’illusion d’une errer est notre lot, madame, rien n’est deuxième apparition monde imaginal, dernier vers aoi dans le pays dont je vous janvier 2002 .traverse de l’autre     surgi  “ne pas montagnesde  “ce travail qui  il est des objets sur première "tu sais ce que c’est dernier vers aoi lorsque martine orsoni d’ eurydice ou bien de temps de pierres dans la que reste-t-il de la madame porte à temps de pierres là, c’est le sable et ma voix n’est plus que de pa(i)smeisuns en est venuz pour philippe    si tout au long dernier vers aoi attelage ii est une œuvre       la   1) cette diaphane est le ce qui fascine chez j’ai longtemps       " madame aux rumeurs       quinze la route de la soie, à pied,       sous     vers le soir autre essai d’un trois tentatives desesperees a l’aube des apaches, j’entends sonner les       p&eacu grande lune pourpre dont les je découvre avant toi       au     une abeille de dernier vers aoi branches lianes ronces   anatomie du m et nécrologie deux mille ans nous   si vous souhaitez       vu       deux 0 false 21 18 à la bonne chaque automne les je dors d’un sommeil de elle ose à peine me la bouche pure souffrance tous feux éteints. des une il faut dire les madame est une torche. elle   voici donc la il faut aller voir …presque vingt ans plus     dans la ruela       pav&ea noble folie de josué,     chambre il arriva que poussées par les vagues dont les secrets… à quoi et combien dix l’espace ouvert au ajout de fichiers sons dans       un     à couleur qui ne masque pas issent de mer, venent as       au le franchissement des 5) triptyque marocain et il parlait ainsi dans la     longtemps sur et voici maintenant quelques a christiane nous dirons donc ce va et vient entre 0 false 21 18 ainsi alfred… dernier vers aoi       au difficile alliage de 1-nous sommes dehors.       &agrav pour nicolas lavarenne ma fragilité humaine. "le renard connaît l’évidence "ah ! mon doux pays, deux nouveauté, en cet anniversaire, ce qui on trouvera la video nous savons tous, ici, que avant dernier vers aoi normalement, la rubrique       nuage cinquième essai tout       nuage dorothée vint au monde l’impression la plus     quand générations   tout est toujours en " je suis un écorché vif.       embarq       la       &n se placer sous le signe de quando me ne so itu pe mille fardeaux, mille       object l’art c’est la mult ben i fierent franceis e deux ce travail vous est       bonheu     depuis   maille 1 :que af : j’entends       &agrav les routes de ce pays sont       &ccedi li emperere s’est je suis bien dans clers fut li jurz e li essai de nécrologie, présentation du autre petite voix pour anne slacik ecrire est a supposer quece monde tienne madame dans l’ombre des sixième ecrire sur marcel alocco a granz est li calz, si se paroles de chamantu villa arson, nice, du 17 dans un coin de nice, derniers nous avons affaire à de le corps encaisse comme il pour maguy giraud et bel équilibre et sa leonardo rosa       montag « e ! malvais il souffle sur les collines juste un mot pour annoncer       l̵       allong et c’était dans 1) la plupart de ces clquez sur       pass&e “le pinceau glisse sur on peut croire que martine (ô fleur de courge...       soleil       su des voix percent, racontent  jésus pour raphaël   un le ciel est clair au travers abstraction voir figuration tendresse du mondesi peu de   ces sec erv vre ile des quatre archanges que comme un préliminaire la quand sur vos visages les pour mes enfants laure et accorde ton désir à ta franchement, pensait le chef, l’une des dernières josué avait un rythme depuis ce jour, le site sculpter l’air : je suis je rêve aux gorges       l̵ il avait accepté et ces iloec endreit remeint li os on cheval à bernadette       longte etait-ce le souvenir bruno mendonça tout en travaillant sur les       dans prenez vos casseroles et ...et poème pour se reprendre. creuser son antoine simon 12 livre grand format en trois la vie est ce bruissement 1254 : naissance de « amis rollant, de 1 la confusion des je crie la rue mue douleur karles se dort cum hume       gentil       midi à propos des grands 7) porte-fenêtre       vu       chaque       cerisi dimanche 18 avril 2010 nous au matin du    seule au ne faut-il pas vivre comme       (   la production outre la poursuite de la mise charogne sur le seuilce qui pour angelo je sais, un monde se madame chrysalide fileuse je suis occupé ces attention beau tout en vérifiant de proche en proche tous le 26 août 1887, depuis neuf j’implore en vain la parol

Accueil > Actualité du site
<- 21 mai | 26 mai ->
24 mai

Mise en ligne de :
Béatrice Machet, Pli-osophie
Philippe Chartron, J’oublie souvent, et à dessein
Henri Maccheroni au musée de Terra Amata (enregistrement complet de la discussion au format MP3)
Publication en ligne : 24 mai 2010

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette