BRIBES EN LIGNE
      sur ce qui fait tableau : ce  les œuvres de       &n histoire de signes .       glouss de proche en proche tous de tantes herbes el pre et  riche de mes derniers vers sun destre au labyrinthe des pleursils tout le problème paysage de ta tombe  et l’une des dernières in the country ce n’est pas aux choses tout mon petit univers en       " exode, 16, 1-5 toute       vu ] heureux l’homme avec marc, nous avons la mort, l’ultime port,     [1]  a la libération, les À la loupe, il observa ici. les oiseaux y ont fait       " dernier vers s’il cinq madame aux yeux 1 la confusion des siglent a fort e nagent e de soie les draps, de soie comme ce mur blanc sables mes parolesvous nos voix les oiseaux s’ouvrent les parents, l’ultime       sabots il n’y a pas de plus « e ! malvais   le 10 décembre pour michèle edmond, sa grande c’est un peu comme si, intendo... intendo !       dans cet univers sans dans ce pays ma mère le 26 août 1887, depuis À max charvolen et martin deux mille ans nous       la       la  monde rassemblé et nous n’avons rien       &agrav       le les routes de ce pays sont autre petite voix       au quelques textes       enfant       dans       un jour, vous m’avez quatrième essai de d’un bout à (josué avait la danse de l’attente, le fruit madame, c’est notre i mes doigts se sont ouverts descendre à pigalle, se       quand   (dans le  les premières       " gardien de phare à vie, au percey priest lakesur les ce monde est semé dernier vers aoi  le grand brassage des li emperere par sa grant on cheval "si elle est v.- les amicales aventures du  ce mois ci : sub le scribe ne retient pour michèle gazier 1   jn 2,1-12 : mougins. décembre       la mise en ligne je désire un je n’hésiterai       la       dans       fourr& quand c’est le vent qui     le cygne sur       grappe pourquoi yves klein a-t-il   un derniers exacerbé d’air       embarq les dessins de martine orsoni si grant dol ai que ne c’était une pour andré villers 1) dernier vers aoi il aurait voulu être station 7 : as-tu vu judas se       (    au balcon c’est seulement au josué avait un rythme tant pis pour eux. je t’ai admiré, pour nicolas lavarenne ma ….omme virginia par la       sur "moi, esclave" a       aujour morz est rollant, deus en ad sculpter l’air : troisième essai et au seuil de l’atelier si j’avais de son nous dirons donc "je me tais. pour taire. buttati ! guarda&nbs n’ayant pas de sorte que bientôt deuxième approche de       le rossignolet tu la   en grec, morías       apr&eg antoine simon 15 pour alain borer le 26  le livre, avec "l’art est-il vous dites : "un       st et si tu dois apprendre à tendresse du mondesi peu de la légende fleurie est avant propos la peinture est  dans le livre, le   nous sommes     nous       le à la mémoire de bribes en ligne a       marche il ne s’agit pas de       cerisi …presque vingt ans plus deux ce travail vous est mult est vassal carles de de toutes les c’est pour moi le premier  le "musée références : xavier pas facile d’ajuster le pas sur coussin d’air mais coupé en deux quand en 1958 ben ouvre à 1.- les rêves de dernier vers aoi   pour le prochain heureuse ruine, pensait     les provisions  “ne pas ce va et vient entre non... non... je vous assure, pour michèle aueret 1. il se trouve que je suis pour qui veut se faire une  il est des objets sur le lent tricotage du paysage tout en travaillant sur les     quand ils sortent un trait gris sur la dernier vers aoi       object on peut croire que martine ajout de fichiers sons dans recleimet deu mult  dernières mises j’ai perdu mon l’homme est       la   pour théa et ses       une les cuivres de la symphonie pour julius baltazar 1 le pour pierre theunissen la  pour le dernier jour de prime abord, il le temps passe si vite, pour jacqueline moretti,       voyage merle noir  pour deuxième madame est une cinquième citationne toutefois je m’estimais dans le pays dont je vous fragilité humaine. lorsque martine orsoni immense est le théâtre et   on n’est des conserves ! nouvelles mises en je me souviens de tu le saiset je le vois       coude 1254 : naissance de f dans le sourd chatoiement       d&eacu madame porte à marcel alocco a karles se dort cum hume       fleure dans l’effilé de ce texte se présente journée de       "       sur chairs à vif paumes la fraîcheur et la       soleil f toutes mes réponse de michel chercher une sorte de et te voici humanité temps où le sang se antoine simon 12 polenta       le le 2 juillet       dans un titre : il infuse sa les enseignants : pour jean-louis cantin 1.- dernier vers aoi   la bouche pure souffrance     après antoine simon 14 je suis bien dans un nouvel espace est ouvert j’aime chez pierre  l’écriture pour frédéric À perte de vue, la houle des       deux dans l’innocence des et que dire de la grâce trois tentatives desesperees qu’est-ce qui est en pure forme, belle muette, eurydice toujours nue à se reprendre. creuser son livre grand format en trois le lent déferlement « amis rollant, de       sous  au mois de mars, 1166       sur janvier 2002 .traverse elle disposait d’une À l’occasion de         or il en est des meurtrières.       jardin iloec endreit remeint li os hans freibach : vi.- les amicales aventures carissimo ulisse,torna a et ma foi,       ce       l̵ la liberté de l’être       dans seul dans la rue je ris la       ruelle le recueil de textes       au pour mes enfants laure et et combien dernier vers aoi et que vous dire des    tu sais aucun hasard si se d’ eurydice ou bien de si j’étais un       m&eacu     dans la ruela a la fin il ne resta que       &ccedi   né le 7 le ciel est clair au travers       et certains prétendent patrick joquel vient de dernier vers aoi   voici donc la a l’aube des apaches, dernier vers aoi       deux langues de plomba la       pourqu je crie la rue mue douleur dernier vers aoi antoine simon 11 lentement, josué les lettres ou les chiffres quando me ne so itu pe autres litanies du saint nom antoine simon 6 mouans sartoux. traverse de      seule au passet li jurz, la noit est macles et roulis photo 7     sur la nous avons affaire à de       je       la       su l’impossible f le feu s’est nous savons tous, ici, que temps de pierres dans la antoine simon 16 « 8° de       une madame est la reine des antoine simon 30 quel ennui, mortel pour m1       l’existence n’est ce jour là, je pouvais deuxième essai pour jean gautheronle cosmos jouer sur tous les tableaux       voyage je meurs de soif  “s’ouvre comme c’est lancinant ô lancinant ce qui aide à pénétrer le samuelchapitre 16, versets 1 (en regardant un dessin de l’illusion d’une       je me abu zayd me déplait. pas si tu es étudiant en les installations souvent, le samedi 26 mars, à 15       les je découvre avant toi la pureté de la survie. nul comme une suite de titrer "claude viallat,       en un antoine simon 21 s’ouvre la   ciel !!!!     un mois sans       le encore une citation“tu les plus terribles ecrire les couleurs du monde   iv    vers poème pour le bulletin de "bribes introibo ad altare pierre ciel     de rigoles en il y a dans ce pays des voies à sylvie si elle est belle ? je la liberté s’imprime à pour le prochain basilic, (la   ces sec erv vre ile   dits de antoine simon 9 la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Griot, Bernadette > Il y a le feu !

BERNADETTE GRIOT

<- Désordre global |
Le soleil n’est pas pour tout le monde
© Bernadette Griot
Ecrivain(s) : Griot
Clefs : poésie

Le soleil n’est pas pour tout le monde.
Je vis de peu, le pain, l’amour et le logis, j’ai. J’ai aussi ma colère, contre ma banque, contre les banques, contre un envers qui mène le monde.
 

Le soleil n’est pas pour tout le monde.
Hakim aussi était en colère contre sa banque ce jour-là. Seul et désarmé, il a simplement jeté les mots de son épuisement à la face du Goliath absent, il en est mort. Il ne savait pas que des petits soldats veillaient sur le mensonge des banques.
 

Le soleil n’est pas pour tout le monde.
Je vis de peu parce que la nature me l’offre. Je gratte la terre et remue les pierres, je monte un muret. Je prends le temps de regarder le ciel. Ma colère ainsi s’apaise en même temps qu’elle insuffle un élan de résistance.
 

Le soleil n’est pas pour tout le monde.
Ventre à terre, le visage tétanisé par la peur, Hakim hurlait. Il savait qu’une clé d’étranglement n’est pas qu’une méthode d’immobilisation mais une mort annoncée, presque certaine. Seul avec ses bourreaux aura-t-il entendu le cri des témoins ?
 

Le soleil n’est pas pour tout le monde. La prison non plus puisque cela n’aura jamais eu lieu.

Publication en ligne : 10 mai 2010

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette