BRIBES EN LIGNE
giovanni rubino dit descendre à pigalle, se       la seul dans la rue je ris la dans les carnets allons fouiller ce triangle quand sur vos visages les titrer "claude viallat, un homme dans la rue se prend samuelchapitre 16, versets 1 a dix sept ans, je ne savais pour philippe       journ& vedo la luna vedo le f le feu s’est il y a des objets qui ont la neuf j’implore en vain temps où le sang se antoine simon 2 ils s’étaient la langue est intarissable laure et pétrarque comme  “la signification dernier vers que mort madame aux rumeurs et si tu dois apprendre à  avec « a la pour michèle aueret clquez sur     un mois sans l’art c’est la la vie est ce bruissement au matin du pour helmut les dernières dieu faisait silence, mais abu zayd me déplait. pas toi, mésange à       avant antoine simon 5 toutes sortes de papiers, sur j’aime chez pierre pour le prochain basilic, (la il pleut. j’ai vu la onzième quelque temps plus tard, de il faut aller voir ainsi fut pétrarque dans dernier vers aoi       fourr& j’ai longtemps rêve, cauchemar, attention beau     rien ce n’est pas aux choses dans ce pays ma mère se placer sous le signe de sculpter l’air : sables mes parolesvous "l’art est-il un verre de vin pour tacher antoine simon 30     ton ainsi va le travail de qui ce       un "moi, esclave" a si j’avais de son au commencement était     les fleurs du 13) polynésie dernier vers aoi       oued coulant le 2 juillet nous serons toujours ces carles li reis en ad prise sa non... non... je vous assure, granz fut li colps, li dux en mais non, mais non, tu c’est le grand autre citation derniers vers sun destre  marcel migozzi vient de Éléments - ce qui aide à pénétrer le il est le jongleur de lui carissimo ulisse,torna a       le au labyrinthe des pleursils la musique est le parfum de la poésie, à la tu le saiset je le vois petites proses sur terre cette machine entre mes   iv    vers pour julius baltazar 1 le lentement, josué frères et       les       nuage mult ben i fierent franceis e pour pierre theunissen la dont les secrets… à quoi       dans quand nous rejoignons, en   que signifie pour jacqueline moretti, dentelle : il avait       object la terre a souvent tremblé antoine simon 21     [1]  il faut laisser venir madame les amants se mise en ligne       dans je reviens sur des       jardin percey priest lakesur les ( ce texte a       le f j’ai voulu me pencher       cerisi fontelucco, 6 juillet 2000 présentation du j’ai perdu mon a la libération, les   entrons       l̵ "et bien, voilà..." dit la vie humble chez les des voiles de longs cheveux légendes de michel granz est li calz, si se dernier vers aoi viallat © le château de s’ouvre la le temps passe si vite, marché ou souk ou pour jean-marie simon et sa       force antoine simon 29 tout est prêt en moi pour  il est des objets sur   jn 2,1-12 : suite de       rampan       baie et voici maintenant quelques  pour de la route de la soie, à pied, f qu’il vienne, le feu 1-nous sommes dehors. n’ayant pas dernier vers aoi madame, on ne la voit jamais on trouvera la video elle disposait d’une on peut croire que martine  le "musée est-ce parce que, petit, on antoine simon 7       que antoine simon 23 me c’est la distance entre       object se reprendre. creuser son quand il voit s’ouvrir, tandis que dans la grande face aux bronzes de miodrag je rêve aux gorges station 3 encore il parle saluer d’abord les plus sainte marie,       soleil f les marques de la mort sur dans le monde de cette etait-ce le souvenir       pass&e nous dirons donc il y a tant de saints sur les dessins de martine orsoni et te voici humanité première       la diaphane est le antoine simon 11       o une errance de dernier vers aoi   voici donc la essai de nécrologie, “dans le dessin  si, du nouveau le 28 novembre, mise en ligne toujours les lettres : la réserve des bribes  référencem  il y a le j’ai changé le bribes en ligne a  on peut passer une vie clers fut li jurz e li dernier vers aoi       fleur le grand combat : clere est la noit e la lancinant ô lancinant mais jamais on ne ce pays que je dis est arbre épanoui au ciel l’impression la plus epuisement de la salle, clers est li jurz et li ouverture d’une       pass&e après la lecture de a la femme au nous savons tous, ici, que madame déchirée 1) la plupart de ces       crabe- sur l’erbe verte si est de tantes herbes el pre  martin miguel vient villa arson, nice, du 17   3   

les ce jour là, je pouvais la mort, l’ultime port, avant dernier vers aoi c’est la peur qui fait li emperere s’est rien n’est plus ardu de soie les draps, de soie station 7 : as-tu vu judas se mon cher pétrarque,       pourqu madame est une torche. elle pour marcel   (à antoine simon 26 les oiseaux s’ouvrent certains prétendent     du faucon         or       dans 0 false 21 18   six formes de la f dans le sourd chatoiement       la pie il ne sait rien qui ne va nice, le 18 novembre 2004 premier vers aoi dernier travail de tissage, dans comme c’est ne faut-il pas vivre comme iloec endreit remeint li os     double pour lee de mes deux mains       et très saintes litanies ecrire les couleurs du monde À perte de vue, la houle des paroles de chamantu il y a dans ce pays des voies les premières voudrais je vous il souffle sur les collines macles et roulis photo 6 cliquetis obscène des normal 0 21 false fal       &agrav cinquième essai tout dans les horizons de boue, de des quatre archanges que (josué avait les étourneaux !  monde rassemblé à sylvie comme une suite de       bonheu les textes mis en ligne       &agrav rm : d’accord sur couleur qui ne masque pas       l̵ « e ! malvais g. duchêne, écriture le ce jour-là il lui  ce qui importe pour À peine jetés dans le pour maxime godard 1 haute la mastication des il n’est pire enfer que edmond, sa grande merci à la toile de la chaude caresse de josué avait un rythme       la une autre approche de quando me ne so itu pe il arriva que les dieux s’effacent bien sûr, il y eut       les   la baie des anges le corps encaisse comme il "si elle est une fois entré dans la       pass&e violette cachéeton martin miguel art et “le pinceau glisse sur il n’était qu’un ki mult est las, il se dort ma chair n’est effleurer le ciel du bout des dans le pain brisé son f les feux m’ont le galop du poème me   est-ce que   1) cette le tissu d’acier on a cru à       quinze  l’écriture 1257 cleimet sa culpe, si   pour théa et ses         &n monde imaginal,       neige là, c’est le sable et tu le sais bien. luc ne de sorte que bientôt     tout autour je m’étonne toujours de la     &nbs 1.- les rêves de   ciel !!!! au seuil de l’atelier antoine simon 22 il existe au moins deux bruno mendonça       ( c’était une       &agrav       descen karles se dort cum hume la vie est dans la vie. se ils avaient si longtemps, si pour mes enfants laure et     sur la    en fragilité humaine. (dans mon ventre pousse une      de femme liseuse       sabots vue à la villa tamaris       en un       je rien n’est paien sunt morz, alquant nous avons affaire à de l’heure de la       vu       &n pas de pluie pour venir je meurs de soif    seule au montagnesde rm : nous sommes en pour martine, coline et laure il existe deux saints portant raphaël pour andré       l̵       les je crie la rue mue douleur       la  tous ces chardonnerets       dans le vieux qui cher bernard pour écrirecomme on se dorothée vint au monde passent .x. portes, f le feu s’est je suis celle qui trompe dernier vers aoi accorde ton désir à ta le temps passe dans la très malheureux... ….omme virginia par la la parol

Accueil > Actualité du site
<- 29 avril | 8 mai ->
5 mai 2010

Un nouvel espace est ouvert dans la rubrique "Au rendez-vous des amis", celui de Françoise Oriot
Françoise Oriot participe à la direction des Éditions de l’Amourier et à la vie de l’association des Amis de l’Amourier. 
La direction des Éditions est composée de six Dabs. Lire D.A.B. Directeurs Artistiques Bénévoles. Le féminin de Dab est Dabesse. Françoise Oriot est l’une des deux Dabesses des Éditions.
À ma connaissance, c’est la première fois qu’elle accepte de donner des textes à la lecture publique, et je l’en remercie.
Publication en ligne : 5 mai 2010

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette