BRIBES EN LIGNE
passet li jurz, si turnet a la brume. nuages reflets et echos la salle trois tentatives desesperees j’écoute vos       soleil antoine simon 2 s’ouvre la a l’aube des apaches, sainte marie, l’une des dernières libre de lever la tête a dix sept ans, je ne savais présentation du la mastication des il y a des objets qui ont la   en grec, morías       crabe-ta temps où le sang se deuxième apparition il aurait voulu être si elle est belle ? je li emperere par sa grant il avait accepté f j’ai voulu me pencher       un les plus terribles       "..   nous sommes “dans le dessin   marcel       pour a ma mère, femme parmi j’entends sonner les je suis occupé ces dans le respect du cahier des 1 2  archipel shopping, la la fraîcheur et la le passé n’est pour mes enfants laure et encore une citation “tu la pureté de la survie. nul       est-ce carles li reis en ad prise sa       aujourd  dernier salut au dans les écroulements pas de pluie pour venir pur ceste espee ai dulor e       au fond  les premières la fonction, à la mémoire ] heureux l’homme  au travers de toi je dernier vers aoi  pour le dernier jour on dit qu’agathe   « moi, le "patriote", bien sûr, il y eut attention beau le flot gris roule contre et que dire de la grâce tout est possible pour qui baous et rious je suis mouans sartoux. traverse de       sur les sur la toile de renoir, les dernier vers aoi je dors d’un sommeil de 1 2   un livre écrit la route de la soie, à pied,     vers le soir le plus insupportable chez première pour jean marie non... non... je vous nous serons toujours ces et la peur, présente vedo la luna vedo le       avant et je vois dans vos le thème       quinze que d’heures temps de pierres le samedi 26 mars, à 15 autre citation "voui madame a des odeurs sauvages sous l’occupation tendresse du monde si peu   voici donc la  les éditions de ainsi va le travail de qui « tu sais ce que       chaque tromper le néant       alla références : xavier j’arrivais dans les    de femme liseuse   d’un coté, max charvolen, martin miguel 1 2  cet univers sans antoine simon 14 macles et roulis photo 4       dé siglent a fort e nagent e la réserve des bribes la vie est ce bruissement "l’art est-il dernier vers aoi paysage de ta       la "école de       en un même si pour andrée       soleil 1 2  il souffle sur les collines     nous avions pas sur coussin d’air mais tu le sais bien. luc ne 5) triptyque marocain rossignolet tu la aucun hasard si se À peine jetés dans le       les       la       dans le       deux     les fleurs du début de la mise en ligne de     les provisions       la pour egidio fiorin des mots marie-hélène pour accéder au pdf, quelques textes rien n’est plus ardu dernier vers aoi autre petite voix c’est une sorte de       allong&e  pour jean le dernier vers que mort si j’avais de son au centre des quartiers de preambule – ut pictura encore la couleur, mais cette dernier vers aoi mais non, mais non, tu       il l’homme est aux george(s) (s est la madame, vous débusquez les routes de ce pays sont merle noir  pour       reine pour gilbert   si vous souhaitez dernier vers aoi « h&eacut sites de mes      & alocco en patchworck © toulon, samedi 9    courant attendre. mot terrible. si, il y a longtemps, les tout le problème station 4 : judas  f les rêves de   six formes de la       la pie rafale n° 9 un autre citation percey priest lake sur les pour martin quelque temps plus tard, de       j’       dans in the country o tendresses ô mes       enfant les petites fleurs des madame est une torche. elle l’évidence le ciel est clair au travers       ...mais le corps encaisse comme il chers élèves du collège       en 1 2        su lou ce qui fait tableau : ce pour jean gautheron le cosmos       sur le dans l’innocence des je t’enfourche ma   la production tendresses ô mes envols vous avez zacinto dove giacque il mio je sais bien ce qu’il "nice, nouvel éloge de la madame porte à  hors du corps pas pour jean-louis cantin 1.- pour maxime godard 1 haute le 23 février 1988, il coupé le son à  tu vois im font chier dernier vers aoi dernier vers aoi       entre a grant dulur tendrai puis si vous entendez le lac rafale n° 3 des etait-ce le souvenir     pluie du antoine simon 23 mult est vassal carles de les dernières dans les carnets le désir de faire avec bal kanique c’est il tente de déchiffrer, les ruelles blanches qui       o   1) cette     sur la pente la galerie chave qui pour max charvolen 1) ce n’est pas aux choses sept (forces cachées qui a propos d’une introibo ad altare       sur il faut aller voir clquez sur nous dirons donc ...et la mémoire rêve dans ce périlleux antoine simon 16 carmelo arden quin est une Éléments - antoine simon 33 <img852|left> forest il était question non deuxième essai lorsque martine orsoni entr’els nen at ne pui dans un clignement de ...et poème pour chaque automne les des voiles de longs cheveux comme un préliminaire la     chambre rare moment de bonheur, constellations et 1 2        et cliquez sur l’icône       les 1 au retour au moment à sylvie un besoin de couper comme de cher.e.s ami.e.s vous pouvez       grappes il y a bien là, dans ne pas négocier ne  le livre, avec pas une année sans évoquer certains soirs, quand je rimbaud a donc deux ce travail vous est       à on peut croire que martine ce paysage que tu contemplais c’est parfois un pays       l’ l’heure de la mougins. décembre   pour théa et ses glaciation entre depuis ce jour, le site pourquoi yves klein a-t-il 13) polynésie depuis le 20 juillet, bribes il n’était qu’un deux ajouts ces derniers       que de il s’appelait       dans je meurs de soif de sorte que bientôt le temps passe dans la il en est des meurtrières. ce jour-là il lui cinq madame aux yeux la danse de avant même de commencer,       pav&eacu       fleurett 1 2   tu ne renonceras pas. descendre à pigalle, se la musique est le parfum de temps de bitume en fusion sur pour michèle gazier 1) granz est li calz, si se n’ayant pas mise en ligne d’un       assis  dans le livre, le al matin, quant primes pert décembre 2001.   je n’ai jamais macles et roulis photo 3  les trois ensembles antoine simon 7       neige je déambule et suis pour mireille et philippe des conserves ! je rêve aux gorges elle disposait d’une pour alain borer le 26       le dernier vers aoi légendes de michel « amis rollant, de tout mon petit univers en je sais, un monde se ….omme virginia par la l’instant criblé le poiseau de parisi mon       dans le temps de pierres dans la onze sous les cercles       les voile de nuit à la quand sur vos visages les et tout avait       sur la si tu es étudiant en ils s’étaient       "     le poussées par les vagues abstraction voir figuration un verre de vin pour tacher       entre dimanche 18 avril 2010 nous le coeur du lentement, josué vous dites : "un       & pour michèle gazier 1 f toutes mes sans être grand peinture de rimes. le texte antoine simon 29 où l’on revient les éditions de la passe du un tunnel sans fin et, à deuxième approche de   est-ce que       la souvent je ne sais rien de la vie est dans la vie. se la littérature de paien sunt morz, alquant madame, on ne la voit jamais pour julius baltazar 1 le dans le train premier       la     de rigoles en chairs à vif paumes       pass&eac   j’ai souvent macao grise biboon. plus qu’une saison. la parol

Accueil > Actualité du site > ARCHIVÉS

RAPHAËL MONTICELLI

<- Un essai de video | 24 mars ->
Modifications du site

Bribes en ligne a été ouvert en février 2009.
 
Au bout d’un an, il s’est donné une allure nouvelle : modification de la page d’accueil, qui, de noire qu’elle était, devient blanche ; modification de la page de sommaire, plus légère et aux vignettes plus... disciplinées... Modification des pages de présentation des rubriques.
 
Depuis le mois de novembre, je suis pris par la publication de ma Légende fleurie -corrections, lancement, lectures, promotion- par les événements liés au Printemps des poèteset par la mise à jour de quelques dossiers en souffrance... Du coup, j’ai moins travaillé au site. 
 
Dans la partie "Ecoutez voir", nous avons tenté la mise en ligne d’une lecture de la Légende fleurie... A la Bibliothèque Louis Nucera, de Nice, le 27 février 2010...
 
On trouve aussi une interview à propos de la Légende, sur le site de Nice télévision... 
 
 
Me revoici dans le site... un peu... Et je commence par mettre en ligne quelques textes récents : un article sur la revue Il Verri, des textes pour des artistes : Daniel Mohen, Brahim Bourakma, Fernanda Fedi, Eric Massholder...
 
Hommage à l’ami Edmond Vernassa, qui vient de nous quitter.
Publication en ligne : 18 mars 2010

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP