BRIBES EN LIGNE
a christiane quatrième essai de 1257 cleimet sa culpe, si normalement, la rubrique le 23 février 1988, il premier essai c’est tes chaussures au bas de       le "l’art est-il un jour, vous m’avez sur l’erbe verte si est encore la couleur, mais cette pierre ciel de sorte que bientôt f qu’il vienne, le feu le passé n’est le proche et le lointain   (à tout en travaillant sur les     cet arbre que il était question non       la nous serons toujours ces tu le sais bien. luc ne l’homme est     un mois sans un jour nous avons Ç’avait été la sous l’occupation je suis bien dans quatrième essai rares       la     au couchant janvier 2002 .traverse il n’est pire enfer que antoine simon 21 madame aux rumeurs  avec « a la a la libération, les cyclades, iii° antoine simon 33 À perte de vue, la houle des lancinant ô lancinant et la peur, présente       &agrav il y a tant de saints sur buttati ! guarda&nbs vos estes proz e vostre       ce     m2 &nbs    il issent de mer, venent as nécrologie madame, vous débusquez giovanni rubino dit     quand dans l’effilé de     son nous lirons deux extraits de       l̵ mesdames, messieurs, veuillez À la loupe, il observa chaque jour est un appel, une écoute, josué,     extraire     après voici des œuvres qui, le monde imaginal, antoine simon 29 dernier vers aoi moisissures mousses lichens abstraction voir figuration f le feu s’est un tunnel sans fin et, à f le feu est venu,ardeur des un trait gris sur la soudain un blanc fauche le       le diaphane est le mot (ou mon cher pétrarque,       o  marcel migozzi vient de la brume. nuages       vaches la bouche pleine de bulles de profondes glaouis carles li reis en ad prise sa       vu toutes sortes de papiers, sur dans les écroulements la poésie, à la il faut laisser venir madame je n’ai pas dit que le pour helmut pure forme, belle muette, dernier vers aoi douze (se fait terre se mult ben i fierent franceis e pour andré j’ai travaillé "je me tais. pour taire. c’est la chair pourtant normal 0 21 false fal       bruyan Éléments - les doigts d’ombre de neige pour frédéric si j’étais un       cette certains soirs, quand je       fourmi madame déchirée       deux le temps passe si vite, toulon, samedi 9       je désire un pour max charvolen 1)       sur le       sur       dans branches lianes ronces  le grand brassage des       nuage       le     le cygne sur au matin du certains prétendent du fond des cours et des       entre et il parlait ainsi dans la c’est une sorte de gardien de phare à vie, au coupé en deux quand j’aime chez pierre je m’étonne toujours de la  tu vois im font chier tu le saiset je le vois reflets et echosla salle madame est une torche. elle dernier vers doel i avrat, "mais qui lit encore le rossignolet tu la aux george(s) (s est la ma voix n’est plus que elle ose à peine  c’était torna a sorrento ulisse torna le grand combat : fragilité humaine. ils s’étaient non, björg,       et       l̵ equitable un besoin sonnerait je ne saurais dire avec assez temps où les coeurs ce poème est tiré du la cité de la musique ce qui aide à pénétrer le       que       aux outre la poursuite de la mise       voyage  epître aux       en d’un bout à cet article est paru rimbaud a donc       sur     vers le soir toute une faune timide veille un homme dans la rue se prend   j’ai souvent même si de proche en proche tous       neige les amants se     depuis deux mille ans nous cette machine entre mes iloec endreit remeint li os       alla guetter cette chose   ciel !!!! si elle est belle ? je       au chaises, tables, verres,     rien ecrire les couleurs du monde       à       pass&e     double il n’y a pas de plus se reprendre. creuser son       le à sylvie       b&acir  ce qui importe pour     faisant la quand sur vos visages les temps où le sang se nice, le 18 novembre 2004       il    7 artistes et 1 pour jean-marie simon et sa lu le choeur des femmes de n’ayant pas les dieux s’effacent   en grec, morías exacerbé d’air comme un préliminaire la   que signifie quand vous serez tout dernier vers aoi       le c’est le grand sors de mon territoire. fais       grappe 1.- les rêves de    regardant juste un antoine simon 3   pour adèle et seins isabelle boizard 2005 bien sûr, il y eut a toi le don des cris qui prenez vos casseroles et     hélas, pour andrée des quatre archanges que envoi du bulletin de bribes pour andré le glacis de la mort l’ami michel  improbable visage pendu mise en ligne d’un tous ces charlatans qui l’existence n’est       midi       au au rayon des surgelés antoine simon 6 bribes en ligne a j’arrivais dans les antoine simon 20       ce sixième   marcel   né le 7 dernier vers aoi a l’aube des apaches, fontelucco, 6 juillet 2000 les routes de ce pays sont deuxième essai le ainsi fut pétrarque dans       au       les tromper le néant ...et poème pour autres litanies du saint nom voile de nuità la religion de josué il ainsi alfred…       ( travail de tissage, dans bruno mendonça errer est notre lot, madame, mais jamais on ne ço dist li reis : la fraîcheur et la ce n’est pas aux choses 1-nous sommes dehors. ajout de fichiers sons dans a la femme au       sur le       dans je dors d’un sommeil de o tendresses ô mes la vie est dans la vie. se       nuage thème principal : des quatre archanges que quelques autres merci au printemps des de soie les draps, de soie si grant dol ai que ne dorothée vint au monde       " fin première       le       la "tu sais ce que c’est au commencement était       deux l’impression la plus la réserve des bribes entr’els nen at ne pui       dans       juin pour jean gautheronle cosmos dernier vers aoi antoine simon 9   entrons tout mon petit univers en       l̵ madame est toute f les feux m’ont antoine simon 31 dernier vers que mort “le pinceau glisse sur ma voix n’est plus que       gentil un soir à paris au le ciel de ce pays est tout dernier vers aoi       allong toujours les lettres : petites proses sur terre granz est li calz, si se     l’é       m&eacu dans le patriote du 16 mars pluies et bruines, dans les carnets dernier vers aoi       ton le geste de l’ancienne,   pour le prochain       enfant villa arson, nice, du 17 un verre de vin pour tacher pour m.b. quand je me heurte       pourqu       la couleur qui ne masque pas « amis rollant, de 1 la confusion des À l’occasion de avez-vous vu patrick joquel vient de carcassonne, le 06 une il faut dire les descendre à pigalle, se etait-ce le souvenir       fleur  hier, 17 sequence 6   le   voici donc la pour daniel farioli poussant clere est la noit e la nos voix sauvage et fuyant comme       une dernier vers aoi j’ai perdu mon     pluie du ce jour là, je pouvais au labyrinthe des pleursils       soleil et si tu dois apprendre à 7) porte-fenêtre il y a des objets qui ont la pour le prochain basilic, (la montagnesde cet article est paru dans le       mouett les grands granz fut li colps, li dux en       "  les œuvres de il existe deux saints portant noble folie de josué, 1) la plupart de ces a supposer quece monde tienne on peut croire que martine   un vendredi antoine simon 15 onze sous les cercles cliquetis obscène des et ces dans le pain brisé son   tout est toujours en art jonction semble enfin nous avancions en bas de où l’on revient légendes de michel dernier vers aoi réponse de michel s’ouvre la    courant vue à la villa tamaris  pour le dernier jour laure et pétrarque comme la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > RÉVERSIONS
<- XLV | XLVII ->
XLVI

Clefs : citations

Encore une citation
“Tu le connais, il ne m’a pas quitté.
J’admirais ce visage de minerve casquée”

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette