BRIBES EN LIGNE
les textes mis en ligne mesdames, messieurs, veuillez       &n derniers vers sun destre       ruelle ...et poème pour pure forme, belle muette, passent .x. portes, dans les carnets pour andrée après la lecture de       " rare moment de bonheur, je découvre avant toi mise en ligne epuisement de la salle, se placer sous le signe de l’évidence il semble possible thème principal :       dans depuis ce jour, le site merci à marc alpozzo la vie est dans la vie. se une il faut dire les  hors du corps pas quatrième essai rares bien sûrla dernier vers aoi       la que d’heures  avec « a la cette machine entre mes       object la vie humble chez les dernier vers aoi un trait gris sur la il ne sait rien qui ne va antoine simon 30 je m’étonne toujours de la un verre de vin pour tacher       tourne la cité de la musique pour michèle antoine simon 12       deux troisième essai antoine simon 24 jusqu’à il y a antoine simon 3 immense est le théâtre et dernier vers s’il en 1958 ben ouvre à la littérature de     le cygne sur       alla       ma  au travers de toi je trois tentatives desesperees il existe deux saints portant     longtemps sur       sur pour max charvolen 1) huit c’est encore à       le je meurs de soif (josué avait lentement la force du corps, aucun hasard si se autre citation       quinze la question du récit dernier vers aoi c’est ici, me       l̵ "le renard connaît c’était une intendo... intendo ! beaucoup de merveilles à cri et à   on n’est autre citation"voui tendresse du mondesi peu de   entrons   la production       nuage  mise en ligne du texte moi cocon moi momie fuseau se reprendre. creuser son       la ne faut-il pas vivre comme la liberté de l’être spectacle de josué dit       le l’appel tonitruant du premier essai c’est       sur je serai toujours attentif à à sylvie antoine simon 19 mouans sartoux. traverse de       l̵ a propos d’une démodocos... Ça a bien un pour michèle gazier 1) me a claude b.   comme l’art c’est la dernier vers aoi       object antoine simon 32 lorsqu’on connaît une deux mille ans nous     pourquoi iv.- du livre d’artiste je sais, un monde se rêves de josué, a propos de quatre oeuvres de le recueil de textes je n’hésiterai         or dans le monde de cette       sur la pureté de la survie. nul pour egidio fiorin des mots maintenant il connaît le       cerisi       deux régine robin, napolì napolì station 4 : judas        dans   né le 7 une autre approche de station 5 : comment c’est vrai ma voix n’est plus que tout est prêt en moi pour tout à fleur d’eaula danse       pav&ea mieux valait découper       montag ainsi va le travail de qui li quens oger cuardise percey priest lakesur les nice, le 8 octobre la terre nous de pareïs li seit la a la femme au avant dernier vers aoi     un mois sans ce poème est tiré du pour daniel farioli poussant antoine simon 23       magnol portrait. 1255 : j’ai ajouté d’ eurydice ou bien de mult est vassal carles de et…  dits de de pa(i)smeisuns en est venuz dernier vers aoi au matin du       j̵    regardant sur l’erbe verte si est    courant troisième essai et       dans pour yves et pierre poher et « amis rollant, de deuxième apparition de en introduction à josué avait un rythme   pour le prochain si tu es étudiant en pour marcel tout mon petit univers en un jour, vous m’avez able comme capable de donner pour michèle aueret     sur la       au carmelo arden quin est une même si je me souviens de si j’étais un       d&eacu madame a des odeurs sauvages    7 artistes et 1 pour andré villers 1)       apparu 0 false 21 18 "ces deux là se pour michèle gazier 1   iv    vers       b&acir je ne sais pas si il est le jongleur de lui  marcel migozzi vient de buttati ! guarda&nbs fragilité humaine.       le       apr&eg       parfoi de la       dans dernier vers aoi   pur ceste espee ai dulor e sors de mon territoire. fais traquer vertige. une distance chaises, tables, verres, descendre à pigalle, se un homme dans la rue se prend       pav&ea       entre toute une faune timide veille si elle est belle ? je       le  les trois ensembles viallat © le château de sur la toile de renoir, les encore la couleur, mais cette faisant dialoguer station 3 encore il parle le pendu mougins. décembre je t’enfourche ma pour le prochain basilic, (la pierre ciel     depuis   pour théa et ses À max charvolen et passet li jurz, la noit est je déambule et suis       &n a supposer quece monde tienne la fraîcheur et la dernier vers aoi autre essai d’un cinq madame aux yeux  dernier salut au folie de josuétout est       fourr& dans ma gorge  il y a le souvent je ne sais rien de le ciel est clair au travers langues de plomba la 1-nous sommes dehors. non... non... je vous assure, ….omme virginia par la ce jour là, je pouvais (de)lecta lucta   antoine simon 6    tu sais     chambre preambule – ut pictura certains prétendent très malheureux... au programme des actions cet article est paru dans le le vieux qui    il il y a tant de saints sur       l̵ en cet anniversaire, ce qui comme ce mur blanc   (à clers fut li jurz e li raphaËl     extraire macles et roulis photo ecrire sur  née à un titre : il infuse sa "si elle est  l’écriture si grant dol ai que ne       fourr& dans le pain brisé son nous viendrons nous masser s’égarer on je désire un       journ& gardien de phare à vie, au cet univers sans quatrième essai de laure et pétrarque comme c’est le grand       sur       je me le soleil n’est pas antoine simon 21       s̵       en       gentil "nice, nouvel éloge de la nu(e), comme son nom rita est trois fois humble. rimbaud a donc un soir à paris au       au       chaque   anatomie du m et       glouss dans les carnets       sur i.- avaler l’art par je ne peins pas avec quoi, dernier vers aoi la légende fleurie est i en voyant la masse aux       ...mai paien sunt morz, alquant écrirecomme on se dernier vers doel i avrat, je dors d’un sommeil de 7) porte-fenêtre     à noble folie de josué, le texte qui suit est, bien et il fallait aller debout la gaucherie à vivre, on cheval       bonheu l’ami michel charogne sur le seuilce qui     après marcel alocco a nécrologie       bruyan       force   le texte suivant a approche d’une les grands ço dist li reis : pas de pluie pour venir f les marques de la mort sur paysage de ta tombe  et nos voix samuelchapitre 16, versets 1 af : j’entends       maquis le 28 novembre, mise en ligne siglent a fort e nagent e violette cachéeton voile de nuità la "tu sais ce que c’est tu le sais bien. luc ne d’un bout à  les éditions de       sur le il en est des noms comme du       l̵ et te voici humanité       soleil À peine jetés dans le       va       longte petites proses sur terre antoine simon 14 il y a des objets qui ont la à propos des grands quelque temps plus tard, de     m2 &nbs tout est possible pour qui       sabots d’abord l’échange des il en est des meurtrières. antoine simon 5 0 false 21 18 générations pour martin       les nous serons toujours ces   en grec, morías réponse de michel sous l’occupation dernier vers aoi le travail de bernard    de femme liseuse le proche et le lointain  ce qui importe pour toute trace fait sens. que cliquetis obscène des quand il voit s’ouvrir,  improbable visage pendu       &n À l’occasion de je suis bien dans les plus terribles l’existence n’est pour julius baltazar 1 le il n’y a pas de plus la parol

Accueil > Actualité du site

  

Courant octobre, Bribes en ligne a connu une transformation technique : passage de la version 1.9 à la version 2.0 de SPIP, le logiciel de gestion de contenus que nous utilisons pour le site. 
Résultat : meilleure ergonomie d’ensemble. Quelques problèmes de détail, réglés petit à petit.
 
Une rubrique a été ajoutée : Les carnets intermittentsMon objectif est d’en faire une sorte de blog : des informations littéraires et artistiques au fil du temps... À vrai dire, je n’ai guère l’esprit blogger ; j’ai du mal à écrire au fil du temps... Ce sera un essai... intermittent... 
 
L’organisation du site n’a pas changé : on peut y circuler de façon aléatoire (choisir l’errance), ou en passant par le sommaire qui propose un ensemble de rubriques et sous-rubriques.
 
Nouveau Recueil : 
Marcel Alocco, Écritures en Patchwork, 2, ensemble des textes critiques, est en cours de mise en ligne
 
Poursuite de la mise en ligne des recueils de
Daniel Biga a désormais mis en ligne plus de 200 haïkus du Sentier qui serpente
 
Paul Badin, Pas à pas 
 
Pascal Boulanger, Un ciel ouvert en toutes saisons
 
Patrick Joquel, Déambulations
 
Alain Freixe, Dialogues
 
Je profite de ce bulletin pour signaler l’ouverture du site personnel de Martin Miguel. Cet artiste apparaît dans la liste des personnalités de Bribes en ligne. Son site est désormais répertorié dans la rubrique Ècoutez voir (sous-rubrique "artistes en ligne")

Publication en ligne : 21 novembre 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette