BRIBES EN LIGNE
je déambule et suis "mais qui lit encore le tu le saiset je le vois ce texte m’a été il ne s’agit pas de lorsque martine orsoni       reine deuxième apparition c’est extrêmement       &n       voyage  les œuvres de un besoin de couper comme de préparation des     chant de merle noir  pour       tourne on peut croire que martine   dits de “dans le dessin la communication est vi.- les amicales aventures       le quatrième essai de dieu faisait silence, mais janvier 2002 .traverse je suis occupé ces thème principal : pur ceste espee ai dulor e       &eacut tout en travaillant sur les j’ai donc jusqu’à il y a alocco en patchworck © dire que le livre est une ce n’est pas aux choses dans la caverne primordiale des conserves !       dans   la production       su petit matin frais. je te       fourmi un homme dans la rue se prend quand c’est le vent qui le 26 août 1887, depuis (dans mon ventre pousse une les amants se ce paysage que tu contemplais       deux dernier vers aoi   1-nous sommes dehors. attelage ii est une œuvre violette cachéeton   si vous souhaitez le 15 mai, à       cerisi dernier vers aoi karles se dort cum hume pour lee comment entrer dans une patrick joquel vient de       la sur l’erbe verte si est     un mois sans six de l’espace urbain, sculpter l’air : quelques textes à sylvie "ah ! mon doux pays, la force du corps,       au  il est des objets sur   marcel dernier vers aoi je sais, un monde se       dans les avenues de ce pays nice, le 18 novembre 2004 cet article est paru j’ai ajouté       la pie 0 false 21 18 outre la poursuite de la mise       &agrav le ciel de ce pays est tout 7) porte-fenêtre ma mémoire ne peut me   maille 1 :que 1254 : naissance de clers fut li jurz e li  il y a le pour robert démodocos... Ça a bien un grant est la plaigne e large   pour adèle et vos estes proz e vostre  tous ces chardonnerets et que dire de la grâce   six formes de la le scribe ne retient       &agrav le texte qui suit est, bien pour andrée ensevelie de silence, deux mille ans nous le ciel est clair au travers il ne reste plus que le voici des œuvres qui, le "pour tes ….omme virginia par la ce texte se présente ne pas négocier ne       au (de)lecta lucta   autres litanies du saint nom il n’était qu’un station 1 : judas       l̵   (dans le   ciel !!!! de la       apr&eg juste un mot pour annoncer       "       jonath m1       "si elle est     [1]  passet li jurz, si turnet a       bonheu au labyrinthe des pleursils je ne saurais dire avec assez       entre pour martine       descen des quatre archanges que       pav&ea  le livre, avec je n’ai pas dit que le je découvre avant toi la terre nous des voix percent, racontent quando me ne so itu pe lorsqu’on connaît une rien n’est plus ardu  pour le dernier jour ils sortent au matin du moi cocon moi momie fuseau       &agrav     après     les fleurs du si, il y a longtemps, les  pour de dernier vers aoi comme ce mur blanc introibo ad altare       longte c’est le grand       ( f les rêves de effleurer le ciel du bout des 1 au retour au moment quand les eaux et les terres seins isabelle boizard 2005 et ces l’évidence       " in the country dessiner les choses banales antoine simon 30 trois tentatives desesperees giovanni rubino dit nice, le 30 juin 2000     le cygne sur il était question non antoine simon 7 dans le monde de cette lentement, josué       droite  improbable visage pendu et si au premier jour il  née à j’aime chez pierre pas facile d’ajuster le et il fallait aller debout a ma mère, femme parmi quatrième essai de légendes de michel si elle est belle ? je traquer       marche il tente de déchiffrer, nous lirons deux extraits de pour martin et si tu dois apprendre à mi viene in mentemi samuelchapitre 16, versets 1 approche d’une de pareïs li seit la générations       glouss au lecteur voici le premier autre petite voix       "       sur ( ce texte a       aux gardien de phare à vie, au antoine simon 17 le coquillage contre il ne sait rien qui ne va arbre épanoui au ciel 5) triptyque marocain       la la fonction, quel étonnant sur la toile de renoir, les c’est parfois un pays       la    de femme liseuse       cette i mes doigts se sont ouverts le 19 novembre 2013, à la dernier vers aoi d’ eurydice ou bien de     pourquoi la lecture de sainte entr’els nen at ne pui antoine simon 20 non, björg, il semble possible « h&eacu carcassonne, le 06       ...mai à cri et à raphaËl  tu ne renonceras pas. de sorte que bientôt montagnesde un soir à paris au       six   se pour michèle   l’oeuvre vit son le soleil n’est pas madame est la reine des       jardin   voici donc la pour yves et pierre poher et printemps breton, printemps (À l’église fragilité humaine.       je ço dist li reis : À max charvolen et f les marques de la mort sur madame est toute  de même que les le coeur du bribes en ligne a elle réalise des buttati ! guarda&nbs tant pis pour eux.       la li emperere par sa grant vedo la luna vedo le     longtemps sur fin première       ton je meurs de soif très saintes litanies les routes de ce pays sont ma chair n’est quelque temps plus tard, de antoine simon 28 " je suis un écorché vif. a propos d’une madame aux rumeurs       sur       à madame, on ne la voit jamais etudiant à la prédication faite « voici en cet anniversaire, ce qui là, c’est le sable et equitable un besoin sonnerait antoine simon 9       pav&ea       deux « pouvez-vous beaucoup de merveilles mais jamais on ne  si, du nouveau   ces notes       sur       m̵ la pureté de la survie. nul ce qui fait tableau : ce  le "musée tout à fleur d’eaula danse     sur la la danse de le travail de bernard sept (forces cachées qui leonardo rosa au seuil de l’atelier ajout de fichiers sons dans       et tu certains prétendent tes chaussures au bas de nos voix dans le pain brisé son à propos “la toulon, samedi 9     sur la pente       le le numéro exceptionnel de antoine simon 26 sauvage et fuyant comme       l̵ deuxième essai le je rêve aux gorges hans freibach : il faut aller voir la réserve des bribes deux ajouts ces derniers a dix sept ans, je ne savais la rencontre d’une  avec « a la 0 false 21 18 j’arrivais dans les la galerie chave qui antoine simon 6 la deuxième édition du "je me tais. pour taire.       dans       enfant souvent je ne sais rien de il n’y a pas de plus j’écoute vos  les premières c’est seulement au la liberté s’imprime à torna a sorrento ulisse torna un nouvel espace est ouvert pour le prochain basilic, (la       crabe- on préparait       reine les doigts d’ombre de neige il est le jongleur de lui antoine simon 2       &ccedi bientôt, aucune amarre « amis rollant, de antoine simon 19       neige       sur carmelo arden quin est une mieux valait découper pour andré poème pour vous deux, c’est joie et le recueil de textes       un       j̵ la vie humble chez les       voyage peinture de rimes. le texte l’erbe del camp, ki       au madame déchirée  ce qui importe pour la brume. nuages       apr&eg face aux bronzes de miodrag iv.- du livre d’artiste epuisement de la salle, il y a des objets qui ont la jamais si entêtanteeurydice aux barrières des octrois "ces deux là se       devant je désire un coupé en deux quand neuf j’implore en vain pas même elle disposait d’une granz fut li colps, li dux en mille fardeaux, mille antoine simon 24   jn 2,1-12 : la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Biga, Daniel > Le sentier qui serpente

DANIEL BIGA

<- Sur la terrasse après-midi | Su lou pass ->
Au fond de la cave
© Daniel Biga

Les quatres saisons du haïku : été

Ecrivain(s) : Biga
Clefs : poésie

 

 

 

au fond de la cave

le garde-manger

relativement frais

Publication en ligne : 19 octobre 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette