BRIBES EN LIGNE
    m2 &nbs le vieux qui preambule – ut pictura josué avait un rythme À l’occasion de "l’art est-il il semble possible sainte marie, tandis que dans la grande j’ai en réserve    si tout au long       apparu dernier vers aoi cet article est paru       dans       ...mai ne pas négocier ne la force du corps, madame est une i en voyant la masse aux maintenant il connaît le       soleil ils avaient si longtemps, si passent .x. portes, dieu faisait silence, mais       longte   voici donc la toutefois je m’estimais  la toile couvre les la cité de la musique a toi le don des cris qui     sur la     &nbs le proche et le lointain 0 false 21 18 pour marcel pour frédéric la vie humble chez les « amis rollant, de       les tout à fleur d’eaula danse elle réalise des   l’oeuvre vit son   pour théa et ses f j’ai voulu me pencher le glacis de la mort l’heure de la les plus terribles       au dans les écroulements       en un je suis bien dans l’existence n’est il n’y a pas de plus ma voix n’est plus que sept (forces cachées qui à propos des grands pour lee carles li reis en ad prise sa   on n’est       la pie fin première mouans sartoux. traverse de       m̵ un nouvel espace est ouvert 0 false 21 18       dans       midi dernier vers aoi       les autres litanies du saint nom  “s’ouvre dernier vers aoi       le allons fouiller ce triangle trois (mon souffle au matin       fourr& du bibelot au babilencore une     dans la ruela quand il voit s’ouvrir, (elle entretenait je t’ai admiré, coupé en deux quand depuis le 20 juillet, bribes toutes sortes de papiers, sur légendes de michel etait-ce le souvenir dernier vers aoi       depuis       & janvier 2002 .traverse normal 0 21 false fal sculpter l’air : journée de   six formes de la       jardin À perte de vue, la houle des       la mille fardeaux, mille equitable un besoin sonnerait       " dernier vers aoi   clquez sur     le cygne sur le 28 novembre, mise en ligne nous savons tous, ici, que c’est extrêmement       avant 1) notre-dame au mur violet le coquillage contre troisième essai et tous ces charlatans qui certains soirs, quand je ce qui fascine chez je me souviens de       s̵ c’est la peur qui fait dernier vers aoi       mouett c’est pour moi le premier je serai toujours attentif à l’ami michel a propos d’une paien sunt morz, alquant passet li jurz, la noit est les routes de ce pays sont       rampan c’est un peu comme si, apaches : poussées par les vagues       retour       une cyclades, iii°       les       ruelle nous avancions en bas de mougins. décembre autre essai d’un       vu n’ayant pas et que dire de la grâce imagine que, dans la   se sables mes parolesvous en 1958 ben ouvre à li emperere s’est les dessins de martine orsoni       &n antoine simon 27  martin miguel vient bel équilibre et sa grant est la plaigne e large antoine simon 13 avec marc, nous avons "le renard connaît prenez vos casseroles et jamais si entêtanteeurydice dessiner les choses banales       en dans l’innocence des  mise en ligne du texte vous êtes comme un préliminaire la       dans       au pour ma   jn 2,1-12 : d’ eurydice ou bien de le 26 août 1887, depuis une autre approche de tout est possible pour qui       ce f le feu s’est ce paysage que tu contemplais  improbable visage pendu dont les secrets… à quoi Ç’avait été la le géographe sait tout de tantes herbes el pre lancinant ô lancinant  pour jean le       les pour andré villers 1) deuxième approche de ici. les oiseaux y ont fait bernard dejonghe... depuis pour maguy giraud et ajout de fichiers sons dans "ces deux là se de pa(i)smeisuns en est venuz     chant de antoine simon 19  il est des objets sur       pourqu rêve, cauchemar, entr’els nen at ne pui et la peur, présente alocco en patchworck © j’ai ajouté "moi, esclave" a quatrième essai de       allong six de l’espace urbain,     après       apr&eg vous avez merci à marc alpozzo       la       la il tente de déchiffrer, ce texte se présente cet univers sans du fond des cours et des merci au printemps des   (à       le ce grande lune pourpre dont les       le napolì napolì o tendresses ô mes pour mireille et philippe       le 13) polynésie dernier vers aoi       le "si elle est douce est la terre aux yeux violette cachéeton si grant dol ai que ne  l’écriture madame a des odeurs sauvages un titre : il infuse sa les plus vieilles giovanni rubino dit  “... parler une "nice, nouvel éloge de la       arauca  dans toutes les rues       et tu il y a dans ce pays des voies onze sous les cercles       dans la vie est ce bruissement il existe au moins deux pour julius baltazar 1 le       é  epître aux c’est une sorte de station 7 : as-tu vu judas se       st     &nbs v.- les amicales aventures du dernier vers aoi       sur toutes ces pages de nos       montag tous feux éteints. des antoine simon 11  il y a le  je signerai mon il était question non  zones gardées de 0 false 21 18 j’arrivais dans les station 4 : judas  macles et roulis photo 1     double le "patriote",       l̵ il ne sait rien qui ne va si elle est belle ? je f le feu m’a "ah ! mon doux pays, face aux bronzes de miodrag portrait. 1255 :       dans dernier vers aoi       sur les lettres ou les chiffres patrick joquel vient de 1 la confusion des       nuage       sabots tout le problème j’aime chez pierre quand les eaux et les terres souvent je ne sais rien de …presque vingt ans plus rien n’est plus ardu lorsque martine orsoni       six  “ce travail qui la vie est dans la vie. se pas de pluie pour venir   ciel !!!! le galop du poème me raphaËl ce texte m’a été diaphane est le mot (ou (dans mon ventre pousse une c’est parfois un pays la mort d’un oiseau. l’attente, le fruit (ô fleur de courge... l’impression la plus dans les rêves de la       la l’instant criblé (À l’église dans le pain brisé son À la loupe, il observa dans ce périlleux l’une des dernières une errance de il n’est pire enfer que le plus insupportable chez     de rigoles en première       force dernier vers s’il madame déchirée certains prétendent la prédication faite       dans  de la trajectoire de ce que d’heures livre grand format en trois pas facile d’ajuster le   est-ce que le 2 juillet   d’un coté, il ne reste plus que le dernier vers aoi   encore une       au je crie la rue mue douleur fontelucco, 6 juillet 2000 dernier vers aoi       fourmi macles et roulis photo 6 outre la poursuite de la mise  si, du nouveau antoine simon 7 il y a tant de saints sur tu le saiset je le vois juste un pierre ciel pour martine, coline et laure j’oublie souvent et       pav&ea attention beau  au travers de toi je dernier vers aoi i.- avaler l’art par dans le respect du cahier des quelque temps plus tard, de       l̵ f les rêves de quelque chose tromper le néant troisième essai lorsqu’on connaît une       entre cinquième essai tout mes pensées restent pour maxime godard 1 haute rita est trois fois humble.       la       dans marcel alocco a     " à propos “la dentelle : il avait percey priest lakesur les mult est vassal carles de me la liberté s’imprime à je m’étonne toujours de la 10 vers la laisse ccxxxii le ciel de ce pays est tout chaises, tables, verres, dernier vers aoi je découvre avant toi pure forme, belle muette,       &n       ce saluer d’abord les plus chaque automne les 1) la plupart de ces       juin    regardant       voyage madame, on ne la voit jamais est-ce parce que, petit, on la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Boulanger, Pascal > Un ciel ouvert en toute saison

PASCAL BOULANGER

<- Je m’étonne toujours de la joie qui surgit... | Si, il y a longtemps... ->
Le temps passe si vite...
© Pascal Boulanger
Ecrivain(s) : Boulanger
Clefs : poésie

Le temps passe si vite, déjà l’armoire abrite les jouets d’une saison.

Les histoires lues à voix haute avant votre endormissement s’accordent à vos rêves, mais pour combien de temps encore ?

Ce soir, je déplie la nuit pour me joindre à votre sommeil en attendant de renaître comme ces lilas que le jour dénude.

Ce soir, je veille sur vous et je vous protège avant que vous deveniez comme ces surfeurs jouant avec les vagues immenses de l’océan, loin du rivage, loin de moi.

Publication en ligne : 5 octobre 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette