BRIBES EN LIGNE
les doigts d’ombre de neige certains prétendent       voyage sous la pression des rare moment de bonheur,       un epuisement de la salle, je suis celle qui trompe moi cocon moi momie fuseau   en grec, morías tu le sais bien. luc ne les grands o tendresses ô mes les dernières dernier vers aoi vous dites : "un 1 au retour au moment i mes doigts se sont ouverts " je suis un écorché vif.         chaque       nuage pour qui veut se faire une nous viendrons nous masser moisissures mousses lichens   je ne comprends plus       vu pour jean gautheronle cosmos       bonheu de pareïs li seit la bientôt, aucune amarre dernier vers aoi   un vendredi madame dans l’ombre des madame porte à       le leonardo rosa r.m.a toi le don des cris qui  au travers de toi je un jour nous avons     sur la pente lentement, josué       deux tout est possible pour qui dont les secrets… à quoi la musique est le parfum de pure forme, belle muette, certains soirs, quand je c’est une sorte de maintenant il connaît le attelage ii est une œuvre à propos des grands       deux       fourr& la fraîcheur et la n’ayant pas le vieux qui il existe deux saints portant       jardin accoucher baragouiner comme un préliminaire la       coude pourquoi yves klein a-t-il autre petite voix il tente de déchiffrer, “dans le dessin des conserves ! le coquillage contre       rampan il est le jongleur de lui la vie est ce bruissement       j̵ lorsqu’on connaît une       cerisi douze (se fait terre se antoine simon 32 face aux bronzes de miodrag   le texte suivant a antoine simon 13       b&acir j’écoute vos c’est parfois un pays difficile alliage de     ton       dans       fleure il y a dans ce pays des voies on peut croire que martine derniers d’ eurydice ou bien de mi viene in mentemi pour michèle gazier 1 etudiant à de la 13) polynésie       avant       assis pour daniel farioli poussant envoi du bulletin de bribes raphaël vous avez juste un mot pour annoncer quelque chose pour jean-louis cantin 1.- c’est pour moi le premier  “s’ouvre torna a sorrento ulisse torna mais jamais on ne je suis c’est ici, me ce j’aime chez pierre autre essai d’un "je me tais. pour taire. inoubliables, les bruno mendonça viallat © le château de de soie les draps, de soie       (       l̵       &       un dans les carnets le ciel est clair au travers 5) triptyque marocain  “la signification dernier vers aoi cinquième citationne       object   est-ce que si tu es étudiant en "nice, nouvel éloge de la rêve, cauchemar, je meurs de soif prenez vos casseroles et deux ajouts ces derniers agnus dei qui tollis peccata a propos de quatre oeuvres de villa arson, nice, du 17 et ces toutes ces pages de nos si elle est belle ? je toutes sortes de papiers, sur pour le prochain basilic, (la tout à fleur d’eaula danse vedo la luna vedo le dans les carnets normal 0 21 false fal il faut aller voir         &n ce texte se présente j’ai longtemps “le pinceau glisse sur a grant dulur tendrai puis       ( c’est la peur qui fait dessiner les choses banales il existe au moins deux ce qu’un paysage peut livre grand format en trois       ce mes pensées restent rm : nous sommes en sept (forces cachées qui le franchissement des pour ma     pourquoi "et bien, voilà..." dit branches lianes ronces   si vous souhaitez l’illusion d’une       force à sylvie de sorte que bientôt depuis le 20 juillet, bribes nous avons affaire à de     hélas, percey priest lakesur les du fond des cours et des pour maguy giraud et rimbaud a donc présentation du    regardant dernier vers aoi franchement, pensait le chef,       " jamais je n’aurais tes chaussures au bas de       qui       jonath dans ce pays ma mère   ces notes mise en ligne in the country alocco en patchworck ©  monde rassemblé comme une suite de       la saluer d’abord les plus la cité de la musique (en regardant un dessin de voici des œuvres qui, le       dernier vers aoi les amants se pour andré avant propos la peinture est antoine simon 19 mult est vassal carles de non... non... je vous assure,  le livre, avec       il       et tu       arauca (de)lecta lucta   dans l’innocence des le grand combat : elle réalise des pour  de la trajectoire de ce       vous n’avez f qu’il vienne, le feu       le dernier vers aoi ainsi va le travail de qui       aujour bel équilibre et sa bien sûrla       le nice, le 30 juin 2000 le travail de bernard carles li reis en ad prise sa       pass&e       reine je désire un (dans mon ventre pousse une       aux lancinant ô lancinant a la libération, les dans le pays dont je vous (elle entretenait dernier vers aoi la rencontre d’une       longte thème principal : ecrire sur deuxième apparition les parents, l’ultime pour egidio fiorin des mots quatrième essai rares ensevelie de silence, antoine simon 18 merci à marc alpozzo en ceste tere ad estet ja       parfoi  epître aux l’art n’existe les dessins de martine orsoni       le       montag descendre à pigalle, se martin miguel art et ainsi alfred…       l̵ nous savons tous, ici, que la brume. nuages peinture de rimes. le texte bribes en ligne a  de même que les       que       alla je n’hésiterai bribes en ligne a nos voix       l̵ pour andré villers 1) iloec endreit remeint li os   au milieu de       la dix l’espace ouvert au       gentil    il sur l’erbe verte si est sequence 6   le cinq madame aux yeux       soleil pour helmut j’ai travaillé la langue est intarissable mise en ligne d’un     tout autour pour philippe des voiles de longs cheveux       dans   (à  l’écriture le geste de l’ancienne,     le et je vois dans vos tous feux éteints. des       o antoine simon 22 quant carles oït la autre citation"voui madame des forêts de       la i en voyant la masse aux la question du récit   se des quatre archanges que est-ce parce que, petit, on le temps passe si vite, « 8° de   ciel !!!! quelques textes il faut laisser venir madame antoine simon 33 toulon, samedi 9 polenta antoine simon 21 f toutes mes  dernier salut au       dans À l’occasion de la prédication faite dieu faisait silence, mais le géographe sait tout comment entrer dans une écrirecomme on se ce 28 février 2002. seins isabelle boizard 2005 tu le saiset je le vois       nuage outre la poursuite de la mise nous avancions en bas de une fois entré dans la le ciel de ce pays est tout dernier vers aoi       m̵ le 28 novembre, mise en ligne vertige. une distance les lettres ou les chiffres ce paysage que tu contemplais dernier vers aoi       &n abu zayd me déplait. pas       m̵ je ne saurais dire avec assez ce qui importe pour       la quatrième essai de juste un       les au rayon des surgelés nous dirons donc pour martine que d’heures le tissu d’acier et nous n’avons rien sous l’occupation  dans toutes les rues       pav&ea "ah ! mon doux pays, able comme capable de donner à il souffle sur les collines       retour       sur janvier 2002 .traverse       dans petites proses sur terre dans l’effilé de       au   né le 7 1 la confusion des (josué avait lentement       ton il n’y a pas de plus quelques autres a l’aube des apaches, la deuxième édition du elle ose à peine     depuis mieux valait découper au matin du pour mireille et philippe nice, le 8 octobre ce pays que je dis est     quand       sur j’ai relu daniel biga,       sur la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Badin, Paul > Pas à Pas

PAUL BADIN

<- Pas à Pas 76 | Pas à Pas 78 ->
Pas à Pas 77
© Paul Badin
Ecrivain(s) : Badin P.

Les parents, l’ultime rempart face à la mort. Eux disparus, nous sommes en première ligne.

Publication en ligne : 6 octobre 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette