BRIBES EN LIGNE
      banlie que reste-t-il de la  ce mois ci : sub   le texte suivant a       ce antoine simon 20 le 15 mai, à antoine simon 2   saint paul trois tout en vérifiant mille fardeaux, mille    seule au       fourmi deux ce travail vous est mise en ligne d’un marcel alocco a rare moment de bonheur,       m̵ constellations et je découvre avant toi  martin miguel vient je rêve aux gorges       aujour     depuis toutes ces pages de nos le lourd travail des meules  le "musée très saintes litanies c’est vrai la lecture de sainte quand nous rejoignons, en 1) notre-dame au mur violet ouverture d’une station 5 : comment écrirecomme on se nous lirons deux extraits de attendre. mot terrible. dernier vers aoi vous avez (la numérotation des       sur l’existence n’est effleurer le ciel du bout des "l’art est-il antoine simon 11 ma mémoire ne peut me un verre de vin pour tacher et voici maintenant quelques la mort d’un oiseau. granz fut li colps, li dux en       dans des voiles de longs cheveux       dans  “ce travail qui   pour le prochain comme c’est dernier vers aoi dernier vers aoi quelques autres  la lancinante hans freibach : maintenant il connaît le tout à fleur d’eaula danse je ne peins pas avec quoi,     les provisions       entre a la fin il ne resta que dessiner les choses banales  le livre, avec descendre à pigalle, se       neige exacerbé d’air le numéro exceptionnel de les doigts d’ombre de neige c’est parfois un pays heureuse ruine, pensait huit c’est encore à       &agrav quand les eaux et les terres max charvolen, martin miguel antoine simon 17 cette machine entre mes intendo... intendo ! portrait. 1255 : la mastication des iloec endreit remeint li os       bien   1) cette onzième fin première macles et roulis photo       la dans le patriote du 16 mars       montag sculpter l’air : pour jean-marie simon et sa rita est trois fois humble. il n’est pire enfer que s’ouvre la une il faut dire les ses mains aussi étaient 1) la plupart de ces j’ai ajouté un besoin de couper comme de  de même que les si, il y a longtemps, les les textes mis en ligne pour maxime godard 1 haute       pav&ea       les a la libération, les trois tentatives desesperees nu(e), comme son nom   je n’ai jamais merci au printemps des les installations souvent, je suis occupé ces   encore une quelque chose dans le respect du cahier des       je lentement, josué madame porte à iv.- du livre d’artiste preambule – ut pictura       sur le ils sortent nice, le 8 octobre le glacis de la mort    il Éléments - générations ] heureux l’homme  jésus       coude un titre : il infuse sa sors de mon territoire. fais antoine simon 25 karles se dort cum hume   anatomie du m et je n’ai pas dit que le il y a tant de saints sur napolì napolì       &n jamais je n’aurais sous l’occupation il aurait voulu être       le au labyrinthe des pleursils       le d’un côté de pareïs li seit la deux mille ans nous du fond des cours et des quel étonnant attendre. mot terrible.       ma     chant de le nécessaire non il tente de déchiffrer, antoine simon 3   pour théa et ses  ce qui importe pour     surgi il était question non halt sunt li pui e mult halt quando me ne so itu pe ce qui importe pour encore la couleur, mais cette       assis i.- avaler l’art par on trouvera la video vi.- les amicales aventures bien sûrla chercher une sorte de       dans       un ce pays que je dis est tous feux éteints. des nice, le 18 novembre 2004 sa langue se cabre devant le     chambre la brume. nuages       &n dans les horizons de boue, de ce qui aide à pénétrer le troisième essai et c’est la chair pourtant paysage de ta tombe  et de soie les draps, de soie   (à le 26 août 1887, depuis elle ose à peine dans les carnets chaises, tables, verres,  “comment ce jour là, je pouvais eurydice toujours nue à       le « voici       pass&e i mes doigts se sont ouverts ce jour-là il lui un tunnel sans fin et, à toutes sortes de papiers, sur vous avez d’abord l’échange des carissimo ulisse,torna a seins isabelle boizard 2005 À la loupe, il observa gardien de phare à vie, au    si tout au long janvier 2002 .traverse en introduction à j’ai changé le rien n’est plus ardu "pour tes madame, vous débusquez à  dans le livre, le temps où le sang se antoine simon 13 "tu sais ce que c’est dernier vers aoi lancinant ô lancinant       deux et ma foi,       " dans les rêves de la clere est la noit e la ne faut-il pas vivre comme les étourneaux ! et  riche de mes deuxième apparition in the country histoire de signes .       pour la mort, l’ultime port, c’est un peu comme si, madame aux rumeurs clquez sur depuis ce jour, le site il y a des objets qui ont la dernier vers aoi     [1]  sainte marie, vedo la luna vedo le au matin du chaque jour est un appel, une au programme des actions   si vous souhaitez même si       le     &nbs dernier vers aoi       rampan         or aux george(s) (s est la un jour, vous m’avez pour egidio fiorin des mots  je signerai mon carcassonne, le 06 dernier vers aoi merci à la toile de passent .x. portes,       object bribes en ligne a     nous ( ce texte a imagine que, dans la la communication est     rien       et tu     extraire       ...mai antoine simon 29 ce qui fait tableau : ce       ruelle       au depuis le 20 juillet, bribes comme ce mur blanc À l’occasion de le temps passe dans la pluies et bruines, on cheval pas même de proche en proche tous  les œuvres de écoute, josué, très malheureux...       &agrav quatre si la mer s’est madame déchirée monde imaginal, toutefois je m’estimais l’homme est grant est la plaigne e large je meurs de soif je suis c’est ici, me a ma mère, femme parmi marie-hélène       ce       pass&e 7) porte-fenêtre   un vendredi       journ& (josué avait lentement merci à marc alpozzo je dors d’un sommeil de a propos d’une si elle est belle ? je pour michèle gazier 1) le 2 juillet       reine de prime abord, il (À l’église       le quelques textes un trait gris sur la les parents, l’ultime       dans Ç’avait été la mieux valait découper ço dist li reis : références : xavier sur la toile de renoir, les f les rêves de mon cher pétrarque, dernier vers aoi « h&eacu  l’exposition  madame chrysalide fileuse mesdames, messieurs, veuillez pour andré où l’on revient  dans toutes les rues j’ai longtemps     le cygne sur li quens oger cuardise quai des chargeurs de       magnol       le   pour adèle et a supposer quece monde tienne ecrire sur       descen g. duchêne, écriture le       entre suite de le géographe sait tout station 1 : judas la bouche pure souffrance mult ben i fierent franceis e sept (forces cachées qui       la quand il voit s’ouvrir,       au (josué avait il ne s’agit pas de ne pas négocier ne       tourne autre citation     tout autour accorde ton désir à ta       antoine simon 14 la langue est intarissable d’ eurydice ou bien de       un une autre approche de un soir à paris au       baie l’instant criblé   la baie des anges on croit souvent que le but       arauca       crabe-       nuage avant propos la peinture est en cet anniversaire, ce qui bernadette griot vient de les amants se       voyage jamais si entêtanteeurydice antoine simon 6 temps de bitume en fusion sur et nous n’avons rien 1257 cleimet sa culpe, si le vieux qui       (  mise en ligne du texte tu le saiset je le vois toi, mésange à la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Badin, Paul > Pas à Pas

PAUL BADIN

<- Pas à Pas 76 | Pas à Pas 78 ->
Pas à Pas 77
© Paul Badin
Ecrivain(s) : Badin P.

Les parents, l’ultime rempart face à la mort. Eux disparus, nous sommes en première ligne.

Publication en ligne : 6 octobre 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette