BRIBES EN LIGNE
      sous    au balcon la force du corps, jamais je n’aurais juste un mot pour annoncer madame chrysalide fileuse  de la trajectoire de ce heureuse ruine, pensait macles et roulis photo 1 nice, le 18 novembre 2004 chaises, tables, verres,       la autre citation avec marc, nous avons autres litanies du saint nom l’attente, le fruit       baie tout à fleur d’eaula danse 1.- les rêves de bal kanique c’est  pour le dernier jour il faut laisser venir madame toute trace fait sens. que viallat © le château de pour michèle gazier 1 un tunnel sans fin et, à ainsi va le travail de qui a toi le don des cris qui les dieux s’effacent la vie humble chez les       le je t’enlace gargouille cette machine entre mes a ma mère, femme parmi si j’avais de son tout en travaillant sur les a christiane le ciel de ce pays est tout     chambre pour mon épouse nicole rita est trois fois humble. la galerie chave qui   ciel !!!!       &agrav       ( dernier vers aoi     un mois sans dix l’espace ouvert au deuxième suite exode, 16, 1-5 toute       une monde imaginal,     son au seuil de l’atelier     hélas,       en le 15 mai, à     chant de nous lirons deux extraits de ce pays que je dis est en cet anniversaire, ce qui  ce qui importe pour et  riche de mes pour andré       un       montag imagine que, dans la napolì napolì   au milieu de   né le 7 "je me tais. pour taire.       le       la pour angelo       sur pour mireille et philippe le grand combat : pour maguy giraud et       sur pour nicolas lavarenne ma antoine simon 22 approche d’une l’art n’existe       " écoute, josué, livre grand format en trois le lent déferlement la tentation du survol, à   on n’est normalement, la rubrique il arriva que halt sunt li pui e mult halt art jonction semble enfin       aujour deuxième essai le dans le pain brisé son iloec endreit remeint li os de tantes herbes el pre cyclades, iii° pas même a l’aube des apaches, archipel shopping, la       assis       l̵ paroles de chamantu je me souviens de dernier vers aoi   tout est toujours en pour yves et pierre poher et sors de mon territoire. fais je désire un il en est des meurtrières. une fois entré dans la         &n       à il y a tant de saints sur     le   ces sec erv vre ile sa langue se cabre devant le   voici donc la pluies et bruines, l’évidence envoi du bulletin de bribes  le grand brassage des dernier vers aoi pas de pluie pour venir       la       dans antoine simon 30  on peut passer une vie       tourne li emperere par sa grant ce qui fait tableau : ce ce jour là, je pouvais moi cocon moi momie fuseau  référencem 1) la plupart de ces ( ce texte a il avait accepté quelque temps plus tard, de ecrire les couleurs du monde rm : nous sommes en on préparait les textes mis en ligne nous savons tous, ici, que aucun hasard si se a propos de quatre oeuvres de on a cru à       le antoine simon 11       ce et il fallait aller debout langues de plomba la apaches :     m2 &nbs       fourr& antoine simon 3 dernier vers aoi macles et roulis photo 6 il y a dans ce pays des voies       deux karles se dort cum hume       soleil À perte de vue, la houle des la gaucherie à vivre, avant propos la peinture est les durand : une a dix sept ans, je ne savais       bonheu ce c’est parfois un pays nu(e), comme son nom villa arson, nice, du 17 "nice, nouvel éloge de la À l’occasion de   est-ce que (elle entretenait nous avancions en bas de on trouvera la video r.m.a toi le don des cris qui le samedi 26 mars, à 15 spectacle de josué dit comme c’est       entre antoine simon 32       sur le ajout de fichiers sons dans eurydice toujours nue à dans les rêves de la sables mes parolesvous       vos estes proz e vostre À la loupe, il observa  avec « a la introibo ad altare la pureté de la survie. nul  martin miguel vient préparation des dernier vers aoi  les premières six de l’espace urbain, les avenues de ce pays pour agnus dei qui tollis peccata charogne sur le seuilce qui       &eacut  “s’ouvre       glouss merci à marc alpozzo  l’écriture  epître aux clers fut li jurz e li cinquième essai tout ils sortent madame est toute     quand mon travail est une     vers le soir "l’art est-il vous avez la terre a souvent tremblé quel étonnant antoine simon 33 le pendu ainsi alfred… si elle est belle ? je pour egidio fiorin des mots rien n’est plus ardu écrirecomme on se genre des motsmauvais genre je suis celle qui trompe on dit qu’agathe je suis bien dans autre essai d’un     rien dans les horizons de boue, de f dans le sourd chatoiement       object sixième "la musique, c’est le non... non... je vous assure,    courant       dans       je       six station 3 encore il parle       le dernier vers aoi l’instant criblé sur l’erbe verte si est de prime abord, il la mort d’un oiseau.   (à madame dans l’ombre des derniers vers sun destre dernier vers aoi         gentil   entrons quelque chose ma voix n’est plus que       vaches     après je serai toujours attentif à le travail de bernard  dans toutes les rues lu le choeur des femmes de sculpter l’air : …presque vingt ans plus     dans la ruela       pourqu       m&eacu josué avait un rythme ecrire sur       reine le 19 novembre 2013, à la       arauca clere est la noit e la       journ&       allong tendresse du mondesi peu de dans le respect du cahier des vous dites : "un bribes en ligne a 7) porte-fenêtre il ne reste plus que le       il       voyage le soleil n’est pas qu’est-ce qui est en     pourquoi folie de josuétout est cet univers sans encore une citation“tu nouvelles mises en       dans démodocos... Ça a bien un la réserve des bribes couleur qui ne masque pas a la libération, les raphaël macles et roulis photo 4 i mes doigts se sont ouverts suite de l’illusion d’une que d’heures dernier vers aoi pour daniel farioli poussant   un       dans bribes en ligne a     cet arbre que 10 vers la laisse ccxxxii samuelchapitre 16, versets 1  “ne pas les petites fleurs des lorsque martine orsoni souvent je ne sais rien de pierre ciel tout est prêt en moi pour  zones gardées de ce qu’un paysage peut dernier vers aoi "tu sais ce que c’est macles et roulis photo 7 antoine simon 13 des voix percent, racontent       au able comme capable de donner ] heureux l’homme siglent a fort e nagent e portrait. 1255 : c’est la chair pourtant             au fontelucco, 6 juillet 2000 et te voici humanité f tous les feux se sont       fourr& de sorte que bientôt je m’étonne toujours de la il était question non voudrais je vous nous serons toujours ces de proche en proche tous journée de dernier vers doel i avrat,       sur à       "  de même que les       &n dernier vers aoi janvier 2002 .traverse guetter cette chose pour jacqueline moretti, d’un côté       cette ….omme virginia par la     une abeille de f le feu s’est pour michèle aueret la rencontre d’une granz est li calz, si se l’homme est       ma j’ai changé le il aurait voulu être       l̵ c’est seulement au nous viendrons nous masser de la à la bonne       sur depuis ce jour, le site c’est le grand premier vers aoi dernier la fraîcheur et la la question du récit   en grec, morías c’est ici, me attelage ii est une œuvre       sur vous êtes face aux bronzes de miodrag de mes deux mains et la peur, présente mes pensées restent d’ eurydice ou bien de la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Badin, Paul > Pas à Pas

PAUL BADIN

<- Pas à Pas 69 | Pas à Pas 71 ->
Pas à Pas 70
© Paul Badin
Ecrivain(s) : Badin P.

L’appel tonitruant du muezzin qui électrise la ville entière, se répercute de mur en mur au creux des consciences – sommeil ou pas – et fige tout un continent.

Publication en ligne : 29 septembre 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette