BRIBES EN LIGNE
au programme des actions encore la couleur, mais cette le passé n’est       la pie si j’avais de son quelques autres carissimo ulisse,torna a et tout avait       pass&e  dernier salut au dans l’innocence des ….omme virginia par la dernier vers aoi l’appel tonitruant du   je ne comprends plus     de rigoles en la rencontre d’une       ruelle etait-ce le souvenir 1 la confusion des  née à rimbaud a donc     extraire  il y a le premier vers aoi dernier pas facile d’ajuster le des voiles de longs cheveux     m2 &nbs il avait accepté issent de mer, venent as (ô fleur de courge... raphaËl       deux nice, le 18 novembre 2004  si, du nouveau   (à bribes en ligne a       le Éléments - et encore  dits de sorte que bientôt nu(e), comme son nom antoine simon 24 sainte marie,  dernières mises huit c’est encore à encore une citation“tu a propos d’une reprise du site avec la il ne reste plus que le des quatre archanges que ce jour-là il lui la terre nous   pour théa et ses pour gilbert pas de pluie pour venir       pass&e travail de tissage, dans la bouche pleine de bulles rêves de josué, peinture de rimes. le texte f dans le sourd chatoiement dernier vers que mort de l’autre (À l’église antoine simon 12     le titrer "claude viallat, cinquième essai tout on croit souvent que le but un jour nous avons j’ai travaillé       ( il s’appelait  les trois ensembles (dans mon ventre pousse une à propos “la de pareïs li seit la mougins. décembre au commencement était 1254 : naissance de    tu sais station 4 : judas  dernier vers aoi autre essai d’un       vu pas même samuelchapitre 16, versets 1 ce jour là, je pouvais       six deuxième la question du récit       la     son       une laure et pétrarque comme li quens oger cuardise les installations souvent, able comme capable de donner tes chaussures au bas de deuxième essai rita est trois fois humble. la fraîcheur et la       au antoine simon 25 a la fin il ne resta que antoine simon 9 la bouche pure souffrance viallat © le château de s’égarer on un temps hors du le proche et le lointain dans l’innocence des chaque jour est un appel, une tout le problème deux ajouts ces derniers dernier vers aoi etudiant à       fleur  epître aux le geste de l’ancienne, pierre ciel antoine simon 22 carcassonne, le 06       ce le soleil n’est pas toutefois je m’estimais le lent tricotage du paysage       l̵ la chaude caresse de f les feux m’ont ...et poème pour pour angelo quatrième essai de pluies et bruines, dernier vers s’il introibo ad altare vous dites : "un tendresses ô mes envols vous avez mon cher pétrarque, est-ce parce que, petit, on j’ai relu daniel biga,       descen une errance de “dans le dessin le plus insupportable chez je n’ai pas dit que le       longte un jour, vous m’avez   un  martin miguel vient avec marc, nous avons j’oublie souvent et la galerie chave qui lorsque martine orsoni       glouss equitable un besoin sonnerait pour qui veut se faire une l’attente, le fruit antoine simon 2 moisissures mousses lichens au labyrinthe des pleursils nous serons toujours ces dentelle : il avait jamais si entêtanteeurydice quatrième essai rares       l̵ dernier vers aoi assise par accroc au bord de dernier vers aoi dire que le livre est une rm : nous sommes en « h&eacu granz fut li colps, li dux en siglent a fort e nagent e ce paysage que tu contemplais       et c’était une "nice, nouvel éloge de la cinq madame aux yeux  tu vois im font chier en ceste tere ad estet ja aucun hasard si se s’ouvre la 1.- les rêves de jamais je n’aurais       longte       fourr& le géographe sait tout max charvolen, martin miguel       ...mai antoine simon 14 « amis rollant, de dernier vers aoi     double quatre si la mer s’est   est-ce que "moi, esclave" a       apr&eg je suis celle qui trompe       ma    7 artistes et 1 granz est li calz, si se “le pinceau glisse sur il tente de déchiffrer, le grand combat : antoine simon 11 marché ou souk ou toute trace fait sens. que "je me tais. pour taire. la gaucherie à vivre, antoine simon 13       en un       le clquez sur cliquetis obscène des quant carles oït la rare moment de bonheur, mesdames, messieurs, veuillez   adagio   je  les premières la vie est dans la vie. se la mort, l’ultime port, dans les carnets     sur la pente       le (elle entretenait "et bien, voilà..." dit cet article est paru dans le la vie est ce bruissement l’homme est l’éclair me dure,       le merci à la toile de beaucoup de merveilles station 1 : judas je ne peins pas avec quoi,       apparu toulon, samedi 9 temps de bitume en fusion sur ici, les choses les plus antoine simon 10       le     à le ciel est clair au travers ce pays que je dis est    en j’ai donné, au mois antoine simon 30       voyage antoine simon 3       m̵         or lancinant ô lancinant pour mes enfants laure et si, il y a longtemps, les       aux toi, mésange à trois (mon souffle au matin archipel shopping, la       sur le dessiner les choses banales « e ! malvais       c’est extrêmement cet article est paru       &agrav poussées par les vagues       le et il parlait ainsi dans la       le       sur abu zayd me déplait. pas dans le respect du cahier des ] heureux l’homme li emperere par sa grant je me souviens de je meurs de soif       au dernier vers aoi pour martin       les       dans  c’était couleur qui ne masque pas       voyage de toutes les les plus terribles       entre 1) notre-dame au mur violet dernier vers aoi derniers la mort d’un oiseau. l’illusion d’une tu le sais bien. luc ne voudrais je vous il y a tant de saints sur deux mille ans nous  le livre, avec le galop du poème me c’est la peur qui fait à il ne sait rien qui ne va       sur n’ayant pas dernier vers aoi voile de nuità la       " À max charvolen et martin  pour jean le       allong dernier vers aoi si j’étais un je t’enfourche ma six de l’espace urbain, ce texte m’a été au seuil de l’atelier antoine simon 19 on peut croire que martine quelque temps plus tard, de 1257 cleimet sa culpe, si la force du corps, et voici maintenant quelques       m̵ bribes en ligne a     les provisions antoine simon 16 il arriva que le bulletin de "bribes   anatomie du m et de la pour egidio fiorin des mots toujours les lettres : envoi du bulletin de bribes après la lecture de exacerbé d’air dans ce pays ma mère quand nous rejoignons, en       la elle disposait d’une hans freibach : la fonction,       avez-vous vu « voici dans la caverne primordiale    il le samedi 26 mars, à 15 dans le pain brisé son faisant dialoguer vedo la luna vedo le les doigts d’ombre de neige voici des œuvres qui, le (vois-tu, sancho, je suis       les ainsi fut pétrarque dans (josué avait se reprendre. creuser son la prédication faite dernier vers aoi 1-nous sommes dehors. dans l’effilé de       le quatrième essai de deux ce travail vous est la fraîcheur et la a toi le don des cris qui clere est la noit e la pour martine   le texte suivant a la deuxième édition du ici. les oiseaux y ont fait f les rêves de ce j’ai changé le (de)lecta lucta   j’écoute vos       reine au rayon des surgelés et…  dits de       sur villa arson, nice, du 17 "l’art est-il il souffle sur les collines imagine que, dans la À peine jetés dans le essai de nécrologie, printemps breton, printemps     l’é pour marcel       montag g. duchêne, écriture le 0 false 21 18       banlie la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Badin, Paul > Pas à Pas

PAUL BADIN

<- Pas à Pas 50 | Pas à Pas 52 ->
Pas à Pas 51
© Paul Badin
Ecrivain(s) : Badin P.

Ce qui fascine chez Cavafy : le narcissisme brûlant de la chair qui se languit de s’offrir.

Publication en ligne : 10 septembre 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette