BRIBES EN LIGNE
un trait gris sur la macles et roulis photo 1   est-ce que 7) porte-fenêtre siglent a fort e nagent e de soie les draps, de soie       les     son abstraction voir figuration encore la couleur, mais cette bernard dejonghe... depuis 1) la plupart de ces la lecture de sainte       montag sixième antoine simon 5 quelques textes au lecteur voici le premier carissimo ulisse,torna a mon cher pétrarque,   pour le prochain si grant dol ai que ne approche d’une il y a dans ce pays des voies lorsqu’on connaît une       dans cyclades, iii° etudiant à ma voix n’est plus que       le elle réalise des dernier vers aoi pour michèle gazier 1       je a l’aube des apaches, dernier vers aoi       entre madame, c’est notre       juin le 19 novembre 2013, à la f le feu m’a       cette vedo la luna vedo le 0 false 21 18 le temps passe dans la dernier vers aoi       avant     l’é         &n  jésus dernier vers aoi la prédication faite m1       pour andrée pour pierre theunissen la pour martin madame dans l’ombre des nice, le 18 novembre 2004 sculpter l’air : ki mult est las, il se dort carmelo arden quin est une tu le sais bien. luc ne attelage ii est une œuvre       dans ( ce texte a       dans       &agrav antoine simon 17       six       p&eacu tant pis pour eux. madame, on ne la voit jamais se reprendre. creuser son la fraîcheur et la       l̵ max charvolen, martin miguel pour michèle gazier 1) antoine simon 31 antoine simon 14 lorsque martine orsoni   ces notes tendresse du mondesi peu de autre citation l’existence n’est “dans le dessin       et tu abu zayd me déplait. pas pour gilbert       pav&ea       apparu     longtemps sur raphaël autre essai d’un et je vois dans vos art jonction semble enfin et la peur, présente derniers vers sun destre dernier vers aoi pour daniel farioli poussant pour maxime godard 1 haute le coquillage contre mult ben i fierent franceis e       pass&e    courant je ne sais pas si dernier vers aoi bien sûr, il y eut je rêve aux gorges de la dans les carnets dernier vers s’il deux ajouts ces derniers   le 10 décembre sous l’occupation       sur a propos d’une r.m.a toi le don des cris qui       un dernier vers que mort  tu vois im font chier       au   six formes de la dans le pays dont je vous     après   se       vu grant est la plaigne e large viallat © le château de si, il y a longtemps, les lancinant ô lancinant pour philippe neuf j’implore en vain dessiner les choses banales huit c’est encore à antoine simon 13  les œuvres de que d’heures chaises, tables, verres, si tu es étudiant en       le a propos de quatre oeuvres de la terre nous       ruelle je déambule et suis et nous n’avons rien onzième       va et que dire de la grâce spectacle de josué dit une fois entré dans la la fonction,  la lancinante     chant de   ciel !!!! rien n’est       st une autre approche de issent de mer, venent as     surgi       dans       sur le de proche en proche tous références : xavier       nuage dernier vers aoi dernier vers aoi       la pour robert rare moment de bonheur,       parfoi pour mes enfants laure et et c’était dans  tous ces chardonnerets tous feux éteints. des sept (forces cachées qui merle noir  pour       sur       je me (elle entretenait se placer sous le signe de il tente de déchiffrer,       soleil pour nicolas lavarenne ma j’ai parlé À la loupe, il observa j’ai ajouté mes pensées restent tous ces charlatans qui       la     chambre       allong pour andré pour martine       marche  de même que les jouer sur tous les tableaux dimanche 18 avril 2010 nous exacerbé d’air temps de pierres dans la deux nouveauté,   nous sommes à bernadette dans ma gorge antoine simon 29 la route de la soie, à pied, le géographe sait tout un soir à paris au antoine simon 3 quand les mots       pass&e     sur la la fraîcheur et la dernier vers aoi la tentation du survol, à   né le 7 pour lee  il est des objets sur       le pas une année sans évoquer dernier vers aoi   …presque vingt ans plus station 1 : judas  on peut passer une vie sur l’erbe verte si est etait-ce le souvenir       arauca comme une suite de passet li jurz, si turnet a dans les hautes herbes       coude pour andré mon travail est une jamais je n’aurais dernier vers aoi  “comment carles li reis en ad prise sa merci à marc alpozzo de pa(i)smeisuns en est venuz antoine simon 25       m&eacu   anatomie du m et  “s’ouvre       au j’aime chez pierre que reste-t-il de la janvier 2002 .traverse générations dix l’espace ouvert au       deux mesdames, messieurs, veuillez dernier vers doel i avrat, et ma foi, béatrice machet vient de   marcel « e ! malvais de l’autre       le madame a des odeurs sauvages ce n’est pas aux choses     de rigoles en six de l’espace urbain, la pureté de la survie. nul la vie humble chez les accorde ton désir à ta       je me je me souviens de les cuivres de la symphonie   jn 2,1-12 : le plus insupportable chez j’ai travaillé la liberté de l’être       qui ce qui aide à pénétrer le toulon, samedi 9 antoine simon 24 quand vous serez tout mise en ligne d’un on a cru à elle disposait d’une (dans mon ventre pousse une       mouett les lettres ou les chiffres mougins. décembre ce va et vient entre et  riche de mes au seuil de l’atelier pour max charvolen 1)       " préparation des allons fouiller ce triangle 0 false 21 18       bonhe f le feu est venu,ardeur des       dans avant dernier vers aoi         or   au milieu de ce paysage que tu contemplais la liberté s’imprime à vous avez dernier vers aoi montagnesde       & cet article est paru dans le pour ma les oiseaux s’ouvrent antoine simon 32       quinze  “ce travail qui       &ccedi "le renard connaît il en est des noms comme du   iv    vers constellations et equitable un besoin sonnerait     le l’art n’existe pour michèle aueret pas facile d’ajuster le       le ensevelie de silence, maintenant il connaît le antoine simon 10 on dit qu’agathe       longte elle ose à peine après la lecture de premier essai c’est même si       sur il est le jongleur de lui un jour, vous m’avez samuelchapitre 16, versets 1 le 28 novembre, mise en ligne marie-hélène ils avaient si longtemps, si reflets et echosla salle 1 au retour au moment vous deux, c’est joie et les routes de ce pays sont pierre ciel ne pas négocier ne   voici donc la       le très saintes litanies il arriva que ço dist li reis :       la un nouvel espace est ouvert les étourneaux ! sequence 6   le l’une des dernières pour angelo dernier vers aoi le lourd travail des meules À l’occasion de station 5 : comment les dieux s’effacent macles et roulis photo 6 tromper le néant le ciel de ce pays est tout       bruyan voici des œuvres qui, le qu’est-ce qui est en journée de   en grec, morías les plus vieilles là, c’est le sable et des quatre archanges que il souffle sur les collines    7 artistes et 1 si j’étais un titrer "claude viallat, une errance de bal kanique c’est mult est vassal carles de temps de pierres cinquième citationne j’ai donc le "patriote", inoubliables, les le ciel est clair au travers c’est la chair pourtant cette machine entre mes certains prétendent       entre au matin du les doigts d’ombre de neige quatrième essai de quando me ne so itu pe les grands "nice, nouvel éloge de la 13) polynésie et…  dits de la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches critiques > S - Z
| Les contenus de Serge III ->
Armand Scholtès au musée archéologique de Nice
Artiste(s) : Scholtes

Nous savons tous, ici, que l’archéologie et l’art ont partie liée.
Nous savons tous que nous devons nombre des œuvres qui font référence dans notre culture ont été découvertes, mises à jour, vous dites, archéologues, inventées, par les archéologues.


Nous savons tous, ici, que l’archéologie et l’art ont partie liée.
Nous savons tous que nous devons nombre des œuvres qui font référence dans notre culture ont été découvertes, mises à jour, vous dites, archéologues, inventées, par les archéologues.
Est-il nécessaire de les rappeler ? C’est l’archéologie qui nous a donné l’art antique ; l’art préhistorique, l’art pré-colombien. Sans les archéologues nous ignorerions l’armée du premier empereur, nombre de fresques du moyen âge et de la renaissance.
Enlevez le travail des archéologues, et vous appauvrissez considérablement nos musées et notre patrimoine.

Art et archéologie entretiennent bien d’autres relations :
Les artistes ont fait, des sujets qui intéressent les archéologues, des motifs de l’art. Au fur et à mesure que se sont développées les découvertes, elles ont pris place dans les pratiques de l’art, sous forme de copie ou de reconstitution, ou encore comme modèles et comme thèmes.

C’est ainsi que l’on retrouve, à travers l’histoire de l’art, des « motifs inspirés de l’antique » et plus ou moins soumis à ses formes et à ses procédures. Nous avons ainsi connu la vogue, ou la mode, de l’objet égyptien, de l’architecture romaine, de la sculpture grecque. Nous avons reconstitué le palais de Cnossos, restauré le site de Pompéi, et la vogue du peplum, depuis les origines du cinéma, illustre cette fascination que les recherches archéologiques exercent sur tous les arts.

Lorsque l’artiste ne reprend pas l’objet que lui donne l’archéologue pour le copier, le restaurer, l’imiter, le reconstituer, il peut s’en servir comme motif, dans un projet plus ample : c’est, par exemple, la méditation d’un Du Bellay sur le temps, face aux ruines de la Rome antique, c’est la curiosité d’un Hubert Robert qui fait de la ruine antique le sujet principal de son œuvre, ce sont les innombrables scènes antiques que l’on trouve dans la peinture des XVIIIème et XIXème siècles européens, ou encore les œuvres et architectures que l’on trouve représentées dans les œuvres de Panini.

Au XXème siècle les relations entre archéologie et art vont devenir plus complexes. L’attitude la plus courante, peut-être la plus connue, est celle qui a consisté pour l’artiste à se donner une posture d’archéologue du futur. L’exemple le plus évident à mes yeux se trouve dans la littérature de science fiction. Dans un ouvrage comme Niourk, de Stephen Wul, le champ de ruine dans lequel évolue le personnage, c’est Niourk, entendez « New York ». Les exemples de ce type ne manquent pas, depuis « demain les chiens » jusqu’à « la planète des singes ».s

Naturellement, cette mise en ruine du monde actuel demande une lecture plus complète.

Publication en ligne : 1er octobre 2007
Première publication : juillet 2007

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette