BRIBES EN LIGNE
      le  le "musée le plus insupportable chez les lettres ou les chiffres antoine simon 16 pour andré       marche lorsque martine orsoni    regardant saluer d’abord les plus       dans paysage de ta tombe  et et si tu dois apprendre à elle réalise des       pav&ea comme c’est     sur la pente antoine simon 15 suite de dernier vers aoi normalement, la rubrique   voici donc la de la temps de pierres 1- c’est dans       va dans l’innocence des       devant merci à la toile de raphaël et te voici humanité       le et que vous dire des pour andrée dernier vers aoi la force du corps,       pass&e pour julius baltazar 1 le madame est toute  le grand brassage des antoine simon 14 antoine simon 29       l̵ dans les horizons de boue, de       en un li quens oger cuardise     l’é le franchissement des pour marcel le lourd travail des meules       sur sables mes parolesvous "nice, nouvel éloge de la carmelo arden quin est une portrait. 1255 : se reprendre. creuser son       o vos estes proz e vostre     rien rita est trois fois humble. o tendresses ô mes la communication est dernier vers aoi À perte de vue, la houle des   six formes de la au labyrinthe des pleursils pour michèle gazier 1) coupé en deux quand vertige. une distance allons fouiller ce triangle dentelle : il avait la tentation du survol, à à propos des grands mult ben i fierent franceis e       avant à cri et à pour martine constellations et entr’els nen at ne pui le lent tricotage du paysage  tu vois im font chier j’ai travaillé     "       fourr& un temps hors du la langue est intarissable "mais qui lit encore le pas même en cet anniversaire, ce qui il était question non ce qui aide à pénétrer le gardien de phare à vie, au l’heure de la       qui     pluie du pour raphaël la liberté de l’être « 8° de la vie humble chez les       gentil je suis occupé ces  née à   se percey priest lakesur les   le 10 décembre et ma foi,  jésus c’est vrai  “comment   pour olivier me dans l’effilé de travail de tissage, dans j’arrivais dans les quand c’est le vent qui       maquis je rêve aux gorges       sabots   un vendredi difficile alliage de diaphane est le et la peur, présente pour yves et pierre poher et ses mains aussi étaient       le dans les rêves de la où l’on revient le grand combat : f le feu s’est       ma on croit souvent que le but dernier vers aoi antoine simon 20  marcel migozzi vient de de profondes glaouis bribes en ligne a   l’oeuvre vit son diaphane est le mot (ou li emperere par sa grant un soir à paris au       un (de)lecta lucta   inoubliables, les       fleure démodocos... Ça a bien un violette cachéeton 1 au retour au moment sixième l’évidence elle disposait d’une quand les eaux et les terres  c’était       dans poussées par les vagues sous la pression des  improbable visage pendu très saintes litanies avant dernier vers aoi le pendu prenez vos casseroles et pour helmut macles et roulis photo 7 le lent déferlement les oiseaux s’ouvrent granz est li calz, si se aux barrières des octrois       jardin merle noir  pour Ç’avait été la       au reprise du site avec la au lecteur voici le premier  les trois ensembles 1 la confusion des “le pinceau glisse sur les durand : une très malheureux... un titre : il infuse sa ainsi fut pétrarque dans onze sous les cercles (en regardant un dessin de  zones gardées de deux nouveauté,       au       vu halt sunt li pui e mult halt eurydice toujours nue à la mort d’un oiseau.  un livre écrit  avec « a la le temps passe si vite, pour maxime godard 1 haute       sur 0 false 21 18 antoine simon 33 présentation du des voix percent, racontent       dans       apr&eg le 26 août 1887, depuis station 4 : judas  le proche et le lointain 7) porte-fenêtre  martin miguel vient il y a tant de saints sur etait-ce le souvenir dernier vers aoi  epître aux la fraîcheur et la dernier vers aoi normal 0 21 false fal douze (se fait terre se madame, c’est notre   iv    vers mesdames, messieurs, veuillez ouverture de l’espace     vers le soir comment entrer dans une    tu sais que reste-t-il de la antoine simon 5 il n’y a pas de plus est-ce parce que, petit, on si grant dol ai que ne deux ajouts ces derniers  l’écriture       " dernier vers aoi ce jour là, je pouvais le 26 août 1887, depuis dernier vers aoi  les premières poème pour la prédication faite le passé n’est i.- avaler l’art par le glacis de la mort       s̵ vous dites : "un ne pas négocier ne f les feux m’ont quatre si la mer s’est la terre nous ce 28 février 2002. fin première "je me tais. pour taire. il n’est pire enfer que       &ccedi       le    de femme liseuse pour jean-louis cantin 1.- nous avons affaire à de d’un bout à pour andré villers 1) pluies et bruines, morz est rollant, deus en ad la légende fleurie est temps de bitume en fusion sur       je me deuxième suite pour martin huit c’est encore à art jonction semble enfin je ne peins pas avec quoi, à sylvie recleimet deu mult       pourqu les avenues de ce pays arbre épanoui au ciel tous feux éteints. des langues de plomba la  l’exposition  dans les carnets ma mémoire ne peut me   (à       je me la pureté de la survie. nul dernier vers aoi   nécrologie c’est extrêmement hans freibach :       &n dernier vers aoi tant pis pour eux. ecrire les couleurs du monde clers est li jurz et li ici. les oiseaux y ont fait   pour adèle et pour mon épouse nicole madame aux rumeurs   ces sec erv vre ile la littérature de à la mémoire de dans ma gorge à clers fut li jurz e li spectacle de josué dit pour jacky coville guetteurs ...et poème pour ce qui fait tableau : ce apaches : dernier vers aoi titrer "claude viallat, soudain un blanc fauche le a la femme au f j’ai voulu me pencher tandis que dans la grande antoine simon 25   marcel       " ce dernier vers aoi quel étonnant sur la toile de renoir, les et encore  dits   né le 7       cerisi antoine simon 22 c’est la chair pourtant a propos d’une vi.- les amicales aventures antoine simon 26 le texte qui suit est, bien errer est notre lot, madame, rêve, cauchemar, toutes ces pages de nos mon cher pétrarque, À l’occasion de j’ai parlé     chant de       le j’ai relu daniel biga, polenta       sur le tissu d’acier laure et pétrarque comme       une un tunnel sans fin et, à À peine jetés dans le exacerbé d’air vous avez       la equitable un besoin sonnerait  la toile couvre les       et       pass&e       baie       au descendre à pigalle, se avec marc, nous avons   entrons la rencontre d’une karles se dort cum hume     de rigoles en  monde rassemblé josué avait un rythme sauvage et fuyant comme       journ& si j’avais de son la brume. nuages       au 1) notre-dame au mur violet       aux     cet arbre que   le texte suivant a       la 1254 : naissance de deuxième essai  pour jean le pour ma f tous les feux se sont et  riche de mes       sur le       voyage dernier vers aoi    au balcon a claude b.   comme pour lee je t’enlace gargouille     double autre citation mais jamais on ne fragilité humaine.       cette je meurs de soif dernier vers aoi       en je suis       sur dans le train premier histoire de signes . ….omme virginia par la macles et roulis photo Être tout entier la flamme chaises, tables, verres, la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches critiques > S - Z
| Les contenus de Serge III ->
Armand Scholtès au musée archéologique de Nice
Artiste(s) : Scholtes

Nous savons tous, ici, que l’archéologie et l’art ont partie liée.
Nous savons tous que nous devons nombre des œuvres qui font référence dans notre culture ont été découvertes, mises à jour, vous dites, archéologues, inventées, par les archéologues.


Nous savons tous, ici, que l’archéologie et l’art ont partie liée.
Nous savons tous que nous devons nombre des œuvres qui font référence dans notre culture ont été découvertes, mises à jour, vous dites, archéologues, inventées, par les archéologues.
Est-il nécessaire de les rappeler ? C’est l’archéologie qui nous a donné l’art antique ; l’art préhistorique, l’art pré-colombien. Sans les archéologues nous ignorerions l’armée du premier empereur, nombre de fresques du moyen âge et de la renaissance.
Enlevez le travail des archéologues, et vous appauvrissez considérablement nos musées et notre patrimoine.

Art et archéologie entretiennent bien d’autres relations :
Les artistes ont fait, des sujets qui intéressent les archéologues, des motifs de l’art. Au fur et à mesure que se sont développées les découvertes, elles ont pris place dans les pratiques de l’art, sous forme de copie ou de reconstitution, ou encore comme modèles et comme thèmes.

C’est ainsi que l’on retrouve, à travers l’histoire de l’art, des « motifs inspirés de l’antique » et plus ou moins soumis à ses formes et à ses procédures. Nous avons ainsi connu la vogue, ou la mode, de l’objet égyptien, de l’architecture romaine, de la sculpture grecque. Nous avons reconstitué le palais de Cnossos, restauré le site de Pompéi, et la vogue du peplum, depuis les origines du cinéma, illustre cette fascination que les recherches archéologiques exercent sur tous les arts.

Lorsque l’artiste ne reprend pas l’objet que lui donne l’archéologue pour le copier, le restaurer, l’imiter, le reconstituer, il peut s’en servir comme motif, dans un projet plus ample : c’est, par exemple, la méditation d’un Du Bellay sur le temps, face aux ruines de la Rome antique, c’est la curiosité d’un Hubert Robert qui fait de la ruine antique le sujet principal de son œuvre, ce sont les innombrables scènes antiques que l’on trouve dans la peinture des XVIIIème et XIXème siècles européens, ou encore les œuvres et architectures que l’on trouve représentées dans les œuvres de Panini.

Au XXème siècle les relations entre archéologie et art vont devenir plus complexes. L’attitude la plus courante, peut-être la plus connue, est celle qui a consisté pour l’artiste à se donner une posture d’archéologue du futur. L’exemple le plus évident à mes yeux se trouve dans la littérature de science fiction. Dans un ouvrage comme Niourk, de Stephen Wul, le champ de ruine dans lequel évolue le personnage, c’est Niourk, entendez « New York ». Les exemples de ce type ne manquent pas, depuis « demain les chiens » jusqu’à « la planète des singes ».s

Naturellement, cette mise en ruine du monde actuel demande une lecture plus complète.

Publication en ligne : 1er octobre 2007
Première publication : juillet 2007

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette